Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu (Partie II) – Le cas de Joseph (PDF) Edition PDF

Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu (Partie II) – Le cas de Joseph



Il y a deux numéros à ce sujet, nous avons examiné le fameux passage de Romains 8:28 et nous y avons lu:

Romains 8:28
"Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein."

Aujourd’hui, je souhaiterais reprendre ce passage et songer à sa mise en pratique par un exemple de l’Ancien Testament: l’exemple de Joseph.

1. Du pays de Canaan en Égypte

Commençons et allons à Genèse 37, à partir du verset 3, nous lisons:

Genèse 37:3-11
“Israël aimait Joseph plus que tous ses autres fils, parce qu'il l'avait eu dans sa vieillesse; et il lui fit une tunique de plusieurs couleurs. Ses frères virent que leur père l'aimait plus qu'eux tous, et ils le prirent en haine. Ils ne pouvaient lui parler avec amitié. Joseph eut un songe, et il le raconta à ses frères, qui le haïrent encore davantage. Il leur dit: Écoutez donc ce songe que j'ai eu! Nous étions à lier des gerbes au milieu des champs; et voici, ma gerbe se leva et se tint debout, et vos gerbes l'entourèrent et se prosternèrent devant elle. Ses frères lui dirent: Est-ce que tu régneras sur nous? Est-ce que tu nous gouverneras? Et ils le haïrent encore davantage, à cause de ses songes et à cause de ses paroles. Il eut encore un autre songe, et il le raconta à ses frères. Il dit: J'ai eu encore un songe! Et voici, le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi. Il le raconta à son père et à ses frères. Son père le réprimanda, et lui dit: Que signifie ce songe que tu as eu? Faut-il que nous venions, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner en terre devant toi? Ses frères eurent de l'envie contre lui, mais son père garda le souvenir de ces choses.”

Plus loin, dans Genèse 42, nous lisons l’accomplissement des songes de Joseph par rapport à ses frères:

Genèse 42:6, 9
"Joseph commandait dans le pays; c'est lui qui vendait du blé à tout le peuple du pays. Les frères de Joseph vinrent, et se prosternèrent devant lui la face contre terre. ……. Joseph se souvint des songes qu'il avait eus à leur sujet, et il leur dit: Vous êtes des espions; c'est pour observer les lieux faibles du pays que vous êtes venus……”

De toute évidence, les songes de Joseph furent prophétiques. En d’autres termes, ceux-ci furent des songes donnés par Dieu pour lui montrer ce qui arriverait dans l’avenir, en fait, bien des années plus tard1. Bien que, de prime abord, rien ne semble étrange, cela le devient dès lors que nous nous rappelons la réaction négative des frères de Joseph vis-à-vis de ces songes. C’est vrai, ces songes ne suscitèrent rien de plus qu’une simple envie et haine, en plus de la haine pour l’amour spécial que leur père lui portait tout en particulier. En fait, ils détestèrent Joseph tellement qu’après avoir pensé à le tuer (Genèse 37:18), ils en aboutirent à le vendre à quelques marchands de passage sur leur route vers l’Égypte:

Genèse 37:25-28
"Ils s'assirent ensuite pour manger. Ayant levé les yeux, ils virent une caravane d'Ismaélites venant de Galaad; leurs chameaux étaient chargés d'aromates, de baume et de myrrhe, qu'ils transportaient en Égypte. Alors Juda dit à ses frères: Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang? Venez, vendons-le aux Ismaélites, et ne mettons pas la main sur lui, car il est notre frère, notre chair. Et ses frères l'écoutèrent. Au passage des marchands Madianites, ils tirèrent et firent remonter Joseph hors de la citerne; et ils le vendirent pour vingt sicles d'argent aux Ismaélites, qui l'emmenèrent en Égypte."

