Vérités Bibliques
Abonnez-vous

La chair et l'esprit (PDF) Edition PDF

La chair et l'esprit



Galates 5 est un chapitre qui est largement dévolu au contraste entre l'ancienne nature (appelé «la chair»), et la nouvelle nature (appelé «l'esprit»), ainsi qu'au conflit qui les opposent. Concernant les termes «chair» ou «ancienne nature», et «esprit» et «nouvelle nature», ceux-ci sont utilisés pour décrire l'état d'un homme avant et une fois qu'il a cru. Avant qu'un individu ne devienne chrétien, c'est-à-dire, avant qu'il ne confesse de sa bouche le Seigneur Jésus et croit dans son cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts (Romains 10:9), il est décrit comme «mort par vos offenses et par vos péchés» (Ephésiens 2:1). Quel que soit le travail qu'un homme qui n'est pas sauvé peut accomplir, il est, du point de vue de Dieu, mort par les offenses et les péchés. Il peut sembler poli, il peut donner aux œuvres de charité, il peut manifester en faveur de la paix, des animaux, de l'environnement, mais, du point de vue de Dieu, il est mort par les offenses et les péchés, il est un homme ruiné, un homme «étranger à la vie de Dieu» (Ephésiens 4:18), exactement comme Adam le fut après la chute. Certains des termes que la Bible utilise pour décrire cet homme, cette nature ruinée, sont: «le vieil homme» (Ephésiens 4:22, Colossiens 3:9), «chair» (Galates 5:13-26, Romains 8:1-13), «l'homme animal» (1 Corinthiens 2:14), «corps de cette mort» (Romains 7:24).

Heureusement, cette nature ruinée, la «chair», n'est pas la seule possibilité d'être pour un homme. Un homme n'est pas condamné à rester éternellement mort par les offenses et les péchés. Cette situation peut être modifiée en confessant de la bouche le Seigneur Jésus et en croyant avec le cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts. Car Romains 10:9 nous dit:

Romains 10:9
«Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé

Quand une personne confesse de sa bouche le Seigneur Jésus et croit avec son cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, il nait de nouveau, et en conséquence, reçoit une nouvelle nature, nommée «esprit» dans Galates 5. De la perspective de Dieu, il n'est pas plus longtemps mort par les offenses et les péchés, mais il est sauvé (Romains 10:9), il est saint et juste devant Lui (Romains 3:21-28, 1 Corinthiens 1:30), il a le Saint-Esprit, dont il peut se servir (1 Corinthiens 12:8-10), et il est un enfant de Dieu (Galates 3:26), pour ne référencer que certaines des choses qu'une personne obtient à la suite de sa nouvelle naissance. Toutes ces choses qu'un homme a en raison de sa nouvelle naissance constituent la nouvelle nature, ou pour utiliser la terminologie biblique, «l'homme nouveau» (Ephésiens 4:24), ou «l'esprit1» (Galates 5:5-25). Le fait qu'un individu qui croit reçoit une nouvelle nature ne signifie pas que l'ancienne nature disparaît automatiquement. Au contraire, après sa nouvelle naissance un enfant de Dieu a en lui aussi bien l'ancienne que la nouvelle nature, l'une luttant contre l'autre. Comme Galates 5:16-17 nous dit:

Galates 5:16-17:
«Je dis donc: Marchez selon l'Esprit [la nouvelle nature], et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair [l'ancienne nature]. Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.»

L'ancienne nature ou la chair est en opposition avec la nouvelle nature ou l'esprit. Pour vaincre dans ce conflit, il est nécessaire de marcher selon la nouvelle nature, l'Esprit. Car le passage dit: «Marchez selon l'esprit, et [en conséquence] vous n'accomplirez pas les désirs de la chair.» La façon de ne pas accomplir les désirs de la chair est de marcher selon l'esprit, selon la nouvelle nature, c'est-à-dire, en la revêtant et en utilisant l'ensemble de ce que dit la Parole de Dieu à ce propos. En faisant cela, les travaux de la chair, de l'ancienne nature, seront éliminés.

Le résultat de la marche selon l'esprit est donné dans Galates 5:19-23 ainsi que la conséquence de marcher selon la chair:

Galates 5:19-23:
«Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu. Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; la loi n'est pas contre ces choses.»

Dans la première catégorie de travaux, nous trouvons les travaux de la chair, c'est-à-dire, les travaux qui sont la manifestation de l'ancienne nature. Dans la seconde catégorie, nous avons «le fruit de l'Esprit», à savoir, le produit de la marche selon la nouvelle nature. Prenons l'amour en exemple: comme nous pouvons le voir, il appartient au fruit de la nouvelle nature, l'esprit. L'amour n'est donc pas une qualité qui peut être trouvée dans le vieil homme, car il est un fruit de l'homme NOUVEAU, de la nouvelle nature. La même chose se produit également avec la joie, la paix, la patience, la bonté, la gentillesse, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi. En marchant selon l'Esprit, tous ceux-ci viendront tels des fruits dans nos vies.

La chair et l'esprit: conclusion

Pour conclure: nous avons deux natures: une nommée, la chair ou ancienne nature, vieil homme; et l'autre nommée l'Esprit ou la nouvelle nature, l'homme nouveau. L'ancienne nature est celle que nous avions avant que nous croyions en le Seigneur Jésus Christ et en sa résurrection. Au contraire, la nouvelle nature est celle que nous avons reçue après avoir cru en notre Seigneur. La chair, l'ancienne nature est morte dans les tourments et les péchés et est en conflit perpétuel avec la nouvelle nature, l'esprit.

Nous avons vu également que l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la gentillesse, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi sont tous des fruits de la nouvelle nature. Par conséquent, ils ne peuvent être produits que par ceux qui ont cette nature ET pareillement, ceux qui choisissent de marcher selon elle, tout comme la Parole nous y appelle. Désormais, la question pour nous est: selon quelle nature choisirons-nous de marcher? Selon la chair ou l'esprit? En ce qui concerne Dieu, sa Parole est très claire, ne laissant aucun doute:

Galates 5:16
«Je dis donc: Marchez selon l'esprit, et [en conséquence] vous n'accomplirez pas les désirs de la chair.»

Galates 6:7-8
«Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi. Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption; mais celui qui sème pour l'Esprit moissonnera de l'Esprit la vie éternelle.»

Romains 8:12-13
«Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez.»

Romains 13:13-14
«Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des excès et de l'ivrognerie, de la luxure et de l'impudicité, des querelles et des jalousies. Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus Christ, et n'ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises.»

Anastasios Kioulachoglou

Français: Christine Bodart (Christian-translation.com)

 



Notes de bas de page

1.Ici, il doit être souligné que tous les usages du mot «esprit» dans la Bible ne sous-entendent PAS la nouvelle nature qu'une personne obtient à la suite de sa nouvelle naissance. Ce mot a habituellement cette signification lorsqu'il est mis en opposition avec le mot "chair" qui signifie l'ancienne nature (comme cela se passe dans Galates 5).