Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

«Je peux faire ce que je veux et toujours être sauvé. Au jour du jugement, mes œuvres de péché pourraient être brulés mais je vais toujours m'en sortir».



Les gens ont cette idée en donnant une mauvaise interprétation et prenant 1 Corinthiens 3:15 encore hors contexte. Lisons ce passage dans son contexte:

1 Corinthiens 3:10-15
“Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, comme un sage architecte, j'ai posé le fondement, et un autre édifie dessus; mais que chacun considère comment il édifie dessus. Car personne ne peut poser d'autre fondement que celui qui est posé, lequel est Jésus Christ. Or si quelqu'un édifie sur ce fondement de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l'ouvrage de chacun sera rendu manifeste, car le jour le fera connaître, parce qu'il est révélé en feu; et quel est l'ouvrage de chacun, le feu l'éprouvera. Si l'ouvrage de quelqu'un qu'il aura édifié dessus demeure, il recevra une récompense; si l'ouvrage de quelqu'un vient à être consumé, il en éprouvera une perte, mais lui-même il sera sauvé, toutefois comme à travers le feu”.

Les gens prennent le verset 15 et pensent dans leur esprits: “ce que je fais ne compte pas vraiment. Quel qu'en soit ce que je fais, même si je marche selon la chair, je pourrais perdre les récompenses mais j'entrerais toujours dans le Royaume. Mes œuvres seront brulés mais je ne suis pas en danger”. Pourtant, ce n'est pas du tout ce que dit le passage. Le passage ne parle pas des œuvres en générale, y compris les œuvres pécheresses. Ce dont il parle c'est édifier SUR LE FONDEMENT, QUI N'EST AUTRE QUE JÉSUS-CHRIST, c'est à dire, il parle des œuvres qui ont été faites sur la fondement de Christ. Par conséquent, ce n'est pas un passage adressée à des personnes qui ont quitté ce fondement pour suivre le monde, vivre selon la chair, la vieille nature, et pécher volontairement et comme un mode de vie. Pour ce cas, il existe d'autres passages que nous avons vus dans cette étude. En revanche, ce passage parle des personnes qui demeurent en Jésus et ont Jésus comme fondement. Pas toute œuvre qu'un croyant fait résistera à l'épreuve de feu. Certains seront brulés. Celui qui a servi Dieu pendant un certain temps, peut sans doute énumérer les choses qu'il a faites sur le fondement de Christ qui ne résistera pas à l'épreuve du feu. A titre d'exemple, à ceux qui enseignent la Parole, Jacques dit:

Jacques 3:1-2
“Ne soyez pas beaucoup de docteurs, mes frères, sachant que nous en recevrons un jugement plus sévère; [Louis Second: "nous serons jugés plus sévèrement"]. Car nous faillissons tous à plusieurs égards. Si quelqu'un ne faillit pas en paroles, celui-là est un homme parfait, capable de tenir aussi tout le corps en bride”.

Plusieurs veulent enseigner le Parole de Dieu et si c'est ce que le Seigneur a appelé quelqu'un à faire, il doit le faire avec la crainte de Dieu. Mais cela ne voudrait pas dire que c'est sans risque. Il y aura un jugement pour ce que nous enseignons et toute autre œuvre édifiée sur le fondement: “car le jour le fera connaître, parce qu'il est révélé en feu; et quel est l'ouvrage de chacun, le feu l'éprouvera. Si l'ouvrage de quelqu'un qu'il aura édifié dessus demeure, il recevra une récompense; si l'ouvrage de quelqu'un vient à être consumé, il en éprouvera une perte, mais lui-même il sera sauvé, toutefois comme à travers le feu”. Voici le contexte du passage. Nous pouvons l'appliquer sur les œuvres édifiées sur le fondement de Jésus-Christ. Certains sont d'or, d'argent et des pierres précieuse, mais d'autres sont fait de bois, du foin et du chaume. Ces derniers seront brulés.

Section suivante: Parler en langues (pour ceux qui le font)

Auteur: Anastasios Kioulachoglou