Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Mais sur Ta Parole…. (PDF) Edition PDF

"Mais sur Ta Parole…."



Nous lisons dans Luc 5, en commençant par le verset 1:

Luc 5:1-3
"Comme Jésus se trouvait auprès du lac de Génésareth, et que la foule se pressait autour de lui pour entendre la parole de Dieu, il vit au bord du lac deux barques, d'où les pêcheurs étaient descendus pour laver leurs filets. Il monta dans l'une de ces barques, qui était à Simon, et il le PRIA de s'éloigner un peu de terre. Puis il s'assit, et de la barque il enseignait la foule."

Des multitudes accouraient sur les rives de Génésareth, pour entendre Jésus, pour entendre la Parole de Dieu. Et voici, d’autre part, revenir des opérations, deux barques. Le Seigneur monta dans l’une d’elles, celle de Simon le pêcheur, et “LE PRIA de s’éloigner un peu de terre". Il le pria. Il le SUPPLIA. Il ne lui donna pas des ordres. Il ne dénia pas à Pierre le droit de faire ce qu’il voulait dans sa barque. Le Fils de Dieu, Celui à qui le Père avait remis toutes choses (Luc 10:22), Celui à qui l’air, la mer et la nature étaient soumis à Son commandement, A SUPPLIÉ Simon. C’est là la gentillesse du Seigneur. "Simon, auriez-vous l’amabilité d’éloigner un peu votre barque loin de terre?" Simon le fit et le Seigneur se mit à enseigner les multitudes. Puis nous lisons du verset 4 à 7:

Luc 5:4-7
"Lorsqu'il eut cessé de parler, il dit à Simon: Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher. Simon lui répondit: Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre; mais, sur ta parole, je jetterai le filet. L'ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons, et leur filet se rompait. Ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l'autre barque de venir les aider. Ils vinrent et ils remplirent les deux barques, au point qu'elles enfonçaient."

Cela ne veut pas dire qu’ils n’avaient pas travaillé dur. Ils avaient essayé du mieux qu’ils pouvaient…toute la nuit….. mais ils ne prirent rien. Cela nous arrive parfois aussi. Nous investissons tous nos efforts sur quelque chose, et pourtant, en dépit de tant d’efforts que nous y avons mis, nos filets demeurent vides. Nous disons: "je suivrai cette stratégie ou cette autre pour obtenir cela." Nous tenons des réunions, nous cogitons, nous élaborons des plans, mais les filets demeurent vides. Et voilà venir Jésus. Il savait très bien ce qu’étaient leurs besoins. Il pouvait lire la frustration dans leurs yeux. Il pouvait sentir leur agonie alors qu’ils se demandaient sur ce qu’ils pourraient mettre à table en ce jour-là. Il est aussi capable de voir cette tristesse qui envahit vos yeux alors que vous êtes en train de fixer les filets vides. "Avancez en pleine eau et jetez vos filets pour pêcher." Il vient au moment où vous êtes là à regarder fixement vos filets vides… "Ami, avance en pleine eau et jette encore tes filets… Je sais qu’ils sont vides". "Mais, Seigneur, nous avons essayé toute la nuit" dit Pierre ou nous pourrions dire: "Mais, Seigneur, j’ai essayé tant de fois et à chaque fois je les retire toujours vides." Mais Pierre ne s’arrête pas là: "MAIS, SUR TA PAROLE, JE JETTERAI LE FILET". Vous pouvez être là à contempler les filets avec tristesse et à vous demander pourquoi ils sont toujours vides. Simon et les autres pêcheurs pouvaient avoir pensé la même chose. "Cela pourrait être dû au fait de l’air". "Probablement, ce serait à cause de la lune." "Sans doute que quelqu’un était plus expéditif que nous." "Peut-être que nous ne sommes pas de si bons pêcheurs." Beaucoup de "probablement" et de "peut-être", mais qui ne représentent rien quand le Seigneur dit: "jette tes filets". "Cela ne dépend ni de celui qui veut ou de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde" (Romains 9:16) dit la Parole. Et encore:

Psaumes 127:1-2
"Si l'Éternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain; Si l'Éternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain. En vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, Et mangez-vous le pain de douleur; Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil."

Et vous êtes Ses bien-aimés. "Bien-aimés de Dieu" (Romains 1:7) et la Parole de Dieu nous appelle "Bien-aimés" "BIEN-AIMÉS, VOUS ÊTES MAINTENANT ENFANTS DE DIEU" dit I Jean 3:2. Vous êtes MAINTENANT enfant de Dieu! Vous pouvez avoir frappé plusieurs portes. Vous pouvez avoir beaucoup prié pour cela. Ne perdez pas courage. Au moment où Pierre et les autres nettoyaient leurs filets vides, le Seigneur était dans leur barque, juste à côté d’eux. Il vint sans être invité par eux. Il vint au moment où ils avaient le plus besoin de Lui. "Avancez en pleine eau, amis, et jetez vos filets". Et ils eurent le courage de le faire une fois encore.

Anastasios Kioulachoglou

Français: Christine Bodart (Christian-translation.com)