Vérités Bibliques
Abonnez-vous

L'amour: nécessaire pour connaître Dieu (PDF) Edition PDF

L'amour: nécessaire pour connaître Dieu



1 Jean 4:7-8 est un des nombreux passages qui parle d'amour. Nous pouvons y lire:

1 Jean 4:7-8
«Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.»

Car le passage dit: «Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu». De nombreuses personnes croient que pour connaître Dieu, ils ont seulement besoin de connaître la Bible. Dieu nous a donné l'Écriture pour le connaître car il s'y révèle. Néanmoins, il est clair que ceci ne peut pas se faire par la seule connaissance intellectuelle. L'AMOUR est également nécessaire. Même si quelqu'un possède une connaissance intellectuelle totale de la Bible, il ne connaîtra pas Dieu si ce savoir n'est pas accompagné par l'amour. Car Corinthiens 13:1-3 nous dit:

1 Corinthiens 13:1-3
«Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. Et quand j'aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j'aurais même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien. Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien.»

Ce passage ne dit pas que la prophétie, une grande foi, l'usage des langues, etc., sont mauvais ou que le fait de parler les langues et les autres manifestations de l'esprit (voir 1 Corinthiens12:8-10) n'ont pas d'existence et ne doivent pas être accomplies. Ce que ce passage dit est que si je fais toutes ces choses sans amour, je ne suis rien. Cela ne me profitera pas. Même si je comprends l'ensemble de la Bible et n'ai pas de question, même si je suis un monstre de connaissance biblique, si je n'aime pas, je ne suis rien. Même si j'ai passé ma vie entière et dépensé mon argent pour Dieu, si je n'aime pas, je ne suis rien. Même si j'ai donné mon corps pour être transformé, si je n'aime pas, je ne suis rien. Car si je n'aime pas, je suis toujours ignorant de Dieu, qui est amour. Les personnes qui connaissent moins et qui aiment plus, connaîtront d'une meilleure manière Dieu que moi. Car 1 Corinthiens 8:1-3 dit:

1 Corinthiens 8:1-3
«Pour ce qui concerne les viandes sacrifiées aux idoles, nous savons que nous avons tous la connaissance. La connaissance enfle, mais l'amour édifie. Si quelqu'un croit savoir quelque chose, il n'a pas encore connu comme il faut connaître. Mais si quelqu'un aime Dieu, celui-là est connu de lui.»

La connaissance n'est pas mauvaise. Toutefois, quand elle n'est pas accompagnée par l'amour, elle ne donnera pas la connaissance de Dieu, mais plutôt enfle, donne l'orgueil. De même, le même passage en combinaison avec 1 Jean 4:20-21, établit clairement que l'argument peut également s'inverser, c'est-à-dire, si nous n'aimons pas l'autre, non seulement nous ne connaîtrons pas Dieu, mais nous ne serons pas connu de lui.

1 Corinthiens 8:3
«Mais si quelqu'un aime Dieu, celui-là est connu de lui.»

1 Jean 4:20-21
Si quelqu'un dit: J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, celui-là est un menteur; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas? Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.

Nous ne pouvons pas dire que nous aimons Dieu quand nous n'aimons pas l'autre. Autrement dit, aimer quelqu'un d'autre est une condition préalable pour aimer Dieu. Puisque aimer Dieu est une condition préalable pour être connu de lui, et puisque nous n'aimons pas Dieu si nous n'aimons pas les autres, nous pouvons facilement conclure que l'amour de l'autre est une condition préalable pour être connu de Dieu. Par conséquent, qu'est-il préférable d’obtenir entre connaître et être connu de Dieu? La réponse est l'amour pour un autre.

Anastasios Kioulachoglou

Français: Christine Bodart (Christian-translation.com)