Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

«Personne ne peut me ravir de la main de Jésus» (Jean 10:27-28).



J'ai entendu des gens utiliser ce passage de Jean pour soutenir qu'ils ne seront jamais arraché de la main de Jésus, peu importe s’ils suivent vraiment Jésus ou pas, tant qu'ils avaient cru en Jésus autrefois. Mais est-ce ce que la Parole de Dieu dit? Lisons ce passage dans son contexte:

Jean 10:27-29
Mes brebis écoutent ma voix, et moi je les connais, et elles me suivent, et moi, je leur donne la vie éternelle, et elles ne périront jamais; et personne ne les ravira de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous, et personne ne peut les ravir de la main de mon Père”.

La promesse de “je leur donne la vie éternelle, et elles ne périront jamais; et personne ne les ravira de ma main” c'est pour ceux du verset 27:

Mes brebis écoutent ma voix, et moi je les connais, et elles me suivent

Pour être une brebis du Christ et être inclus dans la promesse du verset 28, nous devons entendre Sa voix, être connu de Lui et Le suivre. Creusons un peu plus loin. Qu'est-ce que ça veut dire suivre Christ? Cela veut-il dire juste, dans le temps passé, faire une confession de foi et à partir de là on est inclus automatiquement et toujours parmi ceux qui le suivent? Est-ce que quelqu'un qui a cru que Jésus est le Fils de Dieu, puis est retourné dans le monde vivant selon la chair, couverte par la promesse de Jean 10:27-29? Est-ce qu'une telle personne est vraiment le disciple de Christ? Permettons au Maitre d'expliquer ce qu'il faut pour Le suivre:

Luc 9:23-24
“Et il disait à tous: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il se renonce soi-même, et qu'il prenne sa croix chaque jour, et me suive: car quiconque voudra sauver sa vie la perdra; et quiconque perdra sa vie pour l'amour de moi, celui-là la sauvera”.

Et aussi: Mathieu 10:38
“Et celui qui ne prend pas sa croix et ne vient pas après moi, n'est pas digne de moi”.

Pour suivre Christ, nous devons prendre notre croix et Le suivre derrière. Suivre signifie marcher. Suivre Christ c'est quelque chose de dynamique, quelque chose qui implique la marche, et en effet, marcher derrière une autre personne, le Seigneur. De l'autre coté, le premier moment de la foi est une chose statique, quelque chose qui s'est produit à un moment donné. Ce moment nous met derrière Christ. Maintenant nous devons Le suivre. Ce moment nous a amené dans la foi. Maintenant, nous devons courir avec patience la course de la foi jusqu'à la fin, nos yeux fixés sur Jésus le leader de notre foi. Comme nous lisons dans 1 Jean:

1 Jean 2:10-11
Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et il n'y a point en lui d'occasion de chute. Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, et il marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux”.

Jean ne dit pas, parce que nous avons cru autrefois, nous marchons automatiquement dans la lumière et suivons Jésus éternellement. Au contraire, suivre Jésus est une chose quotidienne. Par exemple, ceux qui détestent leurs frères marchent dans les ténèbres et ne sont pas les disciples de Jésus, indépendamment de la foi qu'ils ont eu autrefois. Puisqu'ils ne sont pas les disciples de Jésus, ils ne font pas partie de Ses brebis, car Ses brebis écoutent Sa voix et Le suivent. Pouvons-nous dire que la promesse de Jean 10:28: “moi, je leur donne la vie éternelle, et elles ne périront jamais; et personne ne les ravira de ma main” s'applique à eux et quiconque marche dans les ténèbres sans se repentir? Non, nous ne le pouvons pas car cette promesse s'applique à ceux qui le suivent. Pour ceux qui désirent perdre leur vies afin de la trouvée. Oui, de telles personnes ne peuvent être ravies de la main de Jésus.

Section suivante: «De toute façon, Dieu me présentera sans tache indépendamment de ce que je fais».

Auteur: Anastasios Kioulachoglou