Vérités Bibliques
Abonnez-vous

«Ne vous souvenez-vous pas?» (PDF) Edition PDF

«Ne vous souvenez-vous pas?»



C’était une journée très occupée. Jésus, les disciples et une grande multitude se tenaient là dans le désert. Imaginez, le Seigneur conduisant la marche, suivi de Son peuple et vous verrez le scénario qui s’en suit, toujours, dans ce cas. VOUS AVEZ, TOUT D’ABORD, LE SEIGNEUR JÉSUS CHRIST, EN TÊTE, CONDUISANT LA MARCHE, et derrière Lui nous TOUS à Sa suite. Alors Marc 8, versets 1 à 3 nous dit:

Marc 8:1-3
«En ces jours-là, une foule nombreuse s'étant de nouveau réunie et n'ayant pas de quoi manger, Jésus appela les disciples, et leur dit: Je suis ému de compassion pour cette foule; car voilà trois jours qu'ils sont près de moi, et ils n'ont rien à manger. Si je les renvoie chez eux à jeun, les forces leur manqueront en chemin; car quelques-uns d'entre eux sont venus de loin.»

LE SEIGNEUR AVAIT COMPASSION CONCERNANT LES BESOINS de ces hommes. Il a compassion de ceux qui Le suivent où Il va. Il est miséricordieux envers chaque âme qui Le suit et qui désire qu’Il prenne soin de ses problèmes. «Déchargez-vous sur Dieu de tous vos soucis, car Il prend soin de vous» dit le Saint-Esprit plus tard à travers Pierre, l’un de ceux qui étaient présents en ce jour-là. En continuant avec Marc, le Seigneur eut compassion de la multitude et appela Ses disciples. Il pouvait faire Lui-même toute chose. Cependant, Il préféra appeler Ses disciples pour leur communiquer Son souci pour les autres. Alors les disciples réfléchirent bien et répondirent en commençant par un …… comment:

Marc 8:4
«Ses disciples lui répondirent: «Comment pourrait-on les rassasier de pains, ici, dans un lieu désert?»

Jésus ne donna aucune suite à leur «comment», mais c’est la première pensée qu’ils eurent à l’esprit. Le Seigneur nous communique des choses, mais au lieu de dire «Oui Seigneur, cela est merveilleux», nous disons «Comment cela peut-il se faire?» en considérant probablement ce que nous sommes et nos propres capacités. Le Seigneur répondit à leur question par une autre question:

Marc 8:5
«Jésus leur demanda: Combien avez-vous de pains? Sept, répondirent-ils»

Que signifiaient sept pains pour ces gens? Eh bien, trop entre les mains du Seigneur. Tout ce qui est mis dans Ses mains se multiplie. Ainsi en fut-il de ces sept baguettes de pain:

Marc 8:6-7
«Alors Il fit asseoir la foule par terre, prit les sept pains, et, après avoir rendu grâces, Il les rompit, et les donna à ses disciples pour les distribuer; et ils les distribuèrent à la foule. Ils avaient encore quelques petits poissons, et Jésus, ayant rendu grâces, les fit aussi distribuer.»

Le Seigneur ne demanda pas à Ses disciples de faire eux-mêmes du pain. La seule chose qu’Il leur demanda était de Lui remettre les sept baguettes de pain et les quelques poissons qu’ils avaient et puis de prendre ces pains et poissons qu’Il avait multipliés DE SES MAINS ET DE LES PLACER DEVANT LE PEUPLE. Dieu ne demande pas à Ses serviteurs de faire du pain, mais de prendre le pain de mains du Seigneur et de le servir au peuple. Et le verset 8 continue:

Marc 8:8
«Ils mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta sept corbeilles pleines des morceaux qui restaient.»

Seule la nourriture qui vient des mains du Seigneur est capable de satisfaire la maison du Seigneur. Notre propre nourriture, les sept baguettes de pain, ne peut que nous maintenir nous-mêmes et les gens affamés à qui nous la fournissons. Cependant, Sa nourriture est suffisante pour satisfaire tout le monde et même en avoir des restes.

«Ne vous souvenez-vous pas?»

Mais notre histoire ne s’arrête pas ici. Quelques versets plus loin, nous lisons:

Marc 8:14-16
«Les disciples avaient oublié de prendre des pains; ils n'en avaient qu'un seul avec eux dans la barque. Jésus leur fit cette recommandation: Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et du levain d'Hérode. Les disciples raisonnaient entre eux, et disaient: C'est parce que nous n'avons pas de pains.»

Ces gens étaient ceux-là-mêmes qui avaient distribué à quatre mille personnes le pain miraculeusement obtenu. Et pourtant, quelques heures plus tard seulement, ils raisonnaient en disant qu’ils n’avaient pas assez de pain. Naturellement, ce que le Seigneur avait accompli ne les avait pas touchés. Oui, ils avaient fait le travail, ils avaient distribué le pain, pourtant leurs cœurs étaient insensibles. Il ne suffit pas de faire le travail, mais aussi de le faire avec votre CŒUR. Si vous ne le faites pas avec votre cœur, vous pouvez avoir distribué beaucoup de baguettes de pain de la main du Seigneur tout en continuant à penser toujours à votre petit pain. Alors le Maître reprit:

Marc 8:17-21
«Jésus, l'ayant connu, leur dit: Pourquoi raisonnez-vous sur ce que vous n'avez pas de pains? Etes-vous encore sans intelligence, et ne comprenez-vous pas? Avez-vous le cœur endurci? Ayant des yeux, ne voyez-vous pas? Ayant des oreilles, n'entendez-vous pas? ET N’AVEZ-VOUS POINT DE MÉMOIRE? Quand j'ai rompu les cinq pains pour les cinq mille hommes, combien de paniers pleins de morceaux avez-vous emportés? Douze, lui répondirent-ils. Et quand j'ai rompu les sept pains pour les quatre mille hommes, combien de corbeilles pleines de morceaux avez-vous emportées? Sept, répondirent-ils. Et il leur dit: Ne comprenez-vous pas encore?»

Comment en fait ne pouvaient-ils pas s’en souvenir? Comment en fait ne pouvons-nous pas nous en souvenir? SOUVENEZ-VOUS, MON AMI, SOUVENEZ-VOUS DE TOUTES LES CHOSES MERVEILLEUSES QUE LE SEIGNEUR A FAITES POUR VOUS. Détournez votre esprit des raisonnements et des pensées, de vous-même et de votre petite baguette de pain. Si vous marchez par la vue et non par la foi, vous ne pourrez y aller qu’aussi longtemps que vous avez des baguettes de pain. Pourtant, le Seigneur peut appeler des baguettes de pain du néant. La baguette que vous placerez dans Ses mains produira d’autres pains par milliers, capables de vous nourrir ainsi que beaucoup d’autres. Dans Luc 22:35 Il demanda aux disciples:

Luc 22:35
«Il leur dit encore: Quand je vous ai envoyés sans bourse, sans sac, et sans souliers, avez-vous manqué de quelque chose?» Ils répondirent: De rien.»

Le Seigneur ne demande RIEN pour Le servir, sinon de Lui obéir, ET RIEN NE VOUS MANQUERA PENDANT QUE VOUS LE SERVEZ.

Marc 10:28-30
«Pierre se mit à lui dire; Voici, nous avons tout quitté, et nous t'avons suivi. Jésus répondit: Je vous le dis en vérité, il n'est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.»

Anastasios Kioulachoglou

Français: Christine Bodart (Christian-translation.com)