Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

Donner dans le Nouveau Testament – 1 Corinthiens 16



Bien que 2 Corinthiens 8 et 9 soient les passages qui parlent le plus du don dans le Nouveau Testament, il y a dans les écritures qui s’adressent au corps du Christ, plusieurs passages sur ce sujet important. L’un d’eux se trouve dans 1 Corinthiens 16:1-5. Nous y lisons:

“Pour ce qui concerne la collecte en faveur des saints, agissez, vous aussi, comme je l'ai ordonné aux Églises de la Galatie. Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu'il pourra, selon sa prospérité, afin qu'on n'attende pas mon arrivée pour recueillir les dons. Et quand je serai venu, j'enverrai avec des lettres, pour porter vos libéralités à Jérusalem, les personnes que vous aurez approuvées. Si la chose mérite que j'y aille moi-même, elles feront le voyage avec moi.”

Ce passage est semblable aux deux autres car ce sont les mêmes destinataires que dans 2 Corinthiens 8 et 9. De nouveau, la collecte est pour les (pauvres) saints de Jérusalem. Ce sont les mêmes destinataires que dans 2 Corinthiens. Il semble que les saints de Jérusalem avaient beaucoup de besoins et les Corinthiens, les Macédoniens et peut-être même les Galates contribuaient pour les aider. La nouveauté dans ce passage c’est la référence au stockage pour les pauvres, le premier jour de la semaine. Le texte grec traduit ici comme “le premier jour de la semaine”, est “au cours d’un des sabbats”. Il est utilisé à certains endroits du Nouveau Testament mais je ne comprends pas très bien ce que cela veut dire exactement. Malgré cela, ce que Paul dit ici aux Corinthiens c’est que chacun d’eux devrait créer un fonds pour le pauvre, mettant de côté de façon régulière (“au cours d’un des sabbats”) pour prospérer. Remarquez la règle ici: la règle n’est pas une dîme. Ce n’est pas “mettez vos dîmes de côté”. Elle dit “mettez à part pour prospérer” (1 Corinthiens 16:2). Le pauvre et le riche devaient mettre de côté, chacun afin de prospérer, p.ex. selon leur ressources. 2 Corinthiens 8 et 9 va plus loin en ajoutant le désir, le donateur qui se réjouit, qui n’est pas avare et les autres éléments que nous voyons ici. La raison que Paul donne pour expliquer que les contributions doivent être régulières c’est, comme il dit, “afin qu'on n'attende pas mon arrivée pour recueillir les dons.” (1 Corinthiens 16:2). C’est la raison pour laquelle on fait régulièrement les collectes. Ces contributions dureront elles à jamais, même après le départ de Paul? Non, en tout cas pas pour cet objectif. Les contributions avaient un but spécifique (“pour aider les pauvres saints de Jérusalem” – Romains 15:26) et se faisaient régulièrement (“le premier jour de la semaine” – 1 Corinthiens 16:2) pour qu’elles ne soient pas faites à la hâte quand Paul viendrait. Après la venue de Paul, ils n’allaient pas continuer, en tout cas, pas pour cette raison. Mais le principe est là et le principe c’est qu’en tant que chrétiens nous devrions aider nos pauvres frères. Ce ne devrait pas être un don irrégulier – bien que cela puisse aussi arriver – mais ce pourrait être un don sur base plus régulière, basé sur les besoins. Nous pourrions y être incités par un planteur d’église (comme Paul ici) ou nous pourrions y être amenés directement par le Seigneur (“Le riche et le pauvre se rencontrent ; C'est l'Éternel qui les a faits l'un et l'autre.” (Proverbes 22:2).

 

Section suivante: Dons dans le Nouveau Testament - Actes 2 et 4

 

Anastasios Kioulachoglou