Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Il fut ressuscité! (PDF) Edition PDF

Il fut ressuscité!



Le but de cet article est d'examiner la résurrection de Jésus grâce à certaines prédications publiques trouvées dans le Livre des Actes.

1. Résurrection: Accomplissement de l'ancienne prophétie de l'Ancien Testament et préalable au Saint-Esprit

Les Actes 2:14 -36 rapportent une prédication faite par Pierre le jour de la Pentecôte, peu après l'affluence du Saint-Esprit et la manifestation du don de parler les langues qui s'ensuivit. Nous commencerons notre lecture au verset 22:

Actes 2:22-24
«Hommes israélites, écoutez ces paroles! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu'il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes ; cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l'avez crucifié, vous l'avez fait mourir par la main des impies. Dieu l'a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu'il n'était pas possible qu'il fût retenu par elle.»

Les personnes qui constituaient l'audience de Pierre n'étaient pas des étrangers. Au contraire, celles-ci vivaient ici et connaissaient les miracles et les merveilles que Dieu accomplit à travers Jésus Christ. Toutefois, malgré le grand miracle réalisé par lui, ils le crucifièrent. Ceci ne fut pas la fin de l'histoire. Trois jours après la crucifixion, quelque chose d'autre, quelque chose d'unique changea la situation dans son entier de manière dramatique. Que fut-elle? La résurrection. Après avoir passé trois jours et trois nuits dans la tombe, Jésus s'éleva de nouveau! Luc 24:1-7 nous dit:

Luc 24:1-7
«Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre de grand matin, portant les aromates qu'elles avaient préparés. Elles trouvèrent que la pierre avait été roulée de devant le sépulcre ; et, étant entrées, elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Comme elles ne savaient que penser de cela, voici, deux hommes leur apparurent, en habits resplendissants. Saisies de frayeur, elles baissèrent leur visage contre terre ; mais ils leur dirent: pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant? Il n'est point ici, mais il est ressuscité. Souvenez-vous de quelle manière il vous a parlé, lorsqu'il était encore en Galilée, et qu'il disait: Il faut que le Fils de l'homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu'il soit crucifié, et qu'il ressuscite le troisième jour.»

Jésus Christ fut ressuscité d'entre les morts, exactement comme il le promit à ses disciples, et exactement comme Dieu l'a promis dans les écritures de l'Ancien Testament. Une telle prophétie concernant la résurrection de Jésus est citée dans le même discours de Pierre:

Actes 2:25-31
«Car David dit de lui: Je voyais constamment le Seigneur devant moi, Parce qu'il est à ma droite, afin que je ne sois point ébranlé. Aussi mon cœur est dans la joie, et ma langue dans l'allégresse ; Et même ma chair reposera avec espérance, car tu n'abandonneras pas mon âme dans le séjour des morts, Et tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption. Tu m'as fait connaître les sentiers de la vie, Tu me rempliras de joie par ta présence. Hommes frères, qu'il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu'il est mort, qu'il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd'hui parmi nous. Comme il était prophète, et qu'il savait que Dieu lui avait promis avec serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trône, c'est la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée, en disant qu'il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption. C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité ; nous en sommes tous témoins. Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis, et il l'a répandu, comme vous le voyez et l'entendez.»

Dieu à travers David, de nombreuses années auparavant, avait promis que Jésus Christ ne resterait pas parmi les morts ou que sa chair ne verrait pas la corruption. Le jour de la résurrection, cette promesse a été remplie. Jésus Christ est le seul qui, à travers la mort, a été ressuscité et vit désormais éternellement1. En outre, un jour, il reviendra et tous ceux qui ont crus en lui et dans sa résurrection vivront également éternellement. Car Corinthiens 15:20-23 nous dit:

1 Corinthiens 15:20-23
«Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, et il est les prémices de ceux qui sont morts. Car, puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par un homme qu'est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement.»

Excepté le fait de témoigner de la résurrection de Jésus à partir des Écritures de l'Ancien Testament, Pierre a également déclaré que ce fut Jésus qui reçut du Père la promesse du Saint-Esprit et le répandit. À partir de ce constat, il est évident que si Jésus Christ ne fut pas ressuscité d'entre les morts, il ne pourrait recevoir et répandre la promesse du Saint-Esprit et par conséquent ni les apôtres, ni personne d'autre ne pourrait le recevoir et le manifester. Inversons cette affirmation. Le fait que nous possédons le Saint-Esprit vient de la résurrection de Jésus d'entre les morts et de sa disponibilité. Cela constitue la preuve de sa résurrection. Combien d'événements connaissez-vous réellement qui peuvent présenter une telle preuve de leur survenance? Personnellement, je n'en connais aucun. La survenance des événements passés est habituellement seulement attestée par l'histoire. La résurrection a également ses témoins historiques: les personnes qui virent le Christ ressuscité et dont le témoignage est enregistré dans la Parole de Dieu. Toutefois, il existe bien plus que cela. Il y a également un témoin vivant: le Saint-Esprit en vous. Dans Actes 5:32, Pierre dit de manière caractéristique:

Actes 5:30, 32
«Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus... nous sommes témoins de ces choses, Et de même que le Saint-Esprit, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent.»

Voyez ce «ET» ici. Les apôtres et ceux qui ont vu le Christ ressuscