Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

Je suis un enfant de Dieu et cela ne peut être changé.



Voici l'argument: “Je suis un fils de Dieu, un enfant de Dieu et cela ne peut être changé. La seconde où j'ai cru, j'étais né de nouveau et le tour était joué. Je suis sauvé indépendamment de ce que je fais dans ma vie. Un fils peut-il cesser d'être un fils” ?

Mon commentaire

Cet argument utilise l'analogie de filiation physique selon laquelle “une fois fils toujours fils”. Mais en vérité, quel est la validité de cet argument sur le plan spirituel? Par exemple, les anges sont également appelé les fils de Dieu dans la Bible. Tous, y compris ceux qui sont tombés (Genèse 6:2) et même Satan lui-même (Job 2:1). Cela veut-il dire que tous sont encore, effectivement et vraiment, maintenant enfants de Dieu dans le sens d'avoir la communion et profiter de ce que Dieu a pour ceux qui sont vraiment de Sa maison? Non. Dans Genèse 6, nous voyons des anges qui ont commis l'apostasie. Ils sont maintenant dans l'abîme, dans une prison de l'obscurité en attendant le jour du jugement (2 Pierre 2:4). Satan peut-il s'attendre à autre chose que sa destruction totale, simplement parce qu'il était une fois un ange de lumière? Non, pas possible. En outre, est-ce que le fait que ceux qui étaient des enfants de Dieu - comme Adam - leur a empêché de tomber et de se retrouver - comme ils le feront - dans l'étang de feu? Non. Alors, pourquoi est-ce que certains d'entre nous considèrent que être un enfant de Dieu, parce que nous croyions autrefois, signifie en fait que nous n'avons aucune obligation et nous pouvons aussi être un fils prodigue et le père nous ramène, sans nous repentir et revenir à Lui? Rappelez-vous le père de la parabole du fils prodigue: il a accueillis son fils avec joie! Mais quand? Quand il s'est repenti et est revenu à la maison. Il aurait pu choisir de continuer loin de son père et finalement mourir quelque part seul. Mais il ne l'a pas fait. Au contraire, il s'est repenti, il est revenu à la maison et cela a fait toute la différence. Nous concernant, Paul dit:

Romains 8:12-14
“Ainsi donc, frères, nous sommes débiteurs, non pas à la chair pour vivre selon la chair; car si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez. Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu”.

Nous sommes devenus enfant de Dieu par la foi en Jésus Christ (Galates 3:26). Mais pourquoi le même apôtre dit ici: “Car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu”? Qu'est-ce que ça veut dire conduits par l'Esprit de Dieu? Cela signifie être conduit par l'Esprit, par la nouvelle nature, de marcher par l'Esprit, de marcher par la nouvelle nature, s'efforcer de faire la volonté de Dieu, se conformer à la vigne et avoir sa Parole en nous. Quelqu'un peut-il être conduit par l'Esprit de Dieu quand la Parole de Dieu ne demeure pas en lui? Quelqu'un peut-il marcher par l'Esprit s'il ne demeure pas dans la vigne, en Christ? Non, pas possible. Donc, ce que Paul nous dit essentiellement ici, est que les vrais enfants de Dieu sont ceux qui sont conduits non par la chair, la vieille nature, mais par la nouvelle nature, l'Esprit, le Christ en nous. Nous avons vu précédemment dans Luc 8:20-21 où Jésus a dit clairement:

“Et cela lui fut rapporté par quelques-uns qui disaient: Ta mère et tes frères se tiennent dehors, désirant te voir". Mais lui, répondant, leur dit: Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la mettent en pratique”.

Les vrais enfants de Dieu, les vrais frères et sœurs de Jésus Christ sont ceux qui entendent la Parole de Dieu et le mettent en pratique. Les personnes qui ont abandonnées la foi, les gens qui courent après le monde, ses richesses, ses plaisirs et les soucis ou se sont détournés en raison des tribulations et de la tentation, en bref, les gens qui ne demeurent plus dans la vigne, dans le Christ, sont clairement exclus de ceux que Jésus, ainsi que Paul dans Romains, considère comme des vrais enfants de Dieu. Alors, que doit faire quelqu'un s'il se trouve dans cette catégorie? La réponse c'est la repentance et le retour à notre Père qui nous aime. La parabole du fils prodige ici est un bon exemple.

Luc 15:20-24
“Et se levant, il vint vers son père. Et comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, et, courant à lui, se jeta à son cou et le couvrit de baisers. Et le fils lui dit: Père, j'ai péché contre le ciel et devant toi; je ne suis plus digne d'être appelé ton fils. Mais le père dit à ses esclaves: Apportez dehors la plus belle robe, et l'en revêtez; et mettez un anneau à sa main et des sandales à ses pieds; et amenez le veau gras et tuez-le; et mangeons et faisons bonne chère; car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils se mirent à faire bonne chère”.

Section suivante: «Personne ne peut me ravir de la main de Jésus» (Jean 10:27-28).

Auteur: Anastasios Kioulachoglou