Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Les références aux âmes dans Apocalypse 6:9 et Apocalypse 20:4 (PDF) Edition PDF

Les références aux âmes dans Apocalypse 6:9 et Apocalypse 20:4



La tradition utilise fréquemment certaines références bibliques présentes dans le livre de l'Apocalypse pour soutenir que les morts sont vivants sans la résurrection. Ces références se trouvent dans les passages suivants: Apocalypse 6:9 et Apocalypse 20:4. Ces deux passages sont proches l'un de l'autre et nous les étudierons donc ensemble. En commençant à partir d'Apocalypse 6:9, nous pouvons lire:

Apocalypse 6:9-11
«Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu. Ils crièrent d’une voix forte, en disant: Jusqu’à quand, Maître saint et véritable, tarderas-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre? Une robe blanche fut donnée à chacun d’eux; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu’à ce que soit complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux.»

L'incompréhension résulte ici de la lecture du mot «âme» et de son interprétation directe considérant qu'il s'agit des âmes des morts vivant désormais quelque part. Elle résulte en grande partie de la croyance enseignée pendant des années selon laquelle lorsque quelqu'un est mort, «son âme va au ciel où il vit avec Dieu ou en enfer où il sera tourmenté pour toujours.» Cependant, nous devons définir le mot comme la Bible le définit. Le mot «âme» n'est pas utilisé selon cette signification dans la Bible. L'article «Le corps, l'âme et l'esprit» en offre un aperçu «en clarifiant la définition de l'âme. En résumé, l'âme est ce qui insuffle la vie au corps. Tant que vous avez la vie, vous possédez une âme, une vie de l'âme. La vie et l'âme sont des mots utilisés de nombreuses fois comme synonymes. La KJV, l'une des traductions anglaises les plus populaires traduit le mot grec «ψυχη” (psuchi) qui signifit «âme» dans le sens de la «vie» et non pas littéralement comme «âme». Outre cette utilisation, le mot «âme» est également utilisé dans la Bible avec la signification de «personne». Une expression existe dans l'anglais courant, utilisée de façon similaire: ainsi lorsque quelqu'un dit qu'il y a 10 paires de mains travaillant pour lui, nous ne comprenons pas qu'il s'agit littéralement de 10 paires de mains, mais bien de 10 personnes. Le mot main est utilisé pour la personne entière. Le même phénomène se produit avec le mot âme. (En Français, «âme» décrit bien des personnes dans un certain nombre de contextes. Par exemple, «ce bâtiment compte 100 âmes»). Nous pouvons lire dans Actes 27:37:

Actes 27:37
«Nous étions, dans le navire, deux cent soixante-seize personnes en tout [âmes] (du grec: psuches).»

Qu'est-ce que cela signifie? Simplement qu'il y avait 276 personnes.

Voici d'autres exemples:

1 Pierre 3:20
«Qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l'arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c'est-à-dire huit, furent sauvées à travers l'eau.»

Actes 7:14
«Puis Joseph envoya chercher son père Jacob, et toute sa famille, composée de soixante-quinze personnes.»

Genèse 12:5
«Abram prit Sara, sa femme, et Lot, fils de son frère, avec tous les biens qu'ils possédaient et les serviteurs [âmes] qu'ils avaient acquis à Charan. Ils partirent pour aller dans le pays de Canaan, et ils arrivèrent au pays de Canaan.»

Vous trouverez de nombreux autres exemples dans la Bible. Dans l'ensemble de ces exemples, le mot «âme» est simplement traduit comme «personne». (Dans les versions françaises de la Bible, le mot grec a directement été traduit dans les références susmentionnées par «personne» afin d'établir une distinction concrète.) Revenons désormais au passage de l'Apocalypse où nous lisons les paroles de Jean: «je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu.» Ce passage signifie qu'il a vu des personnes qui avaient été immolées au nom de la Parole de Dieu et leur témoignage. Comment a-t-il vu ces personnes? Dans une vision. «Je fus saisi par l’Esprit (...)» nous apprend Apocalypse 1:10, tandis qu'Apocalypse 9:17 déclare: «Et ainsi dans la vision je vis (...)». Jean a vu une vision. Observer des événements dans une vision ne signifie pas leur présence réelle1.

En fait, il existe une preuve claire comme du cristal que ces martyres d'Apocalypse 6, NE vivaient pas quelque part dans les cieux lorsqu'ils apparurent. Celle-ci se trouve être en fait la seconde référence aux «âmes» dans le livre de l'Apocalypse. Cet événement est reporté dans Apocalypse 20:4-5. Nous pouvons y lire:

Apocalypse 20:4-6
«Et je vis des trônes; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. C’est la première résurrection. Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.»

«Les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu» d'Apocalypse 20:4 sont évidemment les mêmes que «je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu» du passage éponyme 6:9. Il n'existe pas «d'âmes flottant tout autour», mais des personnes, les martyres qui furent massacrés pour leur témoignage envers Jésus et en raison de la Parole de Dieu. Que lisons-nous les concernant dans Apocalypse 20:4-5? Nous pouvons lire que: «Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans.» «Ils revinrent à la vie» signifie de façon évidente qu'ils ne vivaient pas avant! Dans le cas contraire, ils ne reviendraient pas à la vie! Ils vivraient déjà! Le verset 5 établit clairement: «Les autres morts ne revinrent point à la vie...» Autrement dit, avant Apocalypse 20:4, aucun d'entre eux ne vivait. Après Apocalypse 20:4, ceux qui avaient été décapités à cause de la parole de Dieu, de morts devinrent vivants. Comment? De la seule façon possible: par la résurrection! Nous avons lu dans le passage susmentionné: «C’est la première résurrection.» ! Tous les autres sont toujours morts («ils ne revinrent pas à la vie» dit la Parole de Dieu).

Résumé

En ayant étudié les passages ci-dessus, nous pouvons nous rendre à Apocalypse 6:9-11. Que vit Jean là-bas? Ceux qui étaient immolés pour la Parole de Dieu et leurs témoignages. Ils parlaient et demandaient à Dieu de venger leur sang. Ces morts étaient-ils vivants — bien qu'ils n'ont pas été ressuscités — et parlèrent-ils littéralement? Non. Ce que vit Jean était une vision. Comme nous l'avons déclaré dans les articles concernant la transfiguration du Christ: «Le fait qu'une personne apparaisse dans une vision ne signifie pas que celle-ci est présente physiquement. Dieu peut utiliser son image pour communiquer un message à quelqu'un, mais cela ne signifie pas que cette personne est présente au moment de la vision.» Le lecteur est invité à lire cet article afin d'obtenir une étude détaillée du mot «vision» dans la Bible. Nous avons également pu voir qu’Apocalypse 20 établit clairement que ceux qui sont morts ne sont pas vivants actuellement. Ils seront rendus à la vie à l'avenir, avec une résurrection et ils règneront avec Christ pendant 1000 ans. Il est également évident — en se référant aux morts qui n'ont pas encore été ressuscités — que le «reste des morts ne revinrent pas à la vie», signifiant ainsi qu'ils sont restés à l'état de mort. La mort signifie la mort — pas encore d'existence avec Christ, pas encore de lac de feu. Tout cela viendra plus tard, dans les versets 11 et 15 d'Apocalypse 20.

Anastasios Kioulachoglou

 



Notas de Rodapé

1. Nous avons analysé ce fait en détail dans notre article concernant Moïse et Elie dans la transfiguration du Seigneur.