Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Sur la naissance du Christ et Noël (1ère partie) (PDF) Edition PDF

Sur la naissance du Christ et Noël (1ère partie)



1. Luc 1:26-38: L’annonce de la conception

Pour commencer ce rapport sur les choses que la Bible dit à propos de la naissance de Jésus Christ, nous allons aller dans le premier chapitre de Luc. Dans les versets 5-25 on nous parle de l’annonce de la naissance de Jean le Baptiste à Zacharie son père et du fait qu’Elizabeth, la mère de Jean s’est cachée pendant 5 mois après la conception. Ensuite, les versets qui suivent traitent de ce qu’il se passa au sixième mois de la conception de Jean:

Luc 1:26-33
"Au sixième mois [six mois après la conception de Jean], l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. L'ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi. Tu es bénie entre toutes les femmes. Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. L'ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut [c.à.d. fils de Dieu], et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin."

Selon le passage ci-dessus, Gabriel, l’un des deux archanges de Dieu (l’autre c’est Michael) a été envoyé à Nazareth pour annoncer à Marie qu’elle allait être la mère de Jésus. En dehors de cela, l’ange dit aussi quelques choses intéressantes sur Jésus. Par exemple, il dit que Jésus serait grand et qu’il serait appelé "Fils du Très-Haut" c.à.d. Fils de Dieu. Il dit aussi que Dieu lui donnerait le trône de son père David. Cette dernière déclaration signifie de toute évidence deux choses: premièrement que Jésus était de la lignée de David et deuxièmement qu’il avait des droits légaux sur le trône de David. La réalité de ces déclarations est rendue claire par les deux généalogies de Jésus citées en Matthieu 1: 1-17 et dans Luc 3:23-38. La première de ces généalogies réfère au supposé père de Jésus, Joseph et elle montre qu’il descendait directement de la lignée royale du roi David. C’est pourquoi d’un point de vue légal1 Jésus avait des droits légaux sur le trône de David. Hormis cette position légale et étant donné que Jésus n’était pas réellement un fils de Joseph, il avait aussi besoin d’avoir une position sociale dans la maison de David. Il l’avait via Marie sa mère. En fait, sa généalogie qui est donnée en Luc 3:23-38 montre qu’elle venait de la maison de David. Donc que ce soit légalement ou physiquement, Jésus était de la maison de David avec des droits directs sur le trône de David2.

Toutes ces choses n’étaient bien sûr pas fortuites. Au contraire, c’étaient des pré-requis pour le Messie car selon les prophéties de l’Ancien Testament le Messie promis viendrait de la lignée d’Abraham (voir Genèse 21:12 et Galates 3:16) et de la lignée de David (voir Psaumes 132:11 et Actes 2:29-30). Donc étant donné que Jésus était le Messie, il ne pouvait être que de la lignée d’Abraham et de David. Et il l’était. Matthieu 1:1 exprime cette vérité de façon directe:

Matthieu 1:1
".......Jésus Christ, LE FILS DE DAVID, LE FILS D’ABRAHAM"

Donc les généalogies de Jésus-Christ ne sont pas qu’une énumération historique mais elles constituent UNE PREUVE QUE JESUS EST LE MESSIE, LE CHRIST, LE PROMIS. En lui Dieu a accompli non seulement Sa promesse à Abraham et à David (Genèse 21:12, Psaume 132:11) mais aussi Sa Promesse à toute la race humaine (Genèse 3:15) qui après la chute attendait celui qui rectifierait la situation: le Christ.

Pour revenir à l’annonce, Marie avait une question:

Luc 1:34
"Marie dit à l'ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme?"

La phrase "Je ne connais point d’homme" montre que Marie n’avait pas encore de relations sexuelles. La raison en est qu’à cette époque, elle n’était que fiancée à Joseph alors que pour avoir des relations sexuelles avec lui, il fallait qu’elle soit mariée. Cependant, contrairement à tous les autres cas, la conception de cet enfant ne nécessiterait pas la contribution d’un autre être humain à part Marie. Au lieu de cela, comme l’ange l’explique ci-dessous, Dieu prendrait soin du reste.

