Vérités Bibliques
Abonnez-vous

La résurrection du Seigneur (PDF) Edition PDF

La résurrection du Seigneur



Je souhaiterai dédier cet article à la résurrection de Jésus en focalisant principalement notre attention sur le livre des Actes.

1. Actes 2:22-36

Commençons avec Actes 2: nous sommes le jour de la Pentecôte, juste après le déversement du Saint-Esprit et de sa manifestation en parlant d'autres langues (Actes 2:1-12). Cette manifestation étonna et émerveilla le peuple. Pierre leur expliqua que ce phénomène est l'accomplissement de la prophétie relative de Joël (Actes 2:14-21, Joël 2:28-29). Alors il continua en focalisant sa prédication sur le Seigneur Jésus Christ. Ainsi, en commençant par Actes 02:22 nous pouvons lire:

Actes 2:22-24
«Hommes israélites, écoutez ces paroles! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu'il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes; cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l'avez crucifié, vous l'avez fait mourir par la main des impies. Dieu l'a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu'il n'était pas possible qu'il fût retenu par elle.»

Dieu a ressuscité Christ des morts. Bien qu'ils l'eurent crucifié, la mort ne pouvait pas avoir d'effets permanents sur lui. Et Pierre poursuit en confirmant le fait de la résurrection à partir des écritures de l'Ancien Testament:

Actes 2:25-28
«Car David dit de lui: Je voyais constamment le Seigneur devant moi, parce qu'il est à ma droite, afin que je ne sois point ébranlé. Aussi mon cœur est dans la joie, et ma langue dans l'allégresse; et même ma chair reposera avec espérance, car tu n'abandonneras pas mon âme dans le séjour des morts, et tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption. Tu m'as fait connaître les sentiers de la vie, tu me rempliras de joie par ta présence.»

Cette archive provient du livre des Psaumes (Psaumes 16:8-11), et il est évident que Pierre le relie à la résurrection de Jésus Christ. En vérité, son âme n'avait pas quitté Hadès, ni vu la corruption. Toutefois, comme Pierre fut-il capable de savoir que ce passage se référait à la résurrection du Seigneur? De manière similaire, comment fut-il en mesure de connaître la prophétie de Joël, à laquelle il se référa précédemment, était sur le point de se produire ce jour-là? La réponse est simple: PAR LE SAINT-ESPRIT qu'il venait de recevoir et lui permit de comprendre les Écritures. Pierre n'était pas un théologien éduqué. Il n'avait pas de diplôme de Théologie. Il était simplement un pêcheur appelé par le Seigneur à le suive, et qui, comme Actes 4:13 nous l'explique, était analphabète! Cependant, il était quelqu'un qui avait reçu le pouvoir d'en haut (Luc 24:49), le don du Saint-Esprit, le consolateur qui les conduirait à la vérité comme Jésus le leur a promis (Jean 16:13). C'était ce consolateur qui lui permit de comprendre les Ecritures et c'est uniquement à travers lui qu'un homme peut comprendre les choses spirituelles, une partie desquelles est également rédigée dans la Parole de Dieu (1 Corinthiens 2:10-13). Poursuivons dans Actes 2. Lisons l'explication de la prophétie de David donné à Pierre par le Saint-Esprit de Dieu. La voici dans les versets 20 à 36:

Actes 2:29-36
Hommes frères, qu'il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu'il est mort, qu'il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd'hui parmi nous. Comme il était prophète, et qu'il savait que Dieu lui avait promis avec serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trône, c'est la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée, en disant qu'il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption. C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité; nous en sommes tous témoins. Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis, et il l'a répandu, comme vous le voyez et l'entendez. Car David n’est point monté au ciel, mais il dit lui-même: Le Seigneur a dit à mon Seigneur: assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié.»

Jésus Christ a été ressuscité d'entre les morts. Ce fut lui, qui désormais en vie, reçut du Père le don du Saint-Esprit et qui le déversa littéralement.

En poursuivant la lecture (Actes 2:41), nous pourrons voir que le nombre de disciples augmenta de 3.000 personnes ce jour-là, après le déversement du Saint-Esprit et la prédication inspirée de Pierre qui s'ensuivit.

2. Actes 3:

Peu après l'incidence susmentionnée suit l'événement mentionné dans Actes 3. Pierre et Jean, sur le chemin du temple, virent un lépreux et le soignèrent. Cet événement émerveilla de nouveau le peuple et les versets 11 à 15 nous décrivent ce qui s'ensuivit.

Actes 3:11-15
«Comme il ne quittait pas Pierre et Jean, tout le peuple étonné accourut vers eux, au portique dit de Salomon. Pierre, voyant cela, dit au peuple: Hommes Israélites, pourquoi vous étonnez-vous de cela? Pourquoi avez-vous les regards fixés sur nous, comme si c’était par notre propre puissance ou par notre piété que nous avons fait marcher cet homme? Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, que vous avez livré et renié devant Pilate, qui était d’avis qu’on le relâche. Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu’on vous accorde la grâce d’un meurtrier. Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts; nous en sommes témoins.»

Une fois de plus, Pierre se confronte au peuple concernant leurs actions. Toutefois, il ne le condamne pas, mais lui fait reconnaître son erreur et sa repentance. Les versets 19 et 20 nous disent:

Actes 3:19-20, 25-26
«Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ (...) Vous êtes les fils des prophètes et de l’alliance que Dieu a traitée avec nos pères, en disant à Abraham: Toutes les familles de la terre seront bénies en ta postérité. C’est à vous premièrement que Dieu, ayant suscité son serviteur, l’a envoyé pour vous bénir, en détournant chacun de vous de ses iniquités.» «C'est à vous premièrement que Dieu, AYANT SUSCITÉ SON SERVITEUR JÉSUS, l'a envoyé pour vous bénir, en détournant chacun de vous de ses iniquités.»

Dieu a ressuscité Jésus Christ d'entre les morts et l'a envoyé pour nous bénir! Car Éphésiens 1:3 nous dit de manière caractéristique:

Éphésiens 1:3
«Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ!»

Dieu nous a bénis de toutes ses bénédictions spirituelles EN CHRIST. Sincèrement en lui, notre Seigneur ressuscité, nous possédons chaque bénédiction spirituelle que nous pourrions possiblement avoir! Car Paul déclare également concernant la résurrection:

Actes 17:30-31
«Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils ont à se repentir, parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine EN LE RESSUSCITANT DES MORTS.»

Dieu jugera le monde à travers Jésus et la preuve de cette action est qu'il le ressuscita des morts. Car Romains 1:1-4 nous dit:

Romains 1:1-4
«Paul, serviteur de Jésus Christ....et [en ce] qui concerne son Fils (né de la postérité de David, selon la chair, et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l'Esprit de sainteté, par sa résurrection d'entre les morts), Jésus Christ notre Seigneur.»

Jésus Christ est le fils de Dieu. Il est celui à travers qui Dieu jugera le monde la preuve de ce fait à venir, «l'assurance qu'il donne à tous», est sa résurrection des morts. Revenons au livre des Actes. Le chapitre 4 nous donne les conséquences et la réaction de la prédication de Pierre concernant Christ et sa résurrection.

Actes 4:1-3
«Tandis que Pierre et Jean parlaient au peuple, survinrent les sacrificateurs, le commandant du temple, et les sadducéens, mécontents de ce qu’ils enseignaient le peuple, et annonçaient en la personne de Jésus la résurrection des morts. Ils mirent la main sur eux, et ils les jetèrent en prison jusqu’au lendemain; car c’était déjà le soir.»

