Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

Sur les faux docteurs



Pardonnez moi cette digression mais voici peut être une bonne opportunité pour donner plus d'information à propos des faux docteurs. Pierre a parlé d'eux dans 2 Pierre 2

2 Pierre 2:1-3
“Or il y a eu aussi de faux prophètes parmi le peuple, comme aussi il y aura parmi vous de faux docteurs qui introduiront furtivement des sectes de perdition, reniant aussi le maître qui les a achetés, faisant venir sur eux-mêmes une prompte destruction; et plusieurs suivront leurs excès: et à cause d'eux la voie de la vérité sera blasphémée; et, par cupidité, ils feront trafic de vous avec des paroles artificieuses; mais leur jugement, dès longtemps, ne demeure pas oisif, et leur destruction ne sommeille pas”. (La Sainte Bible - Version Darby)

Plusieurs suivront leurs excès”: apparemment, les faux docteurs ont de nombreux disciples. Ils sont populaires. Faites un contraste avec le chemin étroit qui mène à la vie. Ce n'est pas plusieurs qui le trouve mais peu de personnes. La multitude passe par le grand chemin.

Mathieu 7:13-14
“Entrez par la porte étroite; car large est la porte, et spacieux le chemin qui mène à la perdition, et nombreux sont ceux qui entrent par elle; car étroite est la porte, et resserré le chemin qui mène à la vie, et peu nombreux sont ceux qui le trouvent”.

Le fait que quelqu'un est un prédicateur populaire ne voudrait nécessairement pas dire qu'il est également un vrai enseignant. Il pourrait bien être un faux docteur et, en effet, sa popularité est juste à cause de cela: parce qu'il donne au peuple une entrée par la grande porte et la manière facile et bon nombres de personnes aiment cette entrée et donc la suivent.

De plus Pierre nous dit: “et à cause d'eux la voie de la vérité sera blasphémée”. Il y a seulement un chemin de la vérité et c'est le “chemin difficile qui mène à la vie”. C'est le chemin par la porte étroite. De cette manière, le vrai christianisme sera blasphémé. Il sera peut-être sous la marque "religion", "légalisme", etc., par opposition à la «liberté» et la «grâce» (mais une grâce pas chère, falsifiées et pas la grâce de la Parole), que ces faux enseignants promettent. En outre, le monde, en voyant ces imposteurs et pensant qu'ils sont ce qu'ils prétendent être («chrétiens»), viendront à des conclusions erronées sur le christianisme dans son ensemble, ce qui amènera une fois de plus le chemin de la vérité à être blasphémé. Et Pierre continue:

2 Pierre 2:18-19
“Car, en prononçant d'orgueilleux discours de vanité, ils amorcent par les convoitises de la chair, par leurs impudicités, ceux qui avaient depuis peu échappé à ceux qui vivent dans l'erreur; - leur promettant la liberté, eux qui sont esclaves de la corruption, car on est esclave de celui par qui on est vaincu”.

“La liberté” est la promesse principale qu'ils vendent mais leurs promesses sont des mensonges, car eux même ils sont les esclaves de la corruption. Et pourquoi le font-ils? Quel est leur motif? Et encore, Pierre nous donne la réponse:

2 Pierre 2:3
“Et, par cupidité, ils feront trafic de vous avec des paroles artificieuses”.

J'ai pris cette partie dans la version Darby. Les anciennes traductions utilisent la version ci-dessus, ce qui correspond exactement à ce que dit le texte grec. Les nouvelles versions ont la partie “avec des paroles trompeuses, ils font trafic de vous" puisqu'ils "vous exploiteront avec des paroles mensongères”, interprétant le verbe grec "emporeuomai" qui signifie "exploiter". Cependant, ce verbe ne signifie pas exploiter, mais "marchander, acheter et vendre, discuter» (dictionnaire Strong). En d’autres termes, une caractéristique d'un faux docteur c'est qu'il est cupide et dans sa cupidité, il transforme les enfants de Dieu en une marchandise. Je ne sais pas en ce qui vous concerne mais pour moi, ça voudrait dire beaucoup. Voyez-vous des "prédicateurs" amassant des biens énorme (y compris mais non limités à des superbes maisons de luxe, jets, voitures de luxe, des salaires mirobolants etc.) tout au long de la «prédication”? Je dirai: éloignez-vous! Vous n'avez pas besoin d'entendre autre chose. Voici le fruit d'un enseignant cupide qui a vendu le peuple de Dieu, soutirant leurs "offrandes"1, leur vendant des faux livres (plusieurs qui sont écrit par des auteurs fantômes), des conférences et des "conseils" pour des frais énormes. “On les connaitra à travers leur fruits” a dit le Seigneur et la cupidité est un fruit précis des faux docteurs que quelqu'un peut ignorer à ses risques et périls.

