Vérités Bibliques
Abonnez-vous

«Vous auriez cru en vain» (1 Corinthiens 15:2) (PDF) Edition PDF

«Vous auriez cru en vain» (1 Corinthiens 15:2)



Dans 1 Corinthiens 15:1-2, Paul nous énonce la déclaration suivante:

1 Corinthiens 15:1-2
«Je vous rappelle frères, l'évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez dans les termes où je vous l'ai annoncé; autrement, vous auriez cru en vain

De nombreux chrétiens ont été troublés par la signification de ce «croire en vain». Nous savons à partir d'autres écritures que lorsque vous croyez de tout votre cœur que Dieu a ressuscité Jésus et que vous le confessez comme étant votre Seigneur, vous êtes sauvé (voir par exemple Romains 10:9 et Éphésiens 2:1-10). De même, comme il peut être observé des versets précédents, les Corinthiens ont accepté l'évangile que Paul leur a prêché. Par conséquent, ils ont cru dans le Seigneur Jésus Christ et dans sa résurrection, et selon les écritures, ils ont été sauvés. Qu'est-ce donc que ce «croire en vain»? Vous devez être particulièrement attentif à ne pas tirer des éléments hors de leur contexte et ignorer d'autres références sur le même sujet lors de votre étude biblique. Continuons d'examiner le contexte du passage qui s'applique à notre cas. Les versets 3 à 8 nous donnent un résumé succinct de la prédication de Paul aux Corinthiens:

1 Corinthiens 15:3-8
«Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ; il a été enseveli, et il est ressuscité le troisième jour selon les Écritures, et qu'il est apparu à Céphas, puis aux douze. Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts. Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. Après eux tous, il m'est aussi apparu à moi...»

Vous pouvez voir dans ce passage l'importance que Paul a placée, par la révélation, dans la résurrection de Christ. Il cite en particulier les témoins visuels de la résurrection. Nous verrons dans une minute pourquoi il agit ainsi. Dans la seconde moitié du verset huit, une parenthèse s'ouvre où Paul parle de lui-même. Celle-ci se conclut dans le verset 10, puis le verset 11 nous ramène à notre sujet:

1 Corinthiens 15:11
«Ainsi donc, que ce soit moi, que ce soient eux, voilà ce que nous prêchons, et c’est ce que vous avez cru.»

Les corinthiens ont cru ce que Paul et d'autres avaient prêché, mais ce ne fut pas le cas de tous. Car il dit:

1 Corinthiens 15:12-17
«Or, si l’on prêche que Christ est ressuscité des morts, pourquoi quelques-uns parmi vous disent-ils qu’il n’y a point de résurrection des morts? S’il n’y a point de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et SI Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l’égard de Dieu, puisque nous avons témoigné contre Dieu qu’il a ressuscité Christ, tandis qu’il ne l’aurait pas ressuscité, SI les morts ne ressuscitent point. Car SI les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés.»

Uniquement selon un cas hypothétique un individu peut croire en vain en Jésus Christ. Cela se produirait SI Jésus Christ n'avait pas été ressuscité d'entre les morts. Dans ce cas, votre foi la plus honnête ne vous permettrait pas de vous sauver. Sans la résurrection du Seigneur Jésus, il n'y aurait pas de salut. Sans sa résurrection, notre foi serait vaine, vide, futile. Observons ce qui pourrait se produire d'autre si Christ n'avait pas été ressuscité:

1 Corinthiens 15:17-18
«Et si Christ n’est pas ressuscité (...) ceux qui sont morts en Christ sont perdus.»

Si Christ n'avait pas été ressuscité, alors tous les croyants morts en croyant en lui seraient perdus. Car, que pouvons-nous espérer s'il n'y a pas de résurrection? Cependant, tout ceci ne serait arrivé que si Christ n'avait pas été ressuscité, ce qui constitue seulement une situation hypothétique. Car voici ce qu'est la réalité:

1 Corinthiens 15:20
«Mais maintenant, Christ est ressuscité d'entre les morts.»

L'expression «mais maintenant» établit un contraste entre les éléments qui précèdent cette parole (le cas hypothétique des versets 17 et 18) et ce qui la suit (la réalité): «Mais maintenant, Christ est ressuscité d'entre les morts.» Voici la réalité. Notre croyance n'est pas vaine. Elle l'aurait été uniquement SI (et seulement si) Christ n'avait pas été ressuscité. Mais maintenant «IL EST RESSUSCITÉ». Nous ne sommes plus dans nos péchés. Ceux qui sont morts en croyant en Jésus et en plaçant leur espoir dans son retour ne seront pas perdus. Car les versets 20 et 22 poursuivent:

1 Corinthiens 15:20-22
«Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, et il est les prémices de ceux qui sont morts. Car, puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par un homme qu'est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ.»

Voyez le mode affirmatif de «revivront» ici. Il n'est pas dit qu'ils sont toujours en vie, mais qu'ils revivront. Quand? Le verset 23 nous donne la réponse:

1 Corinthiens 15:23
«Mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement

Jésus Christ reviendra, puis tous ceux qui sont morts en croyant en lui.

Pour conclure donc: notre croyance peut-elle être vaine? La réponse est NON! Elle aurait été vaine si Christ n'avait pas été ressuscité. Mais, prions le Seigneur, il l'a été. Et à sa venue, ceux qui sont à Christ, les vrais chrétiens, ressusciteront également!

Anastasios Kioulachoglou