Luc 1:35-37
"L'ange lui répondit: Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. Voici, Elisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois. Car rien n'est impossible à Dieu [mais le Grec dit: "car avec Dieu rien de ce qui est dit ne sera vide de puissance" (oti ouk adunatesei para tou theou pan rema)]"

Selon les explications de l’ange, cet enfant serait conçu grâce à l’activité miraculeuse du Très-Haut c.à.d. de Dieu. C’est pourquoi il sera appelé Fils de Dieu ou Fils du Très-Haut.

Après que Marie eût entendu les explications, elle accepta ce que l’ange lui disait:

Luc 1:38-39
"Marie dit: Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole! Et l'ange la quitta.”

Lorsque Marie approuva le plan, l’ange la quitta3.

2. Matthieu 1:18-25: la réaction de Joseph

Etant fiancée à Joseph et ayant un enfant qui n’était pas de Joseph rendit la situation de Marie difficile et les réactions de Joseph très importantes. Ces réactions nous sont données dans Matthieu 1: 18-25 et ce sera le sujet de cette partie. En commençant au verset 18 nous lisons:

Matthieu 1:18
"Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint-Esprit, AVANT QU’ILS EUSSENT HABITE ENSEMBLE."

Le mot "voici" au début du passage est la conjonction grecque "de" qui est utilisée i) pour montrer un mouvement d’un sujet à l’autre. Dans ce cas, cela devrait être traduit comme "et" ou "maintenant" et ii) pour établir un contraste entre ce qui précède et ce qui suit. Dans ce cas, il faudrait le traduire par "mais". Que cela doive être traduit par "mais" ou par "et", "maintenant", c’est quelque chose que l’on doit trouver dans le contexte du passage correspondant. Dans notre cas, il faudrait le traduire par "mais" et la raison en est que cela contraste avec la façon dont Jésus a été conçu et celle qui réfère à la généalogie donnée dans les versets qui ont précédé (Matthieu 1:1-17) la conception. En fait, bien que dans cette généalogie nous lisons que: "Abraham ENGENDRA Isaac, Isaac ENGENDRA Jacob.........." Jésus Christ n’a pas été engendré par un père humain. Contrairement à toutes les autres personnes, le père de Jésus était Dieu et cette conjonction veut le rendre évident en établissant ce contraste.

Ayant clarifié ce point, nous continuons dans le même passage où nous apprenons qu’avant que Joseph et Marie "vivent ensemble" c.à.d. aient des relations sexuelles, Marie était enceinte. Dans de telles circonstances, la position de Marie était vraiment très difficile et tout dépendait de la réaction de Joseph. C’est vrai car si Joseph décidait par ses mots de "lui faire une mauvaise réputation" (Deutéronome 22:14) alors, selon la loi, la punition pour Marie serait la mort (Deutéronome 22:13-21). D’autre part, s’il décidait de ne pas parler publiquement mais de traiter cette histoire en privé, il pourrait faire une lettre de divorce et renvoyer Marie (Deutéronome 24:1). Néanmoins même dans ce cas, la position de Marie et de l’enfant aurait aussi été très difficile car la société n’aurait pas accepté qu’elle ait un enfant sans mari. Le verset 19 nous dit lequel des deux choix Joseph voulait faire:

Matthieu 1:19
"Joseph, son époux, qui était un homme de bien et qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secrètement avec elle."

Joseph est décrit comme un homme de bien c.à.d. quelqu’un qui voulait respecter la loi. Des deux choix qu’il pouvait faire par rapport à la loi, il avait pensé suivre le deuxième c.à.d. remettre à Marie secrètement une lettre de divorce. Cependant, Dieu est intervenu à ce point crucial pour protéger Marie et en même temps protéger Jésus:

Matthieu 1:20-21
"Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit: Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l'enfant qu'elle a conçu vient du Saint-Esprit; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés."

