Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Mais Il s’est dépouillé Lui-même, en prenant la forme d’un serviteur (Phil. 2:7) (PDF) Edition PDF

"Mais Il s’est dépouillé Lui-même, en prenant la forme d’un serviteur" (Phil. 2:7)



Dans Marc 15:29-31 nous lisons:

"Les passants l'injuriaient, et secouaient la tête, en disant: Hé! toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même, en descendant de la croix! Les principaux sacrificateurs aussi, avec les scribes, se moquaient entre eux, et disaient: Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même!”

"Sauve-Toi TOI-MÊME". Certainement, combien il semblait étrange aux yeux de ces hommes de voir que, Lui, qui en avait sauvé plusieurs, se retrouvait maintenant sur la croix, n’étant pas capable de se prendre Lui-même en charge. Celui qui est habitué à se servir lui-même, voit cela d’un drôle d’air que quelqu’un puisse refuser de faire de même. Lui qui pouvait avoir douze légions d’anges (1 légion = 6826 hommes), se sacrifiait LUI-MÊME, et devenait obéissant jusqu’à la mort, même la mort de la croix, nous exhortant de nous armer de la même pensée:

Philippiens 2:5-8
"Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, SE RENDANT OBÉISSANT JUSQU’À LA MORT, MÊME JUSQU’À LA MORT DE LA CROIX.”

Luc 9:23-24
"Puis il dit à tous: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera."

Jésus Christ s’est sacrifié lui-même. Il a perdu sa vie, mais non pour toujours. Après trois jours et trois nuits, Dieu l’a ressuscité des morts. Comme Philippiens le déclare:

Philippiens 2:9-11
"C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père."

Le chemin que Jésus Christ a suivi est un sentier étroit (Matthieu 7:14). C’est un chemin sur lequel celui qui le suit ne marche pas en gardant sa vie, mais en la perdant. Cependant, c’est aussi le chemin de la résurrection. Il se peut que la crucifixion du vieil homme, son propre moi, fasse mal, mais la crucifixion est toujours suivie de la résurrection. Ce n’est pas dans notre intention d’éviter la peine de la crucifixion, car sans crucifixion il n’y a pas de résurrection. Nous ne voulons pas que le vieil homme vive dans nos cœurs , mais l’homme nouveau, LE CHRIST RESSUSCITÉ. IL est notre exemple VIVANT et celui qu’il nous faut suivre:

Hébreux 12:1-2
"Courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu."

Anastasios Kioulachoglou

Français: Christine Bodart (Christian-translation.com)