La haine des frères de Joseph les amenèrent finalement à le vendre en tant qu’esclave en Égypte, loin de son père et de sa famille. Cependant, non loin du Seigneur:

Genèse 39:1-6
"On fit descendre Joseph en Égypte; et Potiphar, officier de Pharaon, chef des gardes, Égyptien, l'acheta des Ismaélites qui l'y avaient fait descendre. L'Éternel fut avec lui, et la prospérité l'accompagna; il habitait dans la maison de son maître, l'Égyptien. Son maître vit que l'Éternel était avec lui, et que l'Éternel faisait prospérer entre ses mains tout ce qu'il entreprenait. Joseph trouva grâce aux yeux de son maître, qui l'employa à son service, l'établit sur sa maison, et lui confia tout ce qu'il possédait. Dès que Potiphar l'eut établi sur sa maison et sur tout ce qu'il possédait, l'Éternel bénit la maison de l'Égyptien, à cause de Joseph; et la bénédiction de l'Éternel fut sur tout ce qui lui appartenait, soit à la maison, soit aux champs. Il abandonna aux mains de Joseph tout ce qui lui appartenait, et il n'avait avec lui d'autre soin que celui de prendre sa nourriture. Or, Joseph était beau de taille et beau de figure.”

Le Seigneur fut avec Joseph bénissant et affermissant tout ce qu’il faisait dans la maison de Potiphar. Voyant tout cela, son maître le rendit responsable de sa maison, lui donnant la supervision de tous ses biens. Cependant et encore une fois, le courant des choses prit une tournure dramatique:

Genèse 39:6-15, 19-20
"Il abandonna aux mains de Joseph tout ce qui lui appartenait, et il n'avait avec lui d'autre soin que celui de prendre sa nourriture. Or, Joseph était beau de taille et beau de figure. Après ces choses, il arriva que la femme de son maître porte les yeux sur Joseph, et dit: Couche avec moi! Il refusa, et dit à la femme de son maître: Voici, mon maître ne prend avec moi connaissance de rien dans la maison, et il a remis entre mes mains tout ce qui lui appartient. Il n'est pas plus grand que moi dans cette maison, et il ne m'a rien interdit, excepté toi, parce que tu es sa femme. Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu? Quoiqu'elle parlât tous les jours à Joseph, il refusa de coucher auprès d'elle, d'être avec elle. Un jour qu'il était entré dans la maison pour faire son ouvrage, et qu'il n'y avait là aucun des gens de la maison, elle le saisit par son vêtement, en disant: Couche avec moi! Il lui laissa son vêtement dans la main, et s'enfuit au dehors. Lorsqu'elle vit qu'il lui avait laissé son vêtement dans la main, et qu'il s'était enfui dehors, elle appela les gens de sa maison, et leur dit: Voyez, il nous a amené un Hébreu pour se jouer de nous. Cet homme est venu vers moi pour coucher avec moi; mais j'ai crié à haute voix. Et quand il a entendu que j'élevais la voix et que je criais, il a laissé son vêtement à côté de moi et s'est enfui dehors. Et elle posa le vêtement de Joseph à côté d'elle, jusqu'à ce que son maître rentrât à la maison. Après avoir entendu les paroles de sa femme, qui lui disait: Voilà ce que m'a fait ton esclave! le maître de Joseph fut enflammé de colère. Il prit Joseph, et le mit dans la prison, dans le lieu où les prisonniers du roi étaient enfermés: il fut là, en prison.”

Alors qu’une certaine stabilité avait commencé à se rétablir pour Joseph, à la suite d’un complot, il fut mis en prison. Cependant, le Seigneur fut avec lui encore une fois et lui accorda la miséricorde.

Genèse 39:20-23
"Il prit Joseph, et le mit dans la prison, dans le lieu où les prisonniers du roi étaient enfermés: il fut là, en prison. L'Éternel fut avec Joseph, et il étendit sur lui sa bonté. Il le mit en faveur aux yeux du chef de la prison. Et le chef de la prison plaça sous sa surveillance tous les prisonniers qui étaient dans la prison; et rien ne s'y faisait que par lui. Le chef de la prison ne prenait aucune connaissance de ce que Joseph avait en main, parce que l'Éternel était avec lui. Et l'Éternel donnait de la réussite à ce qu'il faisait.”

Le Seigneur fut avec Joseph en prison tout comme il le fut dans la maison de Potiphar et au pays de Canaan. Il fut avec lui en lui accordant sa miséricorde et sa faveur. Néanmoins, essayons de nous mettre à la place de Joseph pendant une minute. Il fut expulsé de la maison de son père parce que ses frères le haïrent des suites des songes que Dieu-même lui avait donnés. Ils le vendirent en tant qu’esclave en Égypte, mais son maître, trompé par sa propre femme, le fit emprisonner. Il fut seul, esclave dans la prison d’un pays où il n’avait jamais choisi d’être. Certainement, personne n’oserait du coup appeler pareilles circonstances des «bénédictions.» Cependant, le Seigneur fut avec lui. Il fut avec lui et lui accorda sa miséricorde, ce qui, en réalité, est le plus important. Comme Joseph, il est probable que nous ne comprenions pas pourquoi nous sommes où nous sommes et pourquoi ce qui est arrivé, est arrivé, mais CE N’EST PAS LE PLUS IMPORTANT. Ce qui est le plus important EST QUE LE SEIGNEUR EST AVEC NOUS. Comme Il est dit, «TOUTES CHOSES CONCOURENT AU BIEN» de ceux qui L’aiment. Si nous L’aimons, TOUTES CHOSES CONCOURENT AU BIEN, même les choses qui ne semblent pas si «bonnes» et même les choses que nous ne pouvons pas comprendre entièrement.

Revenons à Joseph. Les versets 1 à 8 du chapitre 40 nous racontent ce qui suit:

Genèse 40:1-8
"Après ces choses, il arriva que l'échanson et le panetier du roi d'Égypte, offensèrent leur maître, le roi d'Égypte. Pharaon fut irrité contre ses deux officiers, le chef des échansons et le chef des panetiers. Et il les fit mettre dans la maison du chef des gardes, dans la prison, dans le lieu où Joseph était enfermé. Le chef des gardes les plaça sous la surveillance de Joseph, qui faisait le service auprès d'eux; et ils passèrent un certain temps en prison. Pendant une même nuit, l'échanson et le panetier du roi d'Égypte, qui étaient enfermés dans la prison, eurent tous les deux un songe, chacun le sien, pouvant recevoir une explication distincte. Joseph, étant venu le matin vers eux, les regarda; et voici, ils étaient tristes. Alors il questionna les officiers de Pharaon, qui étaient avec lui dans la prison de son maître, et il leur dit: Pourquoi avez-vous mauvais visage aujourd'hui? Ils lui répondirent: Nous avons eu un songe, et il n'y a personne pour l'expliquer. Joseph leur dit: N'est-ce pas à Dieu qu'appartiennent les explications? Racontez-moi donc votre songe.”

«N’est-ce pas à Dieu qu’appartiennent les explications?», dit Joseph, TOUTES LES EXPLICATIONS Lui appartiennent en vérité. Ainsi, les deux Égyptiens continuèrent et racontèrent leurs songes à Joseph, qui leur en donna l’ explication. Cela veut dire que ces songes eurent une explication, c.à.d. ce fut des songes provenant du Seigneur (Il était Celui qui donna l’explication). D’après cette explication, l’un des deux officiers serait exécuté tandis que l’autre serait réhabilité à son poste. En s’adressant à ce dernier, Joseph lui demanda de se rappeler de lui et d’en faire mention à Pharaon:

Genèse 40:14-15
"Mais souviens-toi de moi, quand tu seras heureux, et montre, je te prie, de la bonté à mon égard; parle en ma faveur à Pharaon, et fais-moi sortir de cette maison. Car j'ai été enlevé du pays des Hébreux, et ici même je n'ai rien fait pour être mis en prison.”

Néanmoins, dès que le chef des échansons fut remis à son poste, il oublia les demandes de Joseph:

Genèse 40:23
"Le chef des échansons ne pensa plus à Joseph. Il l’oublia"

En guise de résumé, l’histoire de Joseph est celle d’un homme qui n’avait fait aucun mal et qui, pourtant, était persécuté. C’est l’histoire d’un homme qui, pendant très longtemps, vécut une vie remplie de «pourquois», questions auxquelles il eut très peu de réponses, et en dépit de tout cela, il expérimentait la PRÉSENCE continue DU SEIGNEUR. Ses frères le vendirent en tant qu’esclave en Égypte parce qu’ils le détestèrent à cause des songes que Dieu lui donnait. Son maître en Égypte l’emprisonna alors que la seule action de Joseph fut de le protéger de la tromperie de sa femme. Le chef des échansons dès qu’il fut remis à son poste, l’oublia. Il est très difficile de voir un quelconque bien dans toutes ces choses et les raisons pour lesquelles elles arrivèrent à cet homme de Dieu. Néanmoins, malgré qu’il ne comprenait pas, Joseph avait FOI en Dieu. Il ne commit aucun péché dans la maison de Potiphar parce qu’il craignait Dieu. Avec les deux Égyptiens, il se confia de tout cœur au Seigneur de qui il reçut de par Son Esprit une explication à leurs songes. Le fait de manquer de comprendre les événements ne l’empêcha pas de faire confiance à Dieu. Il est probable que vous ne compreniez pas que certaines choses vous soient arrivées mais vous ne devez pas pareillement laisser le fait de manquer de comprendre ce qui vous arrive devenir une barrière à votre foi: TOUTES CHOSES CONCOURENT AU BIEN DE CEUX QUI AIMENT DIEU, et soyez-en sûr, cela est tout aussi vrai pour vous que, comme nous le verrons, ça l’a été pour Joseph.

2. De la prison au palais.

Allons au chapitre 41 qui nous raconte un autre songe, cette fois, vu par Pharaon:

Genèse 41:1-14
"Au bout de deux ans, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait près du fleuve. Et voici, sept vaches belles à voir et grasses de chair montèrent hors du fleuve, et se mirent à paître dans la prairie. Sept autres vaches laides à voir et maigres de chair montèrent derrière elles hors du fleuve, et se tinrent à leurs côtés sur le bord du fleuve. Les vaches laides à voir et maigres de chair mangèrent les sept vaches belles à voir et grasses de chair. Et Pharaon s'éveilla. Il se rendormit, et il eut un second songe. Voici, sept épis gras et beaux montèrent sur une même tige. Et sept épis maigres et brûlés par le vent d'orient poussèrent après eux. Les épis maigres engloutirent les sept épis gras et pleins. Et Pharaon s'éveilla. Voilà le songe. Le matin, Pharaon eut l'esprit agité, et il fit appeler tous les magiciens et tous les sages de l'Égypte. Il leur raconta ses songes. Mais personne ne put les expliquer à Pharaon. Alors le chef des échansons prit la parole, et dit à Pharaon: Je vais rappeler aujourd'hui le souvenir de ma faute. Pharaon s'était irrité contre ses serviteurs; et il m'avait fait mettre en prison dans la maison du chef des gardes, moi et le chef des panetiers. Nous eûmes l'un et l'autre un songe dans une même nuit; et chacun de nous reçut une explication en rapport avec le songe qu'il avait eu. Il y avait là avec nous un jeune Hébreu, esclave du chef des gardes. Nous lui racontâmes nos songes, et il nous les expliqua. Les choses sont arrivées selon l'explication qu'il nous avait donnée. Pharaon me rétablit dans ma charge, et il fit pendre le chef des panetiers. Pharaon fit appeler Joseph. On le fit sortir en hâte de prison. Il se rasa, changea de vêtements, et se rendit vers Pharaon.”

Deux années passèrent avant que le chef des échansons se souvint de Joseph. On pourrait se demandait dès lors: «Pourquoi tout ce temps qui s’est écoulé et pourquoi cela n’arriva pas plus tôt?» Et la réponse est pourtant bien simple: PARCE QUE C’ÉTAIT LA VOLONTÉ DE DIEU. Nous vivons dans une époque où tout doit se faire EN TOUTE VITESSE. En revanche, Dieu souhaite que tout soit fait au MIEUX, et la rapidité n’est pas nécessairement synonyme de qualité. Donc, Joseph dût rester en prison pendant deux années avant que Pharaon ne reçut ces songes du Seigneur. Comme Joseph le dit plus loin en donnant l’explication, «DIEU a montré à Pharaon ce qu’Il allait faire» (Genèse 41:25). Ce fut le choix du Seigneur que de donner ces songes à Pharaon à ce moment-là. Maintenant, faisons un pas en arrière, deux ans plus tôt, ce fut le Seigneur qui avait donné ces deux songes aux deux officiers de Pharaon et ce fut Lui qui en donna l’explication à travers Joseph. Ce fut le Seigneur qui amena Joseph à la maison de Potiphar et qui permit d’arriver ce qui arriva, ce qui finalement, l’amena à cette prison particulière2. Ce fut le Seigneur qui donna ces deux songes à Joseph pour lesquels ses frères, par la suite, le haïrent au point de le vendre en Égypte. Nous avons sans doute commencé à comprendre le plan de Dieu et nous les comprendrons de plus en plus en continuant notre lecture.

Donc, Joseph à travers l’Esprit du Seigneur expliqua les songes à Pharaon: Les récoltes seraient bonnes pour l’Égypte pendant les sept prochaines années. Cependant, cette période serait suivie de sept années de famine. Joseph indiqua également à Pharaon la manière dont il devait gérer la situation.

Enfin:

Genèse 41:37-45
"Ces paroles plurent à Pharaon et à tous ses serviteurs. Et Pharaon dit à ses serviteurs: Trouverions-nous un homme comme celui-ci, ayant en lui l'esprit de Dieu? Et Pharaon dit à Joseph: Puisque Dieu t'a fait connaître toutes ces choses, il n'y a personne qui soit aussi intelligent et aussi sage que toi. Je t'établis sur ma maison, et tout mon peuple obéira à tes ordres. Le trône seul m'élèvera au-dessus de toi. Pharaon dit à Joseph: Vois, je te donne le commandement de tout le pays d'Égypte. Pharaon ôta son anneau de la main, et le mit à la main de Joseph; il le revêtit d'habits de fin lin, et lui mit un collier d'or au cou. Il le fit monter sur le char qui suivait le sien; et l'on criait devant lui: A genoux! C'est ainsi que Pharaon lui donna le commandement de tout le pays d'Égypte. Il dit encore à Joseph: Je suis Pharaon! Et sans toi personne ne lèvera la main ni le pied dans tout le pays d'Égypte. Pharaon appela Joseph du nom de Tsaphnath Paenéach; et il lui donna pour femme Asnath, fille de Poti Phéra, prêtre d'On. Et Joseph partit pour visiter le pays d'Égypte.”

En quelques minutes, Joseph fut transformé d’un prisonnier en premier ministre. Il fut nommé second au commandement de toute l’Égypte! Ceci n’arriva pas progressivement mais très rapidement. Si vous vous sentez maintenant dans une situation désagréable, de laquelle vous souhaitez vous en sortir, le Seigneur peut vous en sortir. Il peut le faire avec grande vivacité, changeant le tout en un instant, tel qu’Il le fera au moment de notre enlèvement, par exemple. Cela arrivera, comme le décrit la Parole «en un instant, en un clin d’œil» (I Corinthiens 15:52). Vous fermez les yeux et vous êtes sur Terre faisant quelque chose que vous avez peut-être fait pendant des années et après un instant, vous ouvrez les yeux et vous êtes dans l’air, avec le Seigneur Jésus-Christ et tous les Saints! Cela prendra seulement un instant! DIEU A CETTE PUISSANCE ET L’EXERCERA. Mais Il prendra également le TEMPS pour l’exercer. Cet instant arriva pour Joseph. Il traversa beaucoup d’épreuves mais le Seigneur fut toujours à ses côtés. Les épreuves qu’il passa, ne furent pas accidentelles mais plutôt, faisaient partie du plan du Seigneur qui, en fin de compte, l’amena devant Pharaon. En omettant la fin (et nous n’avons pas encore tout vu), il serait difficile pour quelqu’un de comprendre comment les événements de la vie de Joseph furent bénéfiques. Il en fut aussi de même pour Joseph. Ignorant l’issue, il ne fut pas capable de comprendre, cependant il n’était pas incapable de CROIRE. Vous pouvez être lent à comprendre, cependant, NE MANQUEZ PAS DE CROIRE…de croire ce que la Parole dit pour tout ce que vous vivez aujourd’hui: c.à.d. QUE SI VOUS AIMEZ DIEU, TOUTES LES CHOSES CONCOURENT A VOTRE BIEN, que vous le compreniez ou pas.

Revenons à Joseph. Son ascendance en tant que second aux commandes de l’Égypte ne fut pas la fin du plan de Dieu. Quand vinrent les sept années de famine, celles-ci eurent également une incidence sur le pays où sa famille habitait:

Genèse 41:56-57, 42:1-3, 6-9
"La famine régnait dans tout le pays. Joseph ouvrit tous les lieux d'approvisionnement, et vendit du blé aux Égyptiens. La famine augmentait dans le pays d'Égypte. Et de tous les pays on arrivait en Égypte, pour acheter du blé auprès de Joseph; car la famine était forte dans tous les pays… Jacob, voyant qu'il y avait du blé en Égypte, dit à ses fils: Pourquoi vous regardez-vous les uns les autres? Il dit: Voici, j'apprends qu'il y a du blé en Égypte; descendez-y, pour nous en acheter là, afin que nous vivions et que nous ne mourions pas. Dix frères de Joseph descendirent en Égypte, pour acheter du blé…… Joseph commandait dans le pays; c'est lui qui vendait du blé à tout le peuple du pays. Les frères de Joseph vinrent, et se prosternèrent devant lui la face contre terre. Joseph vit ses frères et les reconnut; mais il feignit d'être un étranger pour eux, il leur parla durement, et leur dit: D'où venez-vous? Ils répondirent: Du pays de Canaan, pour acheter des vivres. Joseph reconnut ses frères, mais eux ne le reconnurent pas. Joseph se souvint des songes qu'il avait eus à leur sujet, et il leur dit: Vous êtes des espions; c'est pour observer les lieux faibles du pays que vous êtes venus.”

Il y avait plusieurs années que le Seigneur avait donné deux songes à Joseph dans lesquels ses deux frères s’inclinaient devant lui. En fait, ces songes-mêmes le firent haïr tellement de ses frères qui le vendirent à l’Égypte. Depuis ce moment-là, ils ne se rencontrèrent plus jusqu’à l’accomplissement de ces songes. Cependant, Joseph ne se révéla pas à ses frères immédiatement. Au contraire, il prétendit ne pas les connaître, les accusant même d’être espions. Par la suite, après les avoir gardés pendant trois jours, il les appela à revenir et leur demanda d’aller et de ramener Benjamin alors qu’il garderait l’un d’entre eux en Égypte en attendant leur retour. Cela causa du chagrin aux deux frères et ils considèrent ce qu’ils avaient fait contre lui il y a des années comme étant la cause de ce qui leur arrivait à ce moment-là. Ainsi, sans savoir que le dirigeant qui se tenait devant eux était Joseph, ils confessèrent leur culpabilité pour ce qu’ils lui avaient fait:

Genèse 42:21-24
"Ils se dirent alors l'un à l'autre: Oui, nous avons été coupables envers notre frère, car nous avons vu l'angoisse de son âme, quand il nous demandait grâce, et nous ne l'avons point écouté! C'est pour cela que cette affliction nous arrive. Ruben, prenant la parole, leur dit: Ne vous disais-je pas: Ne commettez point un crime envers cet enfant? Mais vous n'avez point écouté. Et voici, son sang est redemandé. Ils ne savaient pas que Joseph comprenait, car il se servait avec eux d'un interprète. Il s'éloigna d'eux, pour pleurer. Il revint, et leur parla; puis il prit parmi eux Siméon, et le fit enchaîner sous leurs yeux.”

La dernière fois que Joseph vit ses frères fut au moment où ils le vendirent à l’Égypte, il y a bien des années de cela. La prochaine fois qu’il les revit fut lors de l’accomplissement de ces songes pour lesquels ils le vendirent et la confession de leur culpabilité pou ce qu’ils lui avaient fait. Maintenant, Joseph sut que ses frères s’étaient repentis: ils se confessèrent devant lui! C’est merveilleux de voir la manière dont le Seigneur panse les blessures et fait oublier les incompréhensions de bien des années pour révéler sa consolation presque instantanément.

Revenons à Joseph, il garda Siméon tandis que ses frères retournèrent à Canaan pour ramener Benjamin. Après l’avoir ramené, Joseph leur permit de repartir, les rappelant aussitôt, les accusant d’avoir volé sa coupe en argent qu’il avait cachée intentionnellement dans le sac de Benjamin (Genèse 44:2). De par cette accusation, il ordonna que Benjamin reste comme esclave en Égypte. À cette annonce, ses frères «se prosternèrent devant lui» plaidant pour Benjamin (Genèse 44:14-34). Puis:

Genèse 45:1-8
"Joseph ne pouvait plus se contenir devant tous ceux qui l'entouraient. Il s'écria: Faites sortir tout le monde. Et il ne resta personne avec Joseph, quand il se fit connaître à ses frères. Il éleva la voix, en pleurant. Les Égyptiens l'entendirent, et la maison de Pharaon l'entendit. Joseph dit à ses frères: Je suis Joseph! Mon père vit-il encore? Mais ses frères ne purent lui répondre, car ils étaient troublés en sa présence. Joseph dit à ses frères: Approchez-vous de moi. Et ils s'approchèrent. Il dit: Je suis Joseph, votre frère, que vous avez vendu pour être mené en Égypte. Maintenant, ne vous affligez pas, et ne soyez pas fâchés de m'avoir vendu pour être conduit ici, CAR C’EST POUR VOUS SAUVER LA VIE QUE DIEU M’A ENVOYÉ DEVANT VOUS. Voilà deux ans que la famine est dans le pays; et pendant cinq années encore, il n'y aura ni labour, ni moisson. DIEU M’A ENVOYÉ DEVANT VOUS POUR VOUS FAIRE SUBSISTER DANS LE PAYS, ET POUR VOUS FAIRE VIVRE UNE GRANDE DÉLIVRANCE. CE N’EST DONC PAS VOUS QUI M’AVEZ ENVOYÉ ICI, MAIS C’EST DIEU; IL M’A ÉTABLI PÈRE DE PHARAON, MAÎTRE DE TOUTE SA MAISON, ET GOUVERNEUR DE TOUT LE PAYS D’EGYPTE.”

Et Genèse 50:20
"VOUS AVIEZ MÉDITÉ DE ME FAIRE DU MAL: DIEU L’A CHANGÉ EN BIEN, POUR ACCOMPLIR CE QUI ARRIVE AUJOURD’HUI, POUR SAUVER LA VIE À UN PEUPLE NOMBREUX."

Ci-dessus, j’ai mis en évidence les mots «car», «en vue de» et «pour» qui introduisent des RÉPONSES. Ces mots répondent à des questions qui commencent par un «pourquoi». Il était donc grand temps de répondre aux questions. Il était temps pour le plan de Dieu concernant Joseph et sa mission en Égypte, d’être révélé. C’était le même plan qui avait commencé, il y a bien des années, au pays de Canaan avec les deux songes de Joseph, qui suscitèrent la haine de ses frères pour le vendre à l’Égypte. Cependant, ses frères ainsi que leurs actions ne furent que des outils entre les mains de Dieu pour accomplir Sa volonté. CE FUT DIEU QUI ENVOYA JOSEPH EN ÉGYPTE, NON PAS SES FRÈRES. CE FUT DIEU QUI LE MIT DANS LA MAISON DE POTIPHAR ET FIT QU’IL TROUVA GRÂCE AUX YEUX DE CELUI-CI ET CE FUT DIEU QUI LE FIT PARTIR DE LÀ POUR LA PRISON. CE FUT DIEU QUI DONNA LES DEUX SONGES AUX OFFICIERS DE PHARAON AINSI QUE LEURS EXPLICATIONS À TRAVERS JOSEPH. CE FUT DIEU QUI APRÈS DEUX ANNÉES DONNA CES SONGES À PHARAON ET QUI À TRAVERS LE CHEF DES ÉCHANSONS AMENA JOSEPH AU PALAIS. CE FUT DIEU QUI DONNA L’EXPLICATION À JOSEPH ET CE FUT DIEU QUI LE MIT EN SECONDE POSITION AUX COMMANDES DE L’ÉGYPTE. CE FUT DIEU QUI AMENA LES FRÈRES DE JOSEPH À SE PROSTERNER DEVANT LUI EN ÉGYPTE ET À CONFESSER LEUR CULPABILITÉ. CE FUT DIEU QUI MAINTINT TOUT ISRAËL EN VIE. C’est vrai, Israël ne se sépara de l’Égypte qu’après quelques siècles, par millions comme la Parole de Dieu le dit. Dieu avait son propre plan pour Israël et TOUTES LES CHOSES QUI ARRIVÈRENT À JOSEPH, CONCOURURENT A SON BIEN, même si cela n’en fut pas l’impression tout au départ et même si cela prit quelques années avant d’être compris.

Anastasios Kioulachoglou

Français: Christine Bodart (Christian-translation.com)



Notes de bas de page

1. Dans Genèse 37:2, Joseph était âgé de 17 ans tandis que dans la Genèse 42:6, quand les songes furent accomplis, il était âgé probablement de 39 ans (il avait 30 ans «alors qu’il se présenta devant Pharaon» (Genèse 41:46), et l’année où ses frères furent envoyés pour la deuxième fois en Égypte, était la deuxième année de famine (Genèse 45:6)).

2. Cette prison était la prison où les «prisonniers du roi étaient enfermés» (Genèse 39:20). C’est pour cela que le chef des échansons et le chef des panetiers du roi y furent amenés.