Dieu dans son intervention a informé Joseph que l’enfant de Marie était de Lui et l’a encouragé à ne pas faire ce qu’il voulait faire. Il Lui dit également le nom qu’il devrait donner à l’enfant. C’est la deuxième fois où il est fait mention du nom du bébé4.  Cependant cette fois, la Parole nous dit que la raison pour laquelle cet enfant devrait être appelé Jésus c’est parce qu’il allait sauver son peuple de ses péchés. Concernant ce nom, il faut dire que ce qui est unique, ce n’est pas le nom en lui-même car ce nom n’était pas employé pour la première fois. En effet, Josué, le fils de Nun (Josué 1:1) avait exactement le même nom que Jésus même si la traduction les fait paraître différents5. C’est pareil avec l’homme appelé José en Luc 3:29. Le nom de cet homme dans le texte grec est "Iesous" exactement comme le nom de Jésus. L’importance de ce nom ne résidait pas dans le fait qu’il soit employé pour la première fois car ce n’était pas le cas. Au lieu de cela, son importance résidait dans son sens qui en Hébreux est: "le Seigneur (Jéhovah) notre salut". Réellement, c’était Jésus Christ celui par qui le Seigneur, Jéhovah, apporterait le salut aux gens et qui sauverait son peuple de leurs péchés. Voilà l’importance de son nom. Pour revenir à Joseph et à sa réaction, les versets 24 et 25 nous disent si l’intervention de Dieu a changé sa façon de voir ou non:

Matthieu 1:24
"Joseph s'étant réveillé fit ce que l'ange du Seigneur lui avait ordonné, et il prit sa femme avec lui."

Apres l’intervention de Dieu, Joseph décida de ne pas renvoyer Marie. C’est la façon merveilleuse que Dieu utilisa pour protéger Marie et son enfant dans cette situation critique. C’est aussi la façon merveilleuse dont Il arrangea les choses de sorte que Marie put avoir un enfant qui n’était pas de son mari dans une société où quelque chose de semblable serait tout à fait inacceptable. Bien sûr, Marie et Joseph ont joué un rôle important dans cette histoire. Leur volonté de croire ce que Dieu avait dit est vraiment un exemple. Bien que sur un plan généalogique ils étaient le couple parfait pour être la famille du Messie, cela ne serait pas arrivé si l’un d’eux ou les deux n’avait pas accepté de croire Dieu et de coopérer avec Lui. Ayant vu tout cela allons au verset 25:

Matthieu 1:25
"Mais il [Joseph] ne la connut point jusqu'à ce qu'elle [Marie] eût enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus."

Bien que ce verset ne dise pas grand-chose à propos de Jésus lui-même, cela dit beaucoup sur Marie. Donc bien que beaucoup de gens disent que Marie est restée vierge toute sa vie, la Parole de Dieu nous dit que Joseph "ne la connut pas" c.à.d. n’eut pas de relation sexuelle avec elle, JUSQU'A CE QU’elle donne naissance à Jésus. Grâce à cette déclaration, il est clair qu’il la "connut", qu’il eut des relations sexuelles avec elle, APRES la naissance de Jésus. Bien sûr, il n’y a rien d’anormal à cela: Joseph et Marie étaient un couple marié et selon la Parole de Dieu, le sexe fait partie du mariage (I Corinthiens 7:1-5).

Hormis cette déclaration, une autre preuve pour montrer que Marie n’est pas restée vierge c’est que Jésus est appelé PREMIER NE. Si Jésus était fils unique, pourrait-on dire qu’il était premier né? Bien sûr que non étant donné que cette appellation suppose l’existence de plus d’un enfant par mi lesquels un enfant spécifique est le PREMIER NE. Marie donc eut après la naissance de Jésus d’autres enfants, résultants de son mariage avec Joseph. En fait, la Bible non seulement nous dit cela mais elle nous dit aussi le nom de ces enfants. Cela se trouve dans Matthieu 13 où nous lisons:

Matthieu 13:54-55
"S'étant [Jésus] rendu dans sa patrie, il enseignait dans la synagogue, de sorte que ceux qui l'entendirent étaient étonnés et disaient: D'où lui viennent cette sagesse et ces miracles? N'est-ce pas le fils du charpentier? N’est-ce pas Marie qui est sa mère? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous? …"

La Parole de Dieu nomme 4 demi-frères de Jésus et nous dit aussi qu’il avait un nombre pluriel de demi-sœurs. De ce qui est dit ci-dessus, il est évident que la tradition selon laquelle Marie est restée vierge toute sa vie n’est pas biblique et donc doit être rejetée.

