Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

La dîme, les offrandes et le nouveau testament: Introduction



Donner la dîme est un sujet brûlant, peut-être en partie parce que tout ce qui touche à l’argent a le pouvoir de devenir un sujet brûlant. Je voudrais profiter de l’occasion pour revoir ce sujet en le comparant au sujet des offrandes en général. La dîme est-ce encore pour aujourd’hui? La dîme est-elle toujours d’application à l’ère du Nouveau Testament, au temps de la grâce dans lequel nous vivons ou est-ce obsolète? Que dit le Nouveau Testament à propos des offrandes? Commençons par la première question, en regardant ce qui est enseigné aujourd’hui de la chaire de la plupart des églises on pourrait facilement conclure que la dîme est un principe à appliquer maintenant. C’est quelque chose de si bien établi que l’on ne nous parle plus de dons et de donateurs mais de dîme et de ceux qui paient la dîme.

Aussi bien établi que cela puisse paraître, il y a dans l’esprit de bon nombre de croyants ordinaires un décalage entre ce qu’ils entendent souvent à la chaire et ce qu’ils voient dans le Nouveau Testament. Dans le Nouveau Testament, on ne parle absolument nulle part de la dîme, tout comme on ne parle pas de sacrifier des taureaux ou de suivre toute autre pratique similaire de l’Ancien Testament. Du moins, nulle part il n’est fait mention de garder cette règle et de la pratiquer. Par contre le Nouveau Testament parle de donateurs, de dons libres et d’aider les pauvres saints par des dons volontaires et faits avec joie. Mais observons ce point plus en détail.

 

Section suivante: Pourquoi la dîme n’est-elle plus pour le croyant du Nouveau Testament

Anastasios Kioulachoglou