Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Joseph: un homme de patience (PDF) Edition PDF

Joseph: un homme de patience



Lisons dans Jacques 5:10-11:

“Prenez, mes frères, pour modèles de souffrance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur. Voici, nous disons bienheureux ceux qui ont souffert patiemment. Vous avez entendu parler de la patience de Job, et vous avez vu la fin que le Seigneur lui accorda, car le Seigneur est plein de miséricorde et de compassion.”

La patience est quelque chose dont nous avons besoin, particulièrement en cas de difficultés. “Soyez patient dans l’affliction” (Romains 12:12), dit la Parole de Dieu. Je voudrais jeter aujourd’hui un œil sur la patience, en utilisant à cet effet l’exemple de Joseph, le fils de Jacob.

1. Joseph: dans la terre de Canaan

Nous lisons dans Genèse 37:3-11:

"Israël aimait Joseph plus que tous ses autres fils, parce qu'il l'avait eu dans sa vieillesse; et il lui fit une tunique de plusieurs couleurs. Ses frères virent que leur père l'aimait plus qu'eux tous, et ils le prirent en haine. Ils ne pouvaient lui parler avec amitié. Joseph eut un songe, et il le raconta à ses frères, qui le haïrent encore davantage. Il leur dit: Écoutez donc ce songe que j'ai eu! Nous étions à lier des gerbes au milieu des champs; et voici, ma gerbe se leva et se tint debout, et vos gerbes l'entourèrent et se prosternèrent devant elle. Ses frères lui dirent: Est-ce que tu régneras sur nous? est-ce que tu nous gouverneras? Et ils le haïrent encore davantage, à cause de ses songes et à cause de ses paroles. Il eut encore un autre songe, et il le raconta à ses frères. Il dit: J'ai eu encore un songe! Et voici, le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi. Il le raconta à son père et à ses frères. Son père le réprimanda, et lui dit: Que signifie ce songe que tu as eu? Faut-il que nous venions, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner en terre devant toi? Ses frères eurent de l'envie contre lui, mais son père garda le souvenir de ces choses."

Jacob aimait Joseph plus que tous ses autres enfants. Cela, en conséquence, causa l’envie de ses frères. Comme si cela ne suffisait pas, il fit également deux songes où il apparaissait comme régnant sur sa famille, et cela mit encore plus le comble à leur envie. Comme nous le verrons plus tard, leur envie a causé beaucoup de problèmes à Joseph.

En ce qui concerne l’inspirateur de ces songes, le fait que, comme nous le verrons, Dieu les accomplit –bien que beaucoup plus tard - (Genèse 42:9), montre qu’Il était Celui qui les donna pour commencer. Probablement donc, après avoir vu le drame que ces songes ont occasionné dans la vie de Joseph, la question suivante est pourquoi? Pourquoi Dieu donna-t-Il à Joseph des songes prophétiques dont l’accomplissement ne devrait venir que bien des années plus tard? Ne savait-Il pas qu’ils n’iraient qu’enflammer davantage la haine de ses frères, en fait, même au point qu’ils veuillent le vendre comme un esclave à l’Égypte? Bien sûr qu’Il le savait. Il n’y a rien que Dieu ne puisse pas connaître. Rien ne peut surprendre Dieu. Il sait toutes choses. Il voit beaucoup plus loin que ce que nous voyons. Les choses dont Joseph a souffert avaient leur but, même s’il était très difficile de percevoir un quelconque but pendant qu’elles arrivaient. Le fait de traverser des difficultés et l’inconfort ne signifie pas nécessairement qu’on soit en dehors de la volonté et du plan de Dieu. Comme cela l’a été pour Joseph ainsi en est-il avec nous, les difficultés ont leur but et cela, je le crois, est également vrai pour chaque chose que le Seigneur permet sur notre sentier. “TOUTES choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu” (Romains 8:28), dit la Parole. Si vous aimez Dieu, TOUT, chaque chose, concourt à votre bien. Même les difficultés et, c’est vrai, même les souffrances. Il n’est pas toujours nécessaire d’avoir les réponses aux “pourquois” pour continuer à aller de l’avant- à l’instar des questions de Joseph qui prirent plusieurs années pour trouver leurs réponses et entretemps d’autres questions se sont ajoutées. Ce qu’il nous faut toujours garder c’est la foi – la confiance dans le plan de Dieu, même si nous ne l’ avons pas encore vu dans sa plénitude. Comme I Pierre 4:19 nous exhorte, disant: “AINSI, QUE CEUX QUI SOUFFRENT SELON LA VOLONTÉ DE DIEU REMETTENT LEURS ÂMES AU FIDÈLE CRÉATEUR, EN FAISANT CE QUI EST BIEN”. Il aura des moments de souffrance dans nos vies qui seront “selon la volonté de Dieu”. Il est bon de Lui confier nos âmes comme à un fidèle Créateur. Il connaît très bien ce qu’Il est en train de faire.