Les saducéens étaient ceux qui pensaient qu’«il n’y a point de résurrection, et qu’il n’existe ni ange ni esprit» (Actes 23:8). Évidemment, lorsqu'ils entendirent des propos concernant la résurrection, ils se sentirent offensés. Toutefois, ils ne furent pas les seuls. Chaque jour nous en sommes témoins. Vous parlez la Parole de Dieu et certains en sont offensés. Mais, comme le verset 4 nous le dit:

Actes 4:4
«Cependant, beaucoup de ceux qui avaient entendu la parole crurent, et le nombre des hommes s’éleva à environ cinq mille.»

Tous ne crurent pas. En fait, certains furent offensés. Pourtant, de nombreuses personnes, comme le texte le révèle, crurent et furent sauvés. Mais, continuons de voir ce qu'il advint des apôtres:

Actes 4:5-12
«Le lendemain, les chefs du peuple, les anciens et les scribes, s’assemblèrent à Jérusalem, avec Anne, le souverain sacrificateur, Caïphe, Jean, Alexandre, et tous ceux qui étaient de la race des principaux sacrificateurs. Ils firent placer au milieu d’eux Pierre et Jean, et leur demandèrent: par quel pouvoir, ou au nom de qui avez-vous fait cela? Alors Pierre, rempli du Saint-Esprit, leur dit: Chefs du peuple, et anciens [d’Israël], puisque nous sommes interrogés aujourd’hui sur un bienfait accordé à un homme malade, afin que nous disions comment il a été guéri, sachez-le tous, et que tout le peuple d’Israël le sache! C’est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez crucifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c’est par lui que cet homme se présente en pleine santé devant vous. Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l’angle. Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.»

La pugnacité des apôtres est véritablement impressionnante. Ce n'était ni des professeurs, ni de grands théologiens éduqués qui proféraient le message de l'évangile. Il s'agissait juste d'une poignée d'individus illettrés, remplis de l'Esprit de Dieu et engagés dans une mission donnée par le Seigneur, qui établirent les fondations de l'Église primitive ; une poignée d'hommes pieux prêts à donner leur témoignage concernant le Seigneur et sa résurrection là où Dieu les appelait, même en face de leurs propres persécuteurs.

3. Actes 5:14-32

Le cas susmentionné de persécution contre le peuple qui se dressa pour Dieu n'est pas unique. En fait, le livre des Actes regorge d'incidences similaires, une desquelles est trouvée dans Actes 5. Là, les versets 14 à 21 nous disent:

Actes 5:14-21
«Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, augmentait de plus en plus, de sorte qu’on apportait les malades dans les rues et qu’on les plaçait sur des lits et des couchettes, afin que, lorsque Pierre passerait, son ombre au moins en couvre quelques-uns. La multitude accourait aussi des villes voisines à Jérusalem, amenant des malades et des gens tourmentés par des esprits impurs; et tous étaient guéris. Cependant le souverain sacrificateur et tous ceux qui étaient avec lui, savoir le parti des sadducéens, se levèrent, remplis de jalousie, mirent la main sur les apôtres, et les jetèrent dans la prison publique. MAIS un ange du Seigneur, ayant ouvert pendant la nuit les portes de la prison, les fit sortir, et leur dit: Allez, tenez-vous dans le temple, et annoncez au peuple toutes les paroles de cette vie. Ayant entendu cela, ils entrèrent dès le matin dans le temple, et se mirent à enseigner.»

Le mal que les apôtres firent et qui causa leur emprisonnement était le fait d'avoir guéri le peuple grâce au pouvoir de Dieu! Néanmoins, ils ne restèrent pas longtemps en prison: Dieu envoya un ange qui, non seulement les délivra, mais qui leur dit de continuer à agir exactement de la façon qui offensait les autorités, à savoir, à prêcher «tous les mots de cette vie», la Parole de Dieu! Les versets 25 à 32 nous disent:

Actes 5:21-32
«Ayant entendu cela, ils entrèrent dès le matin dans le temple, et se mirent à enseigner.» Les huissiers, à leur arrivée, ne les trouvèrent point dans la prison. Ils s’en retournèrent, et firent leur rapport, en disant: nous avons trouvé la prison soigneusement fermée, et les gardes qui étaient devant les portes; mais, après avoir ouvert, nous n’avons trouvé personne dedans.»