3. Luc 2:1-20: La nuit de la naissance

Après avoir vu l’annonce de la conception de Jésus à Marie et la réaction de son mari Joseph, l’autre chose que nous allons voir est ce qu’il arriva pendant la nuit de la naissance. Pour commencer, nous allons aller au deuxième chapitre de Luc où les versets 1-3 nous disent:

Luc 2:1-3
"En ce temps-là parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre. Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville."

On reçoit beaucoup d’informations historiques dans ce passage qui peuvent nous aider à déterminer l’année et la période de l’année à laquelle Jésus est né. La première information concerne l’enregistrement de "tout le monde" c.à.d. du monde sous l’occupation romaine. Selon les sources historiques, cet enregistrement se fit vers l’an 3 A.C. La raison pour laquelle la Parole de Dieu réfère à ce recensement comme "PREMIER" sert à nous aider à ne pas le confondre avec celui qui eut lieu un peu plus tard, vers l’an 6/7 de notre ère. Que Jésus-Christ soit né plus tôt que l’année à laquelle nous supposons qu’il est né nous est aussi indiqué par le fait que Matthieu 2: 1 nous dit que quand Jésus est né, le roi de Judée était Hérode. De nouveau, selon les sources historiques ce roi mourut entre 5 AC et 1 de notre ère. Il est donc clair que si cette source est correcte, Jésus était né certainement avant l’an 1 AC et si l’année prétendue du recensement est aussi correcte, alors il est né vers 3 A.C. Si l’on regarde maintenant la période de l’année à laquelle Jésus est né, il est très improbable qu’il soit né le 25 décembre. C’est évident, en raison du fait qu’un recensement n’aurait jamais été effectué au cœur de l’hiver étant donné que les conditions climatiques auraient rendu le déplacement des personnes vers la ville de leur famille6 très difficile. En fait, même à notre époque moderne de transports rapides, les recensements sont toujours faits dans des périodes où le climat ne sera pas un obstacle. De toute évidence, si c’est vrai cela a dû être vrai à ce temps-là aussi. Donc, une supposée naissance du Christ le 25 décembre et un recensement du monde entier à cette date, ce sont des choses qui ne concordent pas. Et aussi le fait que le verset 8 parle de bergers qui étaient dans les champs avec leurs troupeaux, est une autre indication que le Christ n’était pas né le 25 décembre, car en raison du climat, le troupeau n’est jamais dans les champs à cette période. Comme le dit Adam Clark:

"Comme ces bergers n’avaient pas rentré leurs troupeaux à la maison, il est à supposer qu’octobre n’avait pas encore commencé et que par conséquent notre Seigneur n’est pas né le 25 décembre, alors qu’il n’y avait pas de troupeaux dans les champs.....C’est pourquoi il faut abandonner la nativité en décembre" (La citation est tirée de R. E. Woodrow: "Babylon Mystery Religion", Ralph Woodrow Evangelistic Association Inc., 1966, édition 1992 p.141)

De tout ce qui est cité ci-dessus, il est clair qu’il est très improbable que Jésus est né le 25 décembre. Pourquoi alors célèbre-t-on sa naissance à cette date? La raison réside dans les coutumes païennes que les païens convertis ont introduites dans le Christianisme. Comme le dit As J. Frazer:

"Le plus grand culte de la religion païenne qui fixa la célébration du 25 décembre comme jour férié dans les mondes romains et grecs était l’adoration du soleil- le mithraïsme…Ce festival d’hiver était appelé “la nativité du soleil” (voir J. Frazer: "The Golden Bough", New York, Macmillan Co., 1935 p.471. La citation provient de R. Woodrow op.cit. p. 143)