2. De Canaan à l’ Égypte

Revenons à Joseph, s’il ne s’était pas immédiatement interrogé sur les raisons pour lesquelles Dieu lui avait donné ces songes; il le fit probablement après ce qui suivit. Son père l’avait envoyé voir ses frères dans le champ où ils étaient en train de paître leur troupeau. Mais ils….

Genèse 37:18-28
“Ils le virent de loin; et, avant qu'il fût près d'eux, ils complotèrent de le faire mourir. Ils se dirent l'un à l'autre: Voici le faiseur de songes qui arrive. Venez maintenant, tuons-le, et jetons-le dans une des citernes; nous dirons qu'une bête féroce l'a dévoré, et nous verrons ce que deviendront ses songes. Ruben entendit cela, et il le délivra de leurs mains. Il dit: Ne lui ôtons pas la vie. Ruben leur dit: Ne répandez point de sang; jetez-le dans cette citerne qui est au désert, et ne mettez pas la main sur lui. Il avait dessein de le délivrer de leurs mains pour le faire retourner vers son père. Lorsque Joseph fut arrivé auprès de ses frères, ils le dépouillèrent de sa tunique, de la tunique de plusieurs couleurs, qu'il avait sur lui. Ils le prirent, et le jetèrent dans la citerne. Cette citerne était vide; il n'y avait point d'eau. Ils s'assirent ensuite pour manger. Ayant levé les yeux, ils virent une caravane d'Ismaélites venant de Galaad; leurs chameaux étaient chargés d'aromates, de baume et de myrrhe, qu'ils transportaient en Égypte. Alors Juda dit à ses frères: Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang? Venez, vendons-le aux Ismaélites, et ne mettons pas la main sur lui, car il est notre frère, notre chair. Et ses frères l'écoutèrent. Au passage des marchands Madianites, ils tirèrent et firent remonter Joseph hors de la citerne; et ils le vendirent pour vingt sicles d'argent aux Ismaélites, qui l'emmenèrent en Égypte.”

L’envie des frères de Joseph les poussa finalement à le vendre comme esclave en Égypte. Arrêtons-nous un moment et mettons-nous dans la position de Joseph: imaginez les questions qui hantaient probablement son esprit. En l’espace de quelques instants seulement sa vie avait dramatiquement changé. Il y a peu, il était en famille avec son père qui l’aimait si tendrement, alors que maintenant il était transporté comme esclave en Égypte, vendu par ses propres frères! Pensez-vous qu’il comprenait pourquoi tout cela lui arrivait? Je ne le pense pas.

