Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

Perdons-nous notre salut à chaque fois que nous péchons?



Certains disent qu'une fois que quelqu'un a péché il perd son salut et il doit se repentir à nouveau jusqu'à ce qu'il pèche encore puis perd son salut encore et ainsi de suite. Je ne pense pas que c'est ainsi. Malheureusement, nous pouvons être dans la foi et péché, tombé (mais être encore sur la bonne voie) puis se lever et continuer. Comme 1 Jean le dit:

1 Jean 1:5-10
“Et c'est ici le message que nous avons entendu de lui et que nous vous annonçons, savoir que Dieu est lumière et qu'il n'y a en lui aucunes ténèbres. Si nous disons que nous avons communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons et nous ne pratiquons pas la vérité; mais si nous marchons dans la lumière, comme lui-même est dans la lumière, nous avons communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus Christ son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est pas en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur et sa parole n'est pas en nous. Mes enfants, je vous écris ces choses afin que vous ne péchiez pas; et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ, le juste; et lui est la propitiation pour nos péchés, et non pas seulement pour les nôtres, mais aussi pour le monde entier”.

Je voudrais mettre l'emphase sur le verset 7: ”mais si nous marchons dans la lumière, comme lui-même est dans la lumière, nous avons communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus Christ son Fils nous purifie de tout péché”. Pourquoi auront-nous besoin du sang de Christ pour nous purifier de tout péché si nous marchons dans la lumière? Il me semble que marcher dans la lumière ne signifie pas nécessairement que nous n'allons pas pécher. Ce que je veux dire, c'est que le péché est également une possibilité dans ce cas mais il s'agit d'un «épisode», quelque chose que nous mettons derrière nous et allons de l'avant. Nous ne pratiquons pas le péché, nous ne vivons pas dans le péché. Il vient sur notre chemin et facilement1 mais nous ne le pratiquons pas volontairement, habituellement et comme un style de vie. Quand nous confessons nos péchés, le sang de Christ nous en purifie de tout.

Maintenant, marcher dans la lumière est un scénario mais pas le seul pour un croyant. Il y a un autre aussi et c'est marcher dans les ténèbres. Comme l'apôtre a dit:

“Si nous disons que nous avons communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons et nous ne pratiquons pas la vérité”.

‘Pratiquer la vérité” c'est quelque chose d'important pour moi ici. Lorsque nous marchons dans les ténèbres, nous ne pratiquons pas la vérité, qui, lorsque dit autrement sera: “Lorsque nous ne pratiquons pas la vérité nous marchons dans les ténèbres”. 1 Jean 2:9-11 donne une application directe de ce qui précède:

1 Jean 2:9-11
“Celui qui dit être dans la lumière et qui hait son frère, est dans les ténèbres jusqu'à maintenant. Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et il n'y a point en lui d'occasion de chute. Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, et il marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux”.

Et 1 Jean 4:20
“Si quelqu'un dit: J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, il est menteur; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas» ?

De plus, 1 Jean 3:14-15
“Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères; celui qui n'aime pas son frère demeure dans la mort. Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle demeurant en lui”.

Nous voyons ici ce que nous avons vu dans tous les cas précédents. En ce qui concerne la Bible, ce que nous disons que nous sommes n'est pas si important, mais ce que notre fruit montre que nous sommes vraiment, c'est-à-dire ce que nous pratiquons. Comme l'Apôtre Jean dit: celui qui hait son frère est un meurtrier et la vie éternelle n'est pas en lui. S'il dit qu'il aime Dieu, dit Jean, ne le croyez pas, car s'il n'aime pas son frère qu'il a vu, comment pourrait-il aimer Dieu qu'il n'a pas vu? Maintenant, permettez-moi de demander quelque chose: sur la base de ce qui précède, pensons-nous vraiment que celui qui hait son frère et qui ne s'est pas repenti, c'est-à-dire un meurtrier impénitent, se retrouvera dans le Royaume de Dieu, simplement parce qu'il dit qu'il aime Dieu, et parce qu'il est un «frère» (c'est ainsi qu'il s'appelle)? Je crois que la réponse de Jean est un grand non. “Aucun meurtrier n'a la vie éternelle en lui” nous dit-il, et le contexte ne parle pas des meurtriers païen mais des chrétiens qui détestent leur frères. Je crois que dans le Royaume il y aura plusieurs meurtriers qui se seront repenti, mais aucun qui ne se serait pas repenti.