Maintenant les faux docteurs cupides “qui pervertissent la grâce de notre Seigneur en une licence pour l'immoralité et renient notre unique Maitre et Seigneur Jésus Christ” (Jude 1:4) ne sont pas le seul type de faux docteurs. A l'autre extrémité se trouve un autre type et c'est le genre qui affligeait les églises de Galates et était également actif dans d'autres églises. Leur enseignement? Que les chrétiens doivent observer la loi de Moïse (voir le livre des Galates), qu'ils doivent s'abstenir d'aliments (Hébreux 13:9), qu'ils ne devraient pas se marier (1 Timothée 4:1-4), qu'ils doivent «observer les jours , les mois et les saisons»(Galates 4:10), qu'ils doivent adorer les anges (Colossiens 2:18) au lieu de Dieu seulement, par le Seigneur Jésus-Christ, qu'ils doivent appeler d'autres médiateurs au lieu du seul “unique médiateur entre Dieu et les hommes, l'homme Christ Jésus»(1 Timothée 2:5), etc. Ceux qui prêchaient ou prêchent ces choses sont aussi des faux enseignants qui font la même chose, comme ceux de l'autre côté: détourner les gens du droit chemin, de la vraie Parole de Dieu, cette fois par une fausse “humilité” et “s'ingérant dans les choses qu'ils n'ont pas vu, enflé d'un vain orgueil par leur esprit charnel» (Colossiens 2:18 - Darby).

Par conséquent, les faux enseignants apparaissent essentiellement comme deux extrémités: une extrémité est une perversion de la grâce de Dieu, il se transforme en un permis pour l'immoralité, tandis que l'autre est le légalisme, et poursuit - par une fausse humilité - des pratiques que Dieu n'a jamais voulues. Nous devons nous méfié des deux.

Pour clore cette section, je voudrais ajouter la précision suivante: si un faux enseignant bousille la Parole de Dieu, l'a gérant mal à des fins égoïstes, cela ne signifie pas que le chrétien qui fait une erreur dans l'enseignement de la Parole de Dieu est, par définition, un faux enseignant. Comme Jacques le dit:

Jacques 3:1-2a
“Ne soyez pas beaucoup de docteurs, mes frères, sachant que nous en recevrons un jugement plus sévère; car nous faillissons tous à plusieurs égards”.

“Nous faillissons tous à plusieurs égards” dit Jacques, s'adressant aux enseignants et s'impliquant très gracieusement aussi. Commettre une erreur dans l'enseignement de la Parole de Dieu ne fait nécessairement pas de quelqu'un un faux enseignant. Sinon nous seront tous des faux enseignants, car selon Jacques nous faillissons tous à plusieurs égards. La vérité c'est que nous apprenons tous et pendant que nous apprenons plus, nous pourrions avoir à revenir en arrière et enseigner avec plus de précision ce que nous avons enseigné par le passé. Je suis reconnaissant envers Dieu parce qu'Il n'attend pas que nous atteignons la perfection avant de nous utilisé. S'Il le faisait, j'ai peur qu'Il serait toujours en attente. Un faux enseignant n'est pas quelqu'un qui, malgré sa sincérité et son respect pour la Parole de Dieu, commet une erreur dans son enseignement. L'erreur d'un faux docteur n'est pas “simplement une erreur”. C'est quelque chose de plus sérieux. En effet, il y a une énorme différence entre commettre “juste une erreur” et “pervertir la grâce de Dieu en un permis pour l'immoralité” (Jude 4) ou «parler des choses perverses pour amener les disciples à les suivre” (Actes 20:30) ou «par cupidité, ils feront trafic des enfants de Dieu avec des paroles artificieuses» (2 Pierre 2:3). Le premier, celui qui commet «juste une erreur” n'est pas un faux docteur, mais un disciple qui doit améliorer son message (exemple: Apollos dans Actes 18: son message n'était pas à 100% juste mais il l'a amélioré). Ce dernier cependant, est en effet un faux enseignant, un loup déguisé en agneau, un exploiteur du peuple de Dieu qui les égare et les amènent à le suivre. Et bien que ce soit facile d'imaginer ces exploiteurs comme des complets étrangers à la foi, ce n’est pas souvent le cas. Certains d'entre eux sont des gens qui, bien qu'ils avaient commencé dans le Seigneur, ils s'en sont éloignés de lui par la suite. 2 Pierre 2 leur consacrent une grande partie. J'ai laissé les passages connexes, ainsi que les semblables de Jude, pour la fin de ce chapitre. Pour l'instant allons dans Galates.



Notes de bas de page

1. Habituellement sous la menace de la dîme et les choses horribles supposés arriver aux disciples s'ils ne donnent pas leur dîme au «ministère» (plus précis serait "entreprise") du prédicateur.

Section suivante: Galates 5:2-4 «Séparé du Christ»

Auteur: Anastasios Kioulachoglou