Tout comme Joseph, nous pouvons aussi ne pas comprendre les raisons derrière certaines choses. Nous pourrions nous sentir si confus et comme Job si affligé. Mais laissez-moi le répéter encore: “TOUTES choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu”. Nous avons une certaine vision – et celle-ci n’est que très limitée – du présent et du passé seulement. D’autre part, Dieu a une complète vision de tout: le passé, le présent et le futur. Notre vision est limitée et imparfaite. Sa vision est globale et complète. Le lien entre notre vision et Sa vision parfaite est la foi. La foi soumet notre vision imparfaite sous la Sienne qui est parfaite, et rejette de suivre et d’agir selon ce que nous dicte notre vision imparfaite. Par contre, elle s’en remet à la vision de Celui en qui elle croit: Dieu. Quand notre foi est mise à l’épreuve, c’est alors que nous sommes tentés d’échanger notre confiance de la vision de Dieu à notre propre vision. Cessons d’essayer de répondre aux questions sans réponses que nous avons, en nous fondant sur ce que nos yeux peuvent voir. Nos conclusions peuvent ne pas être justes. Au contraire, remettons-Lui nos âmes “comme à un fidèle Créateur”. IL SAIT TOUJOURS ce qu’Il fait, même s’il se trouvait des choses qu’il nous manquerait de bien comprendre au moment où elles ont lieu.

3. Joseph: Dans la maison de Potiphar et puis en prison

Revenons à Joseph, les versets 1 à 6 du chapitre 39 nous disent ce qui arriva ensuite:

Genèse 39:1-6
“On fit descendre Joseph en Égypte; et Potiphar, officier de Pharaon, chef des gardes, Égyptien, l'acheta des Ismaélites qui l'y avaient fait descendre. L'Éternel fut avec lui, et la prospérité l'accompagna; il habitait dans la maison de son maître, l'Égyptien. Son maître vit que l'Éternel était avec lui, et que l'Éternel faisait prospérer entre ses mains tout ce qu'il entreprenait. Joseph trouva grâce aux yeux de son maître, qui l'employa à son service, l'établit sur sa maison, et lui confia tout ce qu'il possédait. Dès que Potiphar l'eut établi sur sa maison et sur tout ce qu'il possédait, l'Éternel bénit la maison de l'Égyptien, à cause de Joseph; et la bénédiction de l'Éternel fut sur tout ce qui lui appartenait, soit à la maison, soit aux champs. Il abandonna aux mains de Joseph tout ce qui lui appartenait, et il n'avait avec lui d'autre soin que celui de prendre sa nourriture. Or, Joseph était beau de taille et beau de figure.”

“L’ÉTERNEL ÉTAIT AVEC JOSEPH.” Il n’est pas dit que l’Éternel abandonna Joseph durant sa tribulation dans sa patrie et qu’Il revenait maintenant à lui. L’Éternel était avec Joseph, et Il était avec Lui depuis le début. “Je ne t’abandonnerai ni ne te délaisserai” (Hébreux 13:5), dit l’Écriture. Joseph, comme vous sans doute, n’avait accès qu’au passé et au présent. S’il regardait sa situation avec ses yeux naturels, il aurait été dans une grande misère. Il pouvait même être tenté de se départir de la vie. Néanmoins, il ne le fit pas, même si la vie qu’il menait était de beaucoup, différente de celle à laquelle il s’attendait. Au contraire, il a travaillé pour l’égyptien qui, en fait, lui donna la responsabilité de tout ce qu’il avait. Joseph, bien qu’il n’eût pas la réponse à toutes ses questions, vécut sa vie, en remettant son cœur entre les mains de Celui qui connaissait toutes les réponses.

En ce qui concerne la vie de Joseph dans la maison de Potiphar, on pourrait même dire que la vie avait commence à lui sourire de nouveau. Il avait un bon travail: il était responsable de toute la propriété de l’un des officiers du Pharaon. Cela, je crois, était une position privilégiée pour beaucoup d’égyptiens, et encore plus pour un étranger comme Joseph. Cependant, les choses vinrent à changer de nouveau très soudainement. Genèse 39:6-20 nous en parle.

