Vérités Bibliques
Abonnez-vous

La justification et la Bible (PDF) Edition PDF

La justification et la Bible



Au cours des ans, j’ai vu beaucoup de chrétiens souffrir d’auto-condamnation et de culpabilité. En ayant souffert moi même je sais très bien ce que cela signifie de se sentir condamné soi-même et coupable. Mais je n’ai pas besoin de partager mes expériences. La Bible dit clairement en 1 Jean 3 :21-22 que si notre cœur ne nous condamne pas, nous devons faire confiance à Dieu. Donc cela signifie que si notre cœur ne nous condamne pas, nous n’avons pas confiance en Lui.

L’antidote de chaque maladie, c’est le médicament, la guérison. L’opposé de la condamnation et de la culpabilité c’est la justification. La justification et la condamnation sont des termes opposés. Si vous êtes juste, alors vous n’êtes pas coupable et si vous êtes coupable, alors vous n’êtes pas juste. L’un s’oppose à l’autre. En outre, la façon dont quelqu’un devient juste, montre aussi la façon dont il pourrait stopper d’être juste. Par exemple, si quelqu’un pour être juste devant Dieu devait faire telle et telle œuvre, il est évident que le fait de manquer de faire ces ouvres, signifierait qu’il n’est plus juste, ce qui donc signifie qu’il est injuste, coupable, digne de condamnation. Que nous dit la Bible à propos de la justification ? Comment quelqu’un peut-il devenir juste devant Dieu ? Je sais qu’on a dû vous dire “en faisant de bonnes œuvres”. Mais est-ce réellement ce que la Bible dit? La réponse est NON! L’évangile signifie bonne nouvelle et ce que nous allons lire ci-dessous c’est une bonne nouvelle:

Romains 3:20-28
Car nul ne sera justifié devant Lui par les œuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché. Mais maintenant sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes; justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ, pour tous ceux qui croient: il n’y a pas de distinction: car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont GRATUITEMENT justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ: C'est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu'il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus. Où donc est le sujet de se glorifier ? Il est exclu. Par quelle loi ? Par la loi des œuvres ? Non, mais par la loi de la foi. CAR NOUS PENSONS QUE L’HOMME EST JUSTIFIE PAR LA FOI, SANS LES ŒUVRES DE LA LOI.”

Ce passage, ainsi que beaucoup d’autres du Nouveau Testament est vraiment révolutionnaire. L’évangile signifie bonne nouvelle et ce que nous venons de lire en est vraiment une ! Comme le passage le rend clair, il n’y a aucun moyen pour une personne d’être justifiée voire de devenir juste par les œuvres de la loi mosaïque (y compris les 10 commandements puisqu’ils font aussi partie de la loi). Comme la Bible le dit clairement faire de bonnes œuvres – même obéir aux 10 commandements par exemple, bien que la loi disait bien plus que cela - ne vous rend pas juste devant Dieu. Ce n’est pas que faire de bonnes œuvres soit mauvais mais parce que les bonnes œuvres n’ont jamais suffi et n’ont jamais eu pour but de nous rendre justes devant Lui. Nous ne pouvons pas être justes devant Dieu par les œuvres. Si votre justice donc est basée sur les œuvres, ce n’est plus du tout de la justice. Au contraire, c’est quelque chose de fait par soi-même qui calme votre conscience pour un temps, cela n’a aucune valeur devant Dieu. Si donc vous vous sentez coupable et condamné c’est parce que vous croyez que votre œuvres ne suffisent pas et vous pensez que cela a affecté la façon dont Dieu vous voit. Vous pouvez avoir l’impression qu’Il est fâché après vous à cause de ce que vous avez fait ou de ce que vous n’avez pas fait et vous pouvez avoir l’impression qu’Il vous regarde et qu’Il dit: “comment as-tu pu faire ça? Tu m’as blessé. Tu es coupable”. Ce n’est pas la voix de Dieu cher frère, chère sœur. Dieu ne s’est jamais attendu à ce que vous soyez juste devant Lui par les œuvres. Au contraire, il vous a rendus justes tout de suite, comme un don, (“étant justifié par Sa grâce comme un don” (Romains 3:24)) quand vous croyez en Son fils. Vous êtes juste MAINTENANT! La justification n’est donc pas une chose que l’on obtient petit à petit. Au contraire, nous devenons justes au moment où nous croyons au Seigneur Jésus-Christ et à Sa résurrection d’entre les morts. C’est un DON, pas quelque chose que nous avons gagné en échange de nos actes (“un homme est justifié par la foi sans les œuvres de la loi” (Romains 3:28)).

Nous voyons la même chose dans 2 Corinthiens 5:21 où nous lisons:

2 Corinthiens 5:21
“Celui qui n’a point connu le péché [Christ], Il [Dieu] l’a fait devenir péché pour nous AFIN QUE NOUS DEVENIONS EN LUI JUSTICE DE DIEU.

La première partie de ce passage parle d’un acte et de celui qui l’a fait, alors que la seconde partie nous montre le résultat de cet acte et les récipiendaires de ce résultat. Quel était cet acte ? Que Dieu a donné Son Fils pour nous; Il L’a fait lui qui ne connaissait pas le péché, devenir péché pour nous. Quel était le résultat de cet acte ? Pourquoi Dieu a-t-il fait cela? La réponse est afin que nous devenions en Lui justice de Dieu! Notre justice donc n’a rien à voir avec nos œuvres et a tout à voir avec l’accomplissement de l’œuvre du Seigneur Jésus-Christ. Il a fait tout ce qui était nécessaire, Il s’est donné Lui-même pour nous afin que nous soyons justifiés. Et comme son œuvre est terminée et complète, notre justification est également finie et complète. C’est vraiment un marché déjà conclu!

Comme de nouveau Romains 8:29-30 nous le dit:

Romains 8:29-30
“Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés.”

Qui nous a justifiés? Qui nous a rendus justes? Pas nous avec nos bonnes œuvres mais Dieu! Remarquez aussi l’emploi du temps passé: “et ceux qu’il a justifiés”, dit la Parole. Notre justification est quelque chose qui a déjà été fait. Ce n’est pas une chose qui se complète petit à petit, de jour en jour, selon notre comportement, et ce n’est pas non plus quelque chose qui est réévalué chaque jour sur la base de nos œuvres. Au contraire, c’est un don qui a été fait disponible pour nous grâce au sacrifice de Jésus et qui est donné gratuitement à quiconque croit en Lui comme Fils de Dieu. Croyez-vous que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, le Messie ? Si oui vous êtes nés de Dieu, vous êtes enfants de Dieu; vous êtes sauvés et justes devant Dieu sans aucune œuvre; et vous êtes tout cela MAINTENANT !

1 Jean 5:1
“Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu”

Romains 10:9-10
“Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c'est en croyant du cœur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut.”

Jean 1:12-13
“Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu.”

Galates 3:26
“Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ.”

En résumé: nous devenons justes devant Dieu automatiquement au moment où nous croyons et sans les œuvres. Si donc nous ressentons de la condamnation et de la culpabilité, ce N’est PAS Dieu qui nous condamne. Il nous a rendus justes ! Comme nous le lisons: nous sommes la justice de Dieu! Donc la condamnation n’a aucune place dans notre vie. Cela ne signifie pas que nous ne faisons pas d’erreurs. Ce que cela signifie c’est que la condamnation ne devrait jamais être la réponse à ces erreurs. La réponse devrait simplement être de les confesser au Seigneur, de renouveler notre esprit et d’aller de l’avant.

Anastasios Kioulachoglou

Français: Christine Bodart (Christian-translation.com)