Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

Maintenant que ferons-nous? Servir le Seigneur.



Pour clôturer cet étude, la question pourrait être, et maintenant que dois-je faire? Je crois que la première chose qu'on doit faire est de prendre son Nouveau Testament et de commencer une lecture attentive des évangiles puis les épîtres et l'Apocalypse, sans les lunettes des doctrines familières et chères, confirmant pour lui-même ce que nous avons vu dans cette étude. Comme les gens de Bérée vérifiaient dans les Écritures tout ce que Paul disait, vous devriez faire de même concernant le contenu de cette étude.

De plus, à titre de conclusion, je voudrais vous présenté ce qui suit: Le Seigneur est appelé Seigneur parce qu'Il est le Maitre, le Patron, celui qui commande. Nous, de l'autre coté, ayant fait de Lui notre Seigneur sont par définition Ses serviteurs. En fait, le mot serviteur dans le Nouveau Testament a plus le sens d'un esclave, c'est-à-dire le sens de quelqu'un qui est entièrement consacré à faire la volonté de Son Maître. Comme Romains 6:20-23 nous dit:

Romains 6:20-23
“Car lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice. Quel fruit donc aviez-vous alors des choses dont maintenant vous avez honte? Car la fin de ces choses est la mort. -Mais maintenant, ayant été affranchis du péché et asservis à Dieu, vous avez votre fruit dans la sainteté et pour fin la vie éternelle. Car les gages du péché, c'est la mort; mais le don de grâce de Dieu, c'est la vie éternelle dans le Christ Jésus, notre Seigneur”.

Avant de croire, nous étions esclaves du péché. Mais après avoir cru et après avoir été libéré du péché, nous sommes devenus les esclaves de Dieu. Ce n'est pas réservé à quelques personnes spéciales qui font un engagement spécial pour le Seigneur, mais pour tout le monde qui a fait de Jésus son Seigneur. Car, en faisant de Lui son Seigneur, il s'est fait en même temps serviteur de ce Dieu. Et voici ce que le Seigneur a dit à propos de ceux qui Le servent, qui gardent les paroles et les commandements du Maitre:

Jean 12:26
“Si quelqu'un me sert, qu'il me suive; et où je suis, moi, là aussi sera mon serviteur: si quelqu'un me sert, le Père l'honorera”.

Jean 14:21
“Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui-là qui m'aime; et celui qui m'aime, sera aimé de mon Père; et moi je l'aimerai, et je me manifesterai à lui”.

Jean 14:23
“Jésus répondit et lui dit: Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera; et nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui”.

Parlant de celui qui Le sert et garde ce que Lui, le Maître, dit (c'est-à-dire Sa Parole, Ses commandements, ce que le Maitre ordonne), le Seigneur a dit que: “Le Père les aimera”, “le Père les honorera”, “Je l'aimerais et me manifestera à lui”, “Mon Père et Moi viendrons demeurer en lui”. Sensationnel! L'expression «être en communion avec Dieu” a fini par être utilisé comme un cliché, une phrase que nous entendons de nombreuses fois, mais dont la signification est vague. Mais ce que nous avons lu ici n'est pas du tout vague. La vie chrétienne est en effet la communion avec Dieu, et avoir le Père et le Fils demeuré en nous. Avoir le Fils se manifester en nous est la définition de cette communion. Ce n'est rien d'abstrait mais quelque chose qui va vraiment se produire. Mais à qui? A ceux qui servent Dieu et mettent en pratique sa Parole et Sa volonté. Si nous ne nous soucions pas de cette volonté, si nous ne nous considérons pas comme esclaves de Dieu, mais plutôt des «croyants» qui peuvent continuer comme des esclaves du péché, cette communion n'aura pas lieu. Le Seigneur est très clair, ceux qui l'aiment sont ceux qui gardent Ses commandements, Sa Parole. Ceux qui ne le font pas ne l'aiment pas et le Seigneur ne se manifestera pas à eux.

Que devons-nous donc faire? Nous devons prendre un engagement à suivre Jésus, pour être ses serviteurs fidèles, quel qu'en soit ce qu'il faut, quel que soit le coût, vivant alors nos vies non plus comme esclaves du péché, mais comme esclaves de Dieu.

Pour éviter tout malentendu: cela ne signifie pas courir comme des poulets qui paniquent, faisant tout ce qui vient à notre tête comme la volonté de Dieu. C'est plutôt vérifier sa Parole et découvrir ce qu'il veut que nous fassions et en même temps être en phase avec Lui afin d'entendre d'autres instructions et commandements du Maitre qui demeure en nous, le Saint-Esprit en nous. De tels commandements et instructions, si elles viennent du Maître, ne vont jamais violer la Parole écrite de Dieu, mais nous donnera la direction et la sagesse à propos des choses spécifiques que Dieu veut que nous fassions et qui ne sont pas décrits en détail dans la Bible.

Voyons par exemple l'instruction que Paul a reçue d'aller prêcher la Parole en Macédoine. Lui et son équipe étaient à la recherche de Dieu sur la question d’où aller et le Maître leur a donné Son ordre, par son Esprit (Actes 16:6-10). Comme des esclaves du Maitre, ils ont accomplis Sa volonté. C'est le devoir du Maitre d'appeler Son serviteur et le devoir du serviteur d'être en phase avec le Maitre afin que lorsqu'Il appelle, il réagit immédiatement à travers l'accomplissement de Sa volonté.

Connaissons-nous la volonté de Dieu telle qu'elle est dans la bible? Sommes-nous en phase avec le Maitre afin de recevoir plus d'instructions concernant ce qu'Il voudrait que nous fassions? Nous sommes-nous engagé à suivre le Maitre peut importe ce qui arrivera, peut importe ce que ça nous coutera? Sinon, maintenant pourrait être le temps de le faire.

Section suivante: Le présent de l'indicatif en grec. Une démonstration en utilisant Jean 3:16

Auteur: Anastasios Kioulachoglou