Une source aussi conservatrice que "The Catholic Encyclopaedia" admet que c’est ce festival païen qui fut à l’origine de la célébration de la naissance du Christ le 25 décembre:

"La fête bien connue de Natalis Invicti [la Nativité du Soleil Invaincu] célébrée le 25 décembre est en grande partie responsable de la date en décembre" (Voir: "The Catholic Encyclopaedia", New York, Robert Appleton Co., 1911, p.725. Cette citation a été tirée de R. Woodrow, op. cit. p.143)

De tout ce qui a été dit ci-dessus7, il est clair que le 25 décembre n’est pas le jour de la naissance du Christ mais le jour où les païens célébraient la nativité du soleil. Quand ces païens se convertirent au christianisme, ils apportèrent avec eux leurs pratiques païennes. L’église au lieu d’avoir une position ferme et de combattre ces pratiques, préféra les christianiser. Ainsi la "nativité du dieu soleil" fut changée en "nativité du Fils de Dieu". Malheureusement, c’est seulement une des nombreuses pratiques païennes et traditions qui sont toujours suivies par un grand nombre de chrétiens.

Tout cela bien sûr ne signifie pas que nous devrions réagir contre la célébration de la naissance de Jésus à cette date ou commencer à combattre avec nos familles pour cela. La date à laquelle Jésus est né n’est pas aussi importante que le fait qu’IL ETAIT NE!!! Cependant nous devrions nous souvenir de la vérité sur toutes les choses que nous voyons à cette période et ne pas nous laisser écarter à force de croire diverses traditions humaines. Après cette digression concernant la date de la naissance du Christ, il est temps de continuer dans Luc 2.Donc après que les versets 1-3 nous aient donné certaines informations historiques sur le recensement, les versets 4-7 nous disent ce que firent Joseph et Marie:

Luc 2:4-7
"Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléem, parce qu'il était de la maison et de la famille de David, afin de se faire inscrire avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte. Pendant qu'ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva, et elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie."

La naissance de Jésus Christ à Bethléem n’était encore une fois pas un accident. Selon l’Ancien Testament (Michée 5:2), le Messie devrait naître à Bethléem. C’est vraiment incroyable la façon dont Dieu a arrangé les choses pour rendre possible cette prophétie. Joseph et Marie ne vivaient pas à Bethléem. En fait, Bethléem était très loin de Nazareth8 et probablement que seul un recensement pouvait les faire voyager dans de telles conditions (Marie était enceinte). Mais quand le moment donné arriva, cette raison fut avancée et Joseph et Marie durent aller là-bas. Et c’est là que Jésus est né et que la promesse de Dieu fut réalisée. Pour réaliser sa promesse Dieu les emmena à Bethléem. Dieu ne prend pas par possession. Mais quand quelque chose est dans Sa volonté, Il arrange les situations pour que cela puisse se faire. Mais continuons:

Luc 2:8-14
"Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. Et voici, un ange du Seigneur leur apparut9 [grec: "ephistemi" signification: "être à leur côté"],, et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande frayeur. Mais l'ange leur dit: Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie: c’est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche. Et soudain il se joignit à l'ange une multitude de l'armée céleste, louant Dieu et disant: Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée!"