Comme Paul nous averti dans Galates 5:19-21:

Galates 5:19-21
“Or les œuvres de la chair sont manifestes, lesquelles sont la fornication, l'impureté, l'impudicité, l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les colères, les intrigues, les divisions, les sectes, les envies, les meurtres, les ivrogneries, les orgies, et les choses semblables à celles-là, au sujet desquelles je vous déclare d'avance, comme aussi je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront pas du royaume de Dieu”.

Le mot grec traduit comme "commettre" (dans la phrase “commettent de telles choses”) c'est le mot "prasso", d'où vient le verbe anglais "to practice" (pratiquer). Selon le dictionnaire Strong, ça signifie, entre autres:

"Pratiquer", c'est-à-dire, “effectuer de façon répétée ou habituelle” (soulignement ajouté).

Maintenant, pourquoi Paul avait-il besoin de mettre en garde les croyants de Galate que ceux qui pratiquent ces choses n'entreront pas dans le Royaume (c'est ce que “hériter le Royaume” signifie- il suffit de faire une recherche sur le mot «hériter» dans le Nouveau Testament et ce sera évident), s'ils étaient déjà dans le Royaume à partir du moment qu'ils ont cru, indépendamment de ce qui s'est passé après? Évidemment, si c'était le cas, il n'aurait aucune raison de les avertir. Mais il l'a fait, ce qui signifie qu'il y avait une raison. Et la raison est simple, même si nous vivons pleinement notre foi, même si nous la mettons en pratique ou pas donne la preuve si vraiment nous sommes dans la foi ou pas. Pour le dire autrement: ceux qui disent qu'ils sont croyants (et peut-être autrefois ils étaient de vrais croyants), mais pratiquent le péché de façon habituelle et répétée en détestant leur frère (qui est égale au meurtre) ou en pratiquant l'une des autres choses décrites dans Galates 5 :19-21 et ne se repent pas de ce comportement, trouveront la porte du Royaume fermer. Hébreux 10:26-27 est très claire:

“Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une certaine attente terrible de jugement et l'ardeur d'un feu qui va dévorer les adversaires”.

Pour revenir 1 Jean 1:5-7 et le lire à nouveau:

1 Jean 1:5-7
“Et c'est ici le message que nous avons entendu de lui et que nous vous annonçons, savoir que Dieu est lumière et qu'il n'y a en lui aucunes ténèbres. Si nous disons que nous avons communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons et nous ne pratiquons pas la vérité; mais si nous marchons dans la lumière, comme lui-même est dans la lumière, nous avons communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus Christ son Fils nous purifie de tout péché”.

On peut marcher dans la lumière et marcher dans les ténèbres. Ceux qui marchent dans la lumière pourrons tomber ici et là mais ils ne pratiquent PAS - de façon habituelle, répétées et comme un style vie - le péché. Au contraire, ils pratiquent la vérité de façon habituelle et répétées (comme un style de vie), c'est-à-dire, ils s'efforcent de mettre en pratique ce que la Parole de Dieu dit. Ils pourront pécher ici et là mais ils sont sur le bon chemin. Ils trouveront la porte du Royaume ouvert.

En revanche, il y a ceux qui marchent dans les ténèbres, ce qui voudrait dire qu'ils pratiquent le péché de façon habituelle et répétée. Le péché est leur style de vie. Ceux-ci marchent dans les ténèbres et leurs fruits en sont les preuves. S'ils ne se repentent pas, ils trouveront la porte du Royaume fermée.

Par conséquent, ce n’est pas péché tout en étant dans la lumière qui qualifie quelqu'un comme étant hors de la foi mais prendre le péché comme un style de vie, le pratiquer volontairement et habituellement. Toutefois, nous devons nous méfié car tout les habitudes ont un début. Alors, si nous sommes tombés et nous avons péché, ne le prenons pas avec un cœur léger mais après l'avoir confessé au Seigneur soyons vigilant, de peur de donner libre voie au péché et ce qui était seulement un épisode deviendra une habitude.



Notes de bas de page

1. Hébreux 12:1 dit: « rejetant tout fardeau et le péché qui nous enveloppe si aisément ». La phrase "nous enveloppe si aisément" est un mot dans le texte grec, le mot "euperispaston". Selon Barnes: Cela signifie "bien présent dans les environs" et par conséquent désigne ce qui est proche, ou à portée de main ou se produisant facilement. Alors Chrysostom l'explique. .. Tyndale dit "le péché qui s'accroche sur nous".

Section suivante: Objections communes

 

Auteur: Anastasios Kioulachoglou