Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

Parler en langues (pour ceux qui le font)



Cet argument va ainsi: “J'ai parlé en langues. Cela donne la preuve que j'ai le saint esprit et que je suis sauvé. Si je vis dans le péché mais je parle en langue, alors cela prouve que malgré la vie que je mène et ce que je pratique, j'irai au ciel”.

Mon commentaire

La Bible ne dit nulle part que celui qui parle en langues, ou a même opérer des miracles entrera automatiquement dans le Royaume. Au contraire, il dit que ceux qui font la volonté de Dieu, ceux qui gardent la foi jusqu'à la fin, y entreront. Comme le Seigneur l'a dit:

“Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé en ton nom, et n'avons-nous pas chassé des démons en ton nom, et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles en ton nom? Et alors je leur déclarerai: Je ne vous ai jamais connus; retirez-vous de moi, vous qui pratiquez l'iniquité”.

Le Seigneur ne mention pas le fait de parler en langues dans cette liste. Ce n'était pas disponible quand Il parlait. C'est devenu disponible après la Pentecôte. Cependant, Il mentionne la prophétie, le fait de chasser les démons et opérer des prodiges en Son nom. Ce sont tous les manifestations de l'Esprit de même que le fait de parler en langue (1 Corinthiens 12:1-12). Comme Il a dit: ceux qui se glorifiait de leur prophétie en Son nom, ou dans les miracles qu'ils ont fait ou en chassant les démons, mais pratiquaient et marchaient dans l'iniquité n'entreront pas dans le Royaume. Par conséquent, si quelqu'un vit dans le péché, il ne devrait pas se glorifier à parler en langues. Le Seigneur nous a avertis que ces arguments ne résisteront PAS devant Lui ce jour. Au contraire, il doit se repentir et au lieu de vivre dans l'iniquité, s'efforcer à pratiquer la volonté de Dieu avec patience.

Il y a peut-être d'autres passages utilisés comme soutien par ceux qui croient l'opinion selon lequel quelqu'un est sauvé une fois pour toutes au moment où il croit et indépendamment de ce qui arrive à sa foi après. Mais l'explication est plus ou moins la même que celles indiquées ci-dessus: soit c'est une promesse qui est faite pour les gens qui, maintenant dans le présent, sont croyants, ou le contexte du passage est ignoré.

Section suivante: Maintenant que ferons-nous? Servir le Seigneur.

Auteur: Anastasios Kioulachoglou