Lorsqu’ils eurent entendu ces paroles, le commandant du temple et les principaux sacrificateurs ne savaient que penser des apôtres et des suites de cette affaire. Quelqu’un vint leur dire: voici, les hommes que vous avez mis en prison sont dans le temple, et ils enseignent le peuple. Alors le commandant partit avec les huissiers, et les conduisit sans violence, car ils avaient peur d’être lapidés par le peuple. Après qu’ils les eurent amenés en présence du sanhédrin, le souverain sacrificateur les interrogea en ces termes: ne vous avons-nous pas défendu expressément d’enseigner en ce nom-là? Et voici, vous avez rempli Jérusalem de votre enseignement, et vous voulez faire retomber sur nous le sang de cet homme! Pierre et les apôtres répondirent: Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous avez tué, en le pendant au bois. Dieu l’a élevé par sa droite comme Prince et Sauveur, pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés. Nous sommes témoins de ces choses, de même que le Saint-Esprit, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent.»

Dieu a ressuscité Jésus Christ d'entre les morts et l'a nommé pour être prince et sauveur. Les témoins de ce fait ne sont pas seulement les apôtres et la Bible, mais également le Saint-Esprit que notre Seigneur ressuscité déversa le jour de la Pentecôte. À chaque fois où nous utilisons cet Esprit, nous témoignons de la résurrection de Jésus. Car il est également dit dans Marc 16:17-20:

Marc 16:17-20
«Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris. Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s’assit à la droite de Dieu. Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient. Amen.»

Le Saint-Esprit n'est pas un concept théorique. Il s'agit du pouvoir de Dieu, de Christ en nous et est manifesté des neuf façons citées dans 1 Corinthiens 12 et auxquels les signes susmentionnés appartiennent également. À chaque fois que nous utilisons ces manifestations, nous témoignons réellement, non seulement de la résurrection de Jésus Christ, mais également de sa proximité avec nous. Il est EN NOUS (Galates 4:6, 2 Corinthiens 13:15, Colosses 1:27).

4. Actes 10:

Et puisque nous parlons du Saint-Esprit, rendons-nous à Actes 10. Nous trouvons dans ce passage Corneille à qui Dieu a commandé d'envoyer Joppa et d'inviter Pierre à venir lui annoncer la Parole. Pierre suivit donc ce commandement et les versets 38 à 46 nous enseignent ce qu'il leur déclara:

Actes 10:38-46
«Vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui. Nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Ils l’ont tué, en le pendant au bois. Mais Dieu l'a ramené à la vie le troisième jour et lui a donné de se montrer vivant, non à tout le peuple, mais aux témoins que Dieu avait lui-même choisis d'avance, c'est-à-dire à nous. Et nous avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d'entre les morts.» Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d’attester que c’est lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts. Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés.»

Actes 11:14 nous dit que Dieu a dit à Corneille d'envoyer chercher Pierre afin de lui annoncer les paroles qui seraient capables de le sauver, lui et sa famille. Quels étaient ces mots? Ne cherchez pas à imaginer livre après livre. Nous venons juste d'énoncer la plus grande partie des paroles de Pierre! Comme nous le voyons, il parla de Jésus, de sa marche avec Dieu, de sa résurrection et de sa signification. Voici les mots qu'il avait besoin d'entendre et de croire afin d'être sauvé. Des paroles qui ne tiennent pas en dix versets que Romains 10:9 résume en un seul verset !