Genèse 39:6-15, 19-20
“Il abandonna aux mains de Joseph tout ce qui lui appartenait, et il n'avait avec lui d'autre soin que celui de prendre sa nourriture. Or, Joseph était beau de taille et beau de figure. Après ces choses, il arriva que la femme de son maître portât les yeux sur Joseph, et dit: Couche avec moi! Il refusa, et dit à la femme de son maître: Voici, mon maître ne prend avec moi connaissance de rien dans la maison, et il a remis entre mes mains tout ce qui lui appartient. Il n'est pas plus grand que moi dans cette maison, et il ne m'a rien interdit, excepté toi, parce que tu es sa femme. Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu? Quoiqu'elle parlât tous les jours à Joseph, il refusa de coucher auprès d'elle, d'être avec elle. Un jour qu'il était entré dans la maison pour faire son ouvrage, et qu'il n'y avait là aucun des gens de la maison, elle le saisit par son vêtement, en disant: Couche avec moi! Il lui laissa son vêtement dans la main, et s'enfuit au dehors. Lorsqu'elle vit qu'il lui avait laissé son vêtement dans la main, et qu'il s'était enfui dehors, elle appela les gens de sa maison, et leur dit: Voyez, il nous a amené un Hébreu pour se jouer de nous. Cet homme est venu vers moi pour coucher avec moi; mais j'ai crié à haute voix. Et quand il a entendu que j'élevais la voix et que je criais, il a laissé son vêtement à côté de moi et s'est enfui dehors… Après avoir entendu les paroles de sa femme, qui lui disait: Voilà ce que m'a fait ton esclave! le maître de Joseph fut enflammé de colère. Il prit Joseph, et le mit dans la prison, dans le lieu où les prisonniers du roi étaient enfermés: il fut là, en prison.”

Bien que Joseph travaillât très systématiquement, il fut soudainement pris au piège de la femme de Potiphar et finit dans la prison du Pharaon. Il ne céda pas d’un pouce dans ce qu’il savait être la volonté de Dieu. Comme on peut le voir de par la réponse qu’il lui réserva: “Comment puis-je commettre une si grande méchanceté, ET PÉCHER CONTRE DIEU?” C’était Dieu que Joseph craignait, pas l’homme. Bien que le résultat fût d’être mis en prison, la présence de l’Éternel l’accompagna aussi là. Les versets 20 à 23 nous en parlent:

Genèse 39:20-23
"L'ÉTERNEL fut avec Joseph, et il étendit sur lui sa bonté. Il le mit en faveur aux yeux du chef de la prison. Et le chef de la prison plaça sous sa surveillance tous les prisonniers qui étaient dans la prison; et rien ne s'y faisait que par lui. Le chef de la prison ne prenait aucune connaissance de ce que Joseph avait en main, parce que l'ÉTERNEL était avec lui. Et l'ÉTERNEL le faisait réussir dans ce qu’il entreprenait."

Mais l’Éternel était avec Joseph…” et c’est la même chose qui se passe avec toi: Le Seigneur est avec toi. Même si tu es dans une situation difficile, le Seigneur est là. Tu peux, tout comme Joseph, avoir des questions sans réponses. Tu peux te demander “où est Dieu dans tout ceci?” mais la réponse, je crois, est simple et courte: avec toi.

Revenons à Joseph, déchargé de ses responsabilités sur la maison de Potiphar, il était maintenant responsable de toute la prison. Après quelques temps, il reçut également deux des officiers du pharaon comme ses “hôtes”: le chef des échansons et le chef des panetiers. Genèse 40:5-8 nous en parle:

Genèse 40:5-8
“Pendant une même nuit, l'échanson et le panetier du roi d'Égypte, qui étaient enfermés dans la prison, eurent tous les deux un songe, chacun le sien, pouvant recevoir une explication distincte. Joseph, étant venu le matin vers eux, les regarda; et voici, ils étaient tristes. Alors il questionna les officiers de Pharaon, qui étaient avec lui dans la prison de son maître, et il leur dit: Pourquoi avez-vous mauvais visage aujourd'hui? Ils lui répondirent: Nous avons eu un songe, et il n'y a personne pour l'expliquer. Joseph leur dit: N'est-ce pas à Dieu qu'appartiennent les explications? Racontez-moi donc votre songe.”