Les premières personnes à qui Dieu annonça la naissance de Son Fils furent ces humbles bergers. Et savez-vous pourquoi Dieu annonça cette nouvelle à eux et non à Hérode ou aux Pharisiens ou à d’autres autorités de l’époque? Parce que les bergers le CRURENT. Ils crurent que ce bébé était le Messie, le Christ comme l’ange le leur dit. Le verset vingt nous dit qu’ils "repartirent [de la crèche] glorifiant et louant Dieu pour toutes les choses qu’ils avaient vues et entendues". Ils crurent ce que Dieu leur dit via Son ange à propos de cet enfant et c’est cette foi qui produisit la joie. Hérode ainsi que les hommes religieux de cette période ne crurent pas cela. Ils persécutèrent cet enfant et sa venue représentait un problème pour eux. C’est pourquoi Dieu ne leur a pas annoncé la naissance de Jésus à eux. Même aujourd’hui: Dieu est prêt à révéler Son Fils à tout un chacun qui a un cœur pour Le CROIRE et pour toute âme qui a envie que la Parole de Dieu s’accomplisse. D’autre part, ceux qui sont des ennemis de la Parole, ceux qui méprisent la Parole, ne la recevront pas; les annonces merveilleuses de la Parole ne seront pas faites à eux ou si elles sont faites, elles ne leur profiteront pas comme c’est arrivé avec les Pharisiens. C’est pourquoi nous devons garder nos oreilles ouvertes pour voir ce que Dieu veut de nous au lieu de voler notre esprit pour prononcer la Parole au hasard à des "Pharisiens" et à des "bergers. Si nous avons nos oreilles ouvertes, Dieu nous enverra à des "bergers", à des personnes qui ont faim de la Parole afin qu’elle puisse s’accomplir. Si nos oreilles ne sont pas ouvertes mais si nous faisons les choses de Dieu sur la base de nos cinq sens, alors nous gaspillerons notre temps qui a de la valeur pour Dieu et pour nous avec des "Pharisiens" qui négligent la nourriture de la Parole alors que les "bergers" chercheront quelqu’un pour les nourrir. Continuons:

Luc 2:15-20
"Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres: Allons jusqu'à Bethléem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître. Ils y allèrent en hâte, et ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche. Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant. Tous ceux qui les entendirent furent dans l'étonnement de ce que leur disaient les bergers. Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son cœur. Et les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé."

Les bergers crurent l’ange et ils allèrent là-bas et ils découvrirent Jésus emmitouflé dans des langes et couché dans une crèche exactement comme l’ange le leur avait dit. C’est à ce moment là que la tradition assume qu’il y avait "des rois mages", et qu’ils étaient trois. Si ces traditions sont vraies ou fausses, nous le verrons dans le prochain numéro.

Anastasios Kioulachoglou

Français: Christine Bodart (Christian-translation.com)



Notes de bas de page

1. Selon les coutumes du pays, le statut de Jésus dans la société dépendait de celui de l’homme que les gens supposaient être son père c.à.d. Joseph.

2. Pour discuter de façon plus approfondie de sujets concernant les généalogies de Jésus-Christ, le lecteur est renvoyé à notre article "Les deux généalogies de Jésus Christ".

3. Il est intéressant de remarquer que la Parole de Dieu ne dit nulle part que l’ange donna à Marie un ..... lys ou que l’ange avait des ailes ou que lui, ou Marie ou qui que ce soi d’autre avait un cercle autour de la tête. Il est évident que tout cela vient de l’imagination humaine.

4. Le premier dans l’annonce de la conception à Marie (Luc 1:31).

5. Josué est l’équivalent hébreux du grec "Iesous". Les traducteurs anglais translitèrent le même nom dans l’Ancien testament provenant du texte hébreux et dans le Nouveau Testament provenant du grec. C’est la raison pour laquelle il y a une différence. Dans le texte de la Bible en ancien grec (LXX et Nouveau Testament) Josué et Jésus c’est le même nom: Iesous, Jésus.

6. Le climat en Palestine n’est pas très différent du climat de mon pays, la Grèce. Donc même si le bon temps dure plus longtemps que dans le nord de l’Europe, la période de novembre à mars n’est pas moins froide avec des températures souvent négatives.

7. Pour plus de preuves, le lecteur est invité à consulter l’excellent ouvrage de Ralph Woodrow op. cit.

8. Selon la carte c’est à 108 Km.

9. L’ange du Seigneur ne survolait pas au-dessus des bergers mais il était à leurs côtés. Egalement au verset 13 étant donné que la multitude des êtres célestes était AVEC cet ange, cela signifie qu’ils étaient aussi PRES DES bergers. Ceci détruit l’imagination humaine qui les voit avoir des ailes, ou des instruments de musique ou des cercles autour de leur tête mais cela vous donnera une scène à couper le souffle.