Romains 10:9
«Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité des morts, TU SERAS SAUVE

Le salut n'est pas notre tâche. Il s'agit de l'œuvre de Jésus Christ, notre sauveur, qui a donné sa vie pour nous. En le confessant simplement comme notre Seigneur et en croyant que Dieu l'a ressuscité, nous sommes sauvés! Revenons au livre des Actes. Les versets 44 à 46 nous offrent, de façon très vivante, le résultat que la Parole de Dieu a sur son peuple:

Actes 10:44-46
«Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole. Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint-Esprit était aussi répandu sur les païens. Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu.»

Non seulement ces personnes croient, mais elles manifestent également le Saint-Esprit qu'elles reçurent en parlant d'autres langues. Ainsi Dieu est magnifié et ce fait établit clairement que Christ, qui déversa la Saint-Esprit, est VIVANT et se tient à la droite de Dieu ainsi que dans les cœurs de ceux qui croient ne lui.

5. Actes 13: 23-39

Enfin, le dernier passage que nous allons étudier est tiré du Livre des Actes, chapitre 13. Nous y trouvons Paul prêchant à Antioche et apportant à son peuple l'évangile de Jésus Christ. Nous commencerons notre lecture au verset 23:

Actes 13:23-39
«C’est de la postérité de David que Dieu, selon sa promesse, a suscité à Israël un Sauveur, qui est Jésus. Avant sa venue, Jean avait prêché le baptême de repentance à tout le peuple d’Israël. Et lorsque Jean achevait sa course, il disait: je ne suis pas celui que vous pensez; mais voici, après moi vient celui dont je ne suis pas digne de délier les souliers. Hommes frères, fils de la race d’Abraham, et vous qui craignez Dieu, c’est à vous [que cette parole de salut a été envoyée. En effet, les habitants de Jérusalem et leurs chefs n'ont compris ni qui était Jésus, ni les paroles des prophètes, qui sont lues chaque jour de sabbat. Et voici qu'en condamnant Jésus, ils ont accompli ces prophéties. Ils n'ont trouvé chez lui aucune raison de le condamner à mort, et pourtant, ils ont demandé à Pilate de le faire exécuter. Après avoir réalisé tout ce que les Écritures avaient prédit à son sujet, ils l'ont descendu de la croix et l'ont déposé dans un tombeau. Mais Dieu l'a ressuscité des morts. Pendant de nombreux jours, Jésus s'est montré à ceux qui étaient montés avec lui de la Galilée jusqu'à Jérusalem et qui sont maintenant ses témoins devant le peuple. Et nous, nous vous annonçons cette bonne nouvelle que la promesse faite à nos pères, Dieu l’a accomplie pour nous, leurs enfants, en ressuscitant Jésus, selon ce qui est écrit dans le Psaume deuxième: Tu es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui. Qu’il l’ait ressuscité des morts, de telle sorte qu’il ne retournera pas à la corruption, c’est ce qu’il a déclaré, en disant: Je vous donnerai les grâces saintes promises à David, ces grâces qui sont assurées. C’est pourquoi il dit encore ailleurs: tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption. Or, David, après avoir en son temps servi au dessein de Dieu, est mort, a été réuni à ses pères, et a vu la corruption. Mais celui que Dieu a ressuscité n’a pas vu la corruption. Sachez donc, hommes frères, que c’est par lui que le pardon des péchés vous est annoncé, et que quiconque croit est justifié par lui de toutes les choses dont vous ne pouviez être justifiés par la loi de Moïse.»

Christ n'est pas apparu que pour un court moment après sa résurrection. Au contraire, il apparut pendant plusieurs jours, établissant clairement qu'il est en vie avec un corps incorruptible. C'est à travers sa résurrection que Dieu a certifié que Jésus est le seul par qui il jugera le monde. C'est sa résurrection qui prouve au-delà plus que toute autre chose que Jésus est le Fils de Dieu. Le fait de croire en la résurrection offre le salut et le nom du Christ ressuscité est le plus puissant qui soit, le seul qui a été donné par Dieu pour être sauvé et avoir une relation avec lui.

Anastasios Kioulachoglou