“N’est-ce pas à Dieu qu’appartiennent les interprétations?” et oui, à Lui appartient chaque interprétation, explication ou réponse. Consolés par cet encouragement, les prisonniers se mirent à raconter leurs songes à Joseph:

Genèse 40:9-15
“Le chef des échansons raconta son songe à Joseph, et lui dit: Dans mon songe, voici, il y avait un cep devant moi. Ce cep avait trois sarments. Quand il eut poussé, sa fleur se développa et ses grappes donnèrent des raisins mûrs. La coupe de Pharaon était dans ma main. Je pris les raisins, je les pressai dans la coupe de Pharaon, et je mis la coupe dans la main de Pharaon. Joseph lui dit: En voici l'explication. Les trois sarments sont trois jours. Encore trois jours, et Pharaon relèvera ta tête et te rétablira dans ta charge; tu mettras la coupe dans la main de Pharaon, comme tu en avais l'habitude lorsque tu étais son échanson. Mais souviens-toi de moi, quand tu seras heureux, et montre, je te prie, de la bonté à mon égard; parle en ma faveur à Pharaon, et fais-moi sortir de cette maison. Car j'ai été enlevé du pays des Hébreux, et ici même je n'ai rien fait pour être mis en prison."

Les songes de deux officiers (nous avons omis le songe du chef des panetiers) venaient de Dieu. C’est aussi pour cette raison qu’Il en donna l’interprétation. Le chef des échansons allait être réhabilité dans sa position. Joseph le sachant, lui demanda de se souvenir de lui et de mentionner son cas à Pharaon. Alors viennent les versets 20 à 23 pour nous dire ce qui suit:

Genèse 40:20-23
“Le troisième jour, jour de la naissance de Pharaon, il fit un festin à tous ses serviteurs; et il éleva la tête du chef des échansons et la tête du chef des panetiers, au milieu de ses serviteurs: il rétablit le chef des échansons dans sa charge d'échanson, pour qu'il mît la coupe dans la main de Pharaon; mais il fit pendre le chef des panetiers, selon l'explication que Joseph leur avait donnée. Le chef des échansons ne pensa plus à Joseph. Il l'oublia.”

Les choses s’accomplirent exactement comme l’avait prédit Dieu au travers de Joseph. Cependant, malgré ce fait et les pétitions de Joseph, le chef des échansons, par contre, l’oublia. Qui sait ce que Joseph était en train de penser. Il pourrait avoir été dans de grandes attentes de voir s’écouler les trois jours, pour que les songes s’accomplissent, espérant que le chef des échansons allait se souvenir de lui. Mais ce dernier l’oublia. Certains peuvent qualifier cela d’inattention, d’autres peuvent parler d’ingratitude. Pourtant, “qui dira qu’une chose arrive sans que l’Éternel l’ait ordonnée?” (Lamentations 3:37) dit la Parole de Dieu. Car il n’y a rien d’accidentel dans la vie de celui qui suit Dieu. Au contraire, “TOUTES choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu”. TOUT. Même cette inattention? Oui. Même le fait qu’ils l’aient mis en prison sans qu’il ait commis de faute? Certainement. Même cette situation dans laquelle je suis? Si vous aimez Dieu, la réponse est oui. Toutes choses travaillent ENSEMBLE au bien de celui qui aime Dieu, et, honnêtement parlant, je ne crois pas que ma situation ou ta situation fasse exception à ce “TOUT”.

4. Joseph: dans le palais de pharaon

Il se passa quelques temps et ce fut au tour de pharaon de recevoir un songe de Dieu pour lequel il chercha l’interprétation. C’est alors là que le chef des échansons se souvint du jeune hébreu qui avait interprété pour lui les songes que lui et le chef des panetiers avaient eus quelques années plus tôt. Immédiatement, pharaon envoya chercher Joseph et Dieu lui donna, par Joseph, l’interprétation du songe: L’Égypte connaîtrait 7 ans d’abondance qui seraient suivis de 7 ans de famine. Pharaon devait donc agir avec sagesse pour nommer un homme capable de s’assurer que le pays allait utiliser l’abondance des ressources accumulées pendant les sept premières années pour couvrir les pénuries qui suivraient. Alors pharaon dit à Joseph:

Genèse 41:37-44
“Ces paroles plurent à Pharaon et à tous ses serviteurs. Et Pharaon dit à ses serviteurs: Trouverions-nous un homme comme celui-ci, ayant en lui l'esprit de Dieu? Et Pharaon dit à Joseph: Puisque Dieu t'a fait connaître toutes ces choses, il n'y a personne qui soit aussi intelligent et aussi sage que toi. Je t'établis sur ma maison, et tout mon peuple obéira à tes ordres. Le trône seul m'élèvera au-dessus de toi. Pharaon dit à Joseph: Vois, je te donne le commandement de tout le pays d'Égypte. Pharaon ôta son anneau de la main, et le mit à la main de Joseph; il le revêtit d'habits de fin lin, et lui mit un collier d'or au cou. Il le fit monter sur le char qui suivait le sien; et l'on criait devant lui: A genoux! C'est ainsi que Pharaon lui donna le commandement de tout le pays d'Égypte. Il dit encore à Joseph: Je suis Pharaon! Et sans toi personne ne lèvera la main ni le pied dans tout le pays d'Égypte.”

Tout aussi soudainement que Joseph fut envoyé en exil et puis jeté en prison, c’est de cette même manière soudaine qu’il fut élevé comme la deuxième personnalité pour commander aux destinées de toute l’Égypte! Il n’avait personne d’autre au-dessus de lui que pharaon! Sous la direction de Joseph, l’Égypte fut capable d’amasser pendant les sept premières années d’abondance suffisamment de ressources pour faire face aux sept années de famine. En outre, aussitôt que Jacob, le père de Joseph, eut écho de l’abondance de ressources qu’il y avait en Égypte, il envoya ses fils s’en procurer quelques-unes. Les chapitres 52 à 56 de Genèse montrent comment Dieu arrangea si merveilleusement la réunification de toute la famille en Égypte.

5. Joseph: les raisons

Les choses que nous avons lues sur Joseph, particulièrement pendant sa période de souffrances, n’étaient pas quelque chose qui dura un ou deux mois. En fait cela prit environ 13 ans depuis le temps où Joseph fut vendu jusqu’au temps où il se tint debout dans la présence de pharaon (voir Genèse 37:2 et Genèse 41:46). Psaumes 105:17-22 nous fournit un résumé de ce qui arriva à Joseph ainsi que sa signification.

Psaumes 105:17-19
Il [DIEU] envoya devant eux un homme: Joseph fut vendu comme esclave. On serra ses pieds dans des liens, On le mit aux fers, Jusqu'au temps où arriva ce qu'il avait annoncé, Et où la parole de l'Éternel l'éprouva. Le roi fit ôter ses liens, Le dominateur des peuples le délivra. Il l'établit seigneur sur sa maison, Et gouverneur de tous ses biens, Afin qu'il pût à son gré enchaîner ses princes, Et qu'il enseignât la sagesse à ses anciens.”

C’était DIEU qui envoya Joseph en Égypte. “IL L’ENVOYA”. Comme Joseph aussi le dit à ses frères après leur réunification:

Genèse 45:7-8
DIEU M’A ENVOYÉ DEVANT VOUS POUR VOUS FAIRE SUBSISTER DANS LE PAYS, ET POUR VOUS FAIRE VIVRE PAR UNE GRANDE DÉLIVRANCE. CE N’EST DONC PAS VOUS QUI M’AVEZ ENVOYÉ ICI, MAIS DIEU”

et encore Genèse 50:19-20
“Joseph leur dit: Soyez sans crainte; car suis-je à la place de Dieu? VOUS AVIEZ MÉDITÉ DE ME FAIRE DU MAL: DIEU L’A CHANGÉ EN BIEN, POUR ACCOMPLIR CE QUI ARRIVE AUJOURD’HUI, POUR SAUVER LA VIE À UN PEUPLE NOMBREUX”

Revenons aux Psaumes, Dieu avait alloué un temps pour que “Sa Parole [concernant Joseph] passe”. Jusqu’à ce moment-là “la Parole du Seigneur le testait.” Par conséquent, les choses dont Joseph souffrit n’étaient pas un coup de “malchance” ou de circonstances malheureuses mais les étapes que Dieu avait planifiées dans Son plan pour lui. Ces choses étaient des épreuves que Dieu avait planifiées en vue d’établir en lui ce qui était nécessaire pour le pas suivant. Comme Romains 5:3-5 dit concernant les afflictions:

Romains 5:3-5
“Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance. Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu a été versé dans nos cœurs par le Saint-Esprit qu’Il nous a donné”

et Jacques 1:2-4
“Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien”

aussi Hébreux 10:36
Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous a été promis.”

Nous avons besoin de patience pour accomplir la volonté de Dieu et, bien que nous ne puissions pas le désirer, la patience se forme au travers des épreuves. Il n’y a pas de raccourcis ici. Joseph ne pouvait pas aller à l’étape 3 [deuxième personnalité au pouvoir en Egypte et un moyen du salut pour Israël] sans d’abord passer par les étapes 1 [haï par ses frères et vendu comme un esclave en Egypte dans la maison de Potiphar] et 2 [injustement jeté en prison]. Comme nous le dit Psaumes 105: “On le mit aux fers, jusqu’au temps où arriva ce qu’il avait annoncé” Le temps fixé par Dieu pour Joseph était l’étape 3 depuis le début-même. Cependant, Il ne permettrait pas que cela soit manifesté AVANT QUE LES ÉTAPES 1 ET 2 NE SOIENT ARRIVÉES c.-à-d. AVANT LES ÉPREUVES. Plusieurs d’entre nous veulent aller à l’étape 3 mais en brûlant les étapes 1 et 2. Nous voulons la résurrection sans la crucifixion. Nous voulons être des disciples mais sans porter la croix. Ce n’est tout simplement pas possible. Si le Fils de Dieu, le Seigneur Jésus Christ, “a appris l’obéissance PAR LES CHOSES QU’IL A SOUFFERTES” (Hébreux 5:8) pensez-vous être capable de l’apprendre autrement? Si oui, alors nous nous séduisons nous-mêmes.

Les épreuves sont des étapes qui ne sont destinées qu’à nous propulser plus haut et elles sont planifiées par Dieu pour notre bénéfice. Tout comme il en fut pour Joseph ainsi en est-il de nous, ce sont des outils que Dieu a planifiés pour établir en nous ce qui est nécessaire pour le pas suivant Qu’Il désire nous voir faire. Dieu a un plan et un dessein pour nos vies et Il veut nous voir accomplir ce dessein. Allons-nous nous soumettre à Lui? Personne n’ira jamais à l’étape 3, sans d’abord passer par les étapes 1-2. Personne n’apprendra jamais l’obéissance sans souffrances. Personne ne produira jamais la patience sans souffrances. Personne ne parviendra jamais au but que Dieu a pour lui sans permettre à Dieu d’établir (et de supprimer) –au travers des épreuves – ce qu’Il pense être nécessaire.

6. Conclusion

J’espère que ce qui précède vous a aidé à clarifier le fait que les épreuves ne sont pas nécessairement des choses planifiées pour nous faire mal. Au contraire, pour celui qui aime Dieu “TOUTES choses concourent à son bien” et cela bien sûr englobe également les épreuves et la souffrance.

Si donc nous vivons dans un temps où les questions semblent abonder et les réponses se raréfier, ne perdons pas courage. Que notre cœur se confie dans le Seigneur. Il sait ce qu’Il est en train de faire et ce qu’Il est en train de faire est certainement pour notre bien et pour Sa gloire.

Anastasios Kioulachoglou

Français: Christine Bodart (Christian-translation.com)