Vérités Bibliques
Abonnez-vous

«Le Seigneur apparut à Paul...» (PDF) Edition PDF

«Le Seigneur apparut à Paul...»



Nous pouvons lire dans Actes 19:17-20 la joie qui résonnait à Éphèse concernant la Parole de Dieu.

Actes 19:17-20
«Cela [voir les versets 13 à 16] fut connu de tous les Juifs et de tous les Grecs qui demeuraient à Éphèse, et la crainte s’empara d’eux tous, et le nom du Seigneur Jésus était glorifié. Plusieurs de ceux qui avaient cru venaient confesser et déclarer ce qu’ils avaient fait. Et un certain nombre de ceux qui avaient exercé les arts magiques, ayant apporté leurs livres, les brûlèrent devant tout le monde: on en estima la valeur à cinquante mille pièces d’argent. C’est ainsi que la parole du Seigneur croissait en puissance et en force.»

La Parole de Dieu croissait en puissance et en force à Éphèse. De nombreuses personnes revenaient vers le Seigneur et son nom était magnifié. Les magiciens brulaient leurs livres à la vue de tous. Le verset 21 poursuit:

Actes 19:21
«Après que ces choses se furent passées, Paul forma le projet d’aller à Jérusalem, en traversant la Macédoine et l’Achaïe. Quand j’y serai allé, se disait-il, il faut aussi que je voie Rome.»

Après la Macédoine et Achaïe, Paul décida de se rendre à Jérusalem. En fait, comme Actes 20:16 nous l'apprend, il devait s'y rendre en urgence avant le jour de la Pentecôte. En passant par la Grèce, il prit la route vers Jérusalem. Durant ce voyage, outre les frères, il eut également pour compagnie le Saint-Esprit qui le conseilla lors de ses nombreux arrêts.

À Milet

Actes 20:22-23
«Et maintenant voici, lié par l’Esprit, je vais à Jérusalem, ne sachant pas ce qui m’y arrivera; seulement, de ville en ville, l’Esprit-Saint m’avertit que des liens et des tribulations m’attendent.»

À Tyr

Actes 21:4
«Nous trouvâmes les disciples, et nous restâmes là sept jours. Les disciples, poussés par l’Esprit, disaient à Paul de ne pas monter à Jérusalem.»

À Césarée

Actes 21:10-14
«Comme nous étions là depuis plusieurs jours, un prophète, nommé Agabus, descendit de Judée, et vint nous trouver. Il prit la ceinture de Paul, se lia les pieds et les mains, et dit: Voici ce que déclare le Saint-Esprit: L’homme à qui appartient cette ceinture, les Juifs le lieront de la même manière à Jérusalem, et le livreront entre les mains des païens. Quand nous entendîmes cela, nous et ceux de l’endroit, nous priâmes Paul de ne pas monter à Jérusalem. Alors il répondit: que faites-vous, en pleurant et en me brisant le cœur? Je suis prêt, non seulement à être lié, mais encore à mourir à Jérusalem pour le nom du Seigneur Jésus. Comme il ne se laissait pas persuader, nous n’insistâmes pas, et nous dîmes: que la volonté du Seigneur se fasse!»

Bien que le premier et le troisième passages n'établissent pas clairement si les instructions du Seigneur étaient de se rendre ou non à Jérusalem, la seconde citation ne laisse aucun doute: les disciples lui dirent à travers l'esprit de ne pas se rendre à Jérusalem. Il ne s'agissait pas de l'opinion des disciples, mais du SAINT-ESPRIT. Toutefois, Paul insista malgré ces avertissements. Nous n'en connaissons pas les raisons. Cependant, il semble qu'il est pris cette décision à partir d'Actes 19:20 et s'y tint malgré les avertissements reçus. Il souhaitait être là-bas indépendamment du prix à payer. Et il agit ainsi. Les versets 17 à 26 nous disent:

Actes 21:17-26
«Lorsque nous arrivâmes à Jérusalem, les frères nous reçurent avec joie. Le lendemain, Paul se rendit avec nous chez Jacques, et tous les anciens s’y réunirent. Après les avoir salués, il raconta en détail ce que Dieu avait fait au milieu des païens par son ministère. Quand ils l’eurent entendu, ils glorifièrent Dieu. Puis ils lui dirent: tu vois, frère, combien de milliers de Juifs ont cru, et tous sont zélés pour la loi. Or, ils ont appris que tu enseignes à tous les Juifs qui sont parmi les païens à renoncer à Moïse, leur disant de ne pas circoncire les enfants et de ne pas se conformer aux coutumes. Que faire donc! Sans aucun doute [la multitude se rassemblera, car] on saura que tu es venu. C’est pourquoi, fais ce que nous allons te dire. Il y a parmi nous quatre hommes qui ont fait un vœu; prends-les avec toi, purifie-toi avec eux, et pourvois à leur dépense, afin qu’ils se rasent la tête. Et ainsi tous sauront que ce qu’ils ont entendu dire sur ton compte est faux, mais que toi aussi tu te conduis en observateur de la loi. À l’égard des païens qui ont cru, nous avons décidé et nous leur avons écrit qu’ils doivent s’abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de la débauche. Alors Paul prit ces hommes, se purifia, et entra le lendemain dans le temple avec eux, pour annoncer à quel jour la purification serait accomplie et l’offrande présentée pour chacun d’eux.»

L'opinion, à Jérusalem, n'était pas en faveur de Paul. Jacques et les anciens glorifiaient le Seigneur pour tout ce que Paul leur avait dit, mais ils lui montrèrent également les milliers de juifs qui avaient cru en restant obéissant à la loi. Pour ces personnes, Paul, l'apôtre de la grâce, était presque un blasphémateur. Ils avaient entendu ses enseignements et ils voulaient désormais de se regrouper pour le faire prisonnier. Sachant ce qu'il se produirait, les anciens de l'église de Jérusalem dirent à Paul de montrer ouvertement qu'il suivait la loi («mais que toi aussi tu te conduis en observateur de la loi.») tout en lui disant qu'ils avaient écrit aux païens afin qu'ils ne suivent pas plus longtemps les coutumes. Bien que Paul ai suivi leurs instructions, il n'évita pas le conflit. Les juifs le trouvèrent:

Actes 21:30-32
«Toute la ville fut en émoi, et le peuple accourut de toutes parts. Ils se saisirent de Paul, et le traînèrent hors du temple, dont les portes furent aussitôt fermées. Comme ils cherchaient à le tuer, le bruit vint au tribun de la cohorte que tout Jérusalem était dans la confusion. À l’instant il prit des soldats et des centeniers, et courut à eux. Voyant le tribun et les soldats, ils cessèrent de frapper Paul.»

La ville se trouvait dans le chaos. Paul était aux mains des juifs qui souhaitaient le tuer. En fait, ils l'auraient assassiné si les Romains ne s'étaient pas immiscés dans les événements. Après quelques turbulences, Paul demanda au général de lui permettre de parler au peuple et Actes 22:1-21 nous offre sont témoignage dans lequel il décrit qui il est et comment il a rencontré le Seigneur Jésus.

Paul témoigna avec pugnacité devant la multitude en colère qui réclamait de plus en plus puissamment sa mort. Le général l'amena à la garnison et le jour suivant, il le présenta devant les grands prêtres et leur conseil qu'il avait mandé. Toutefois, la discorde progressa de nouveau.

Actes 23:10
«Comme la discorde allait croissant, le tribun craignant que Paul ne soit mis en pièces par ces gens, fit descendre les soldats pour l’enlever du milieu d’eux et le conduire à la forteresse.»

Avant de poursuivre, accordons-nous quelques instants pour réfléchir aux conséquences de ce voyage et aux événements qui se produisirent jusqu'à maintenant. Suite aux événements heureux qui se déroulèrent à Éphèse, Paul décide de se rendre à Jérusalem. Toutefois, il sait que les tribulations et les chaînes l'attendent en ce lieu. Et bien qu'il existe des cas où elles sont inévitables et que les hommes versent leur sang pour le Seigneur (comme Stéphane, Jacques et des milliers d'autres martyres), le Seigneur a parlé à Paul et lui a très clairement annoncé de ne pas se rendre à Jérusalem (Actes 21:4: «Nous trouvâmes les disciples, et nous restâmes là sept jours. Les disciples, poussés par l’Esprit, disaient à Paul de ne pas monter à Jérusalem.»). Cependant, il poursuivit. Nous ne savons pas ce qu'il avait en tête et pourquoi il était si urgent pour lui de se rendre à Jérusalem. Très certainement, il ne souhaitait pas y aller pour une visite. Il existait une raison sérieuse et urgente qui lui fit accomplir ce voyage de Grèce jusqu'en ce lieu et qui lui fit ignorer les avertissements reçus. À Jérusalem, il rencontra les anciens de l'église locale. Après la joie initiale découlant de tous les événements survenus grâce au ministère de Paul, ils lui montrèrent également les milliers de juifs qui avaient cru en restant obéissant à la loi. En fait, ils lui suggérèrent de prétendre qu'il observait toujours la loi afin d'éviter d'être capturé par les juifs tout en lui assurant, dans le même temps, avoir écrit aux Païens afin qu'ils s'en détachent. Après cet épisode, le soutien de l'église envers Paul, tout du moins aussi loin qu'il est représenté dans les pages de l'Écriture, est quasiment inexistant. Paul est seul. Ayant contre lui son propre peuple, il a été sauvé de la mort par l'intervention des Romains. Dans Actes 23:10, nous le trouvons dans la garnison. J'imagine, dans une prison en ce lieu. Voici donc où se trouve l'homme qui a tant donné pour l'évangile, l'homme qui parcourut des centaines de kilomètres pour la Parole de Dieu et qui mit sa vie en danger plus que tout autre. Le voici donc, seul, en prison, abandonné de tous. Tous, sauf un: le Seigneur.

Actes 23:11
«La nuit suivante, le Seigneur apparut à Paul, et dit: Prends courage; car, de même que tu as rendu témoignage de moi dans Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage dans Rome.»

Le Seigneur apparut à Paul... Seulement quelques années plus tôt, il fut lui-même persécuté dans la même ville par le même peuple. Il fut également livré aux Romains. Tout comme Paul ce jour, il fut également amené devant le conseil et il fut aussi abandonné de tous. Le voici, le Jésus Christ ressuscité, venant pour rencontrer l'apôtre seul et torturé qu'il avait appelé si affectueusement des années plus tôt. Le Seigneur Jésus vint pour rencontrer Paul et lui apparut, comme le texte le déclare. Tous les autres l'auraient peut-être oublié, mais le Seigneur était là. Il lui dit peu de choses. Seule une phrase, tellement significative cependant: «Prends courage; car, de même que tu as rendu témoignage de moi dans Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage dans Rome.» La plupart d'entre nous, si nous devions nous retrouver dans les conditions de Paul - ce dont je doute - ou si nous devions discuter de ce cas, déclareraient: «Quelle pitié, mais le Seigneur l'avait prévenu. Il lui a dit de ne pas aller à Jérusalem, mais il s'y est rendu malgré tout. Et désormais, il doit en payer les conséquences.» Nous sommes pressés de juger et de condamner. Si quelqu'un chute, nos paroles résonnent la plupart du temps comme un jugement au lieu d'être des mots de miséricorde. Le Seigneur, toutefois, ne nous a pas nommés juges. Ce qu'il attend de nous est de montrer de la miséricorde, la grâce, l'amour en lieu et place de paroles et expressions sévères telles que «Je te l'avais dit». Et c'est ce qu'il fit ici. Il apparut à Paul, isolé. Il ne fit aucune référence telle que «je te l'avais dit». Au contraire, il lui donna ses félicitations. «Félicitations Paul, tu as résisté à tous ceux présents à Jérusalem et témoigné en ma faveur.» Il ne lui a jamais dit de se rendre à Jérusalem. Pourtant, ce fait n'est pas significatif. L'événement important pour le Seigneur est que Paul a résisté pour lui. Le Seigneur lui a donné ses félicitations ainsi qu'un un plan et une vision pour l'avenir: «car, de même que tu as rendu témoignage de moi dans Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage dans Rome.» Je ne connais pas le plan originel du Seigneur. Mais, quel qu'il soit, ne pouvait-il pas le rendre possible de nouveau? Paul se rendit effectivement à Rome et témoigna en faveur du Seigneur comme ce dernier l'avait déclaré. Il résista aux rois comme Jésus le lui avait dit au début (Actes 9:15). Par de nombreuses occasions, il aurait pu être libre, mais le Seigneur ne fit rien en ce sens. En prison, il écrivit la plupart de ses épîtres. D'autres s'inspirèrent de son courage dans les chaînes et prêchèrent la Parole avec davantage de pugnacité (Philippiens 1:12-18). Le ministère de Paul a été fructueux, bien qu'il ait été en prison, car le Seigneur était à ses côtés. L'endroit où vous êtes n'a qu'une importance relative sauf si vous y êtes avec le Seigneur. Car, si vous êtes avec le Seigneur, vous porterez le fruit. Bien que tous les autres l'avaient abandonné, Le Seigneur était avec lui. En écrivant à Timothée, il déclara:

2 Timothée 4:16-17
«Dans ma première défense, personne ne m’a assisté, mais tous m’ont abandonné. Que cela ne leur soit point imputé! C'EST LE SEIGNEUR QUI M'ASSISTE ET QUI M'A FORTIFIÉ, afin que la prédication soit accomplie par moi et que tous les païens l’entendent. Et j’ai été délivré de la gueule du lion.»

Tous l'ont abandonné, sauf le Seigneur. Ancrons cette parole profondément dans notre cœur. Il peut y avoir des périodes dans la vie d'un chrétien où il sera seul, avec très peu de personnes, voir aucune, pour le supporter. Ne perdons pas notre courage et ne nous laissons pas aller à la colère quand cela survient. Bien que tous puissent nous quitter, il en existe un qui ne nous quittera jamais, ni ne nous abandonnera. Il en existe un qui est près de vous, même maintenant. Il en existe un qui vous approche sans vous condamner pour les erreurs de votre passé, ni pour vous juger, mais pour vous encourager et vous dire:»Prenez courage. Je suis ici».

Hébreux 13:5-6
«Car Dieu lui-même a dit: je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point. C’est donc avec assurance que nous pouvons dire: Le Seigneur est mon aide, je ne craindrai rien; que peut me faire un homme ?»

Anastasios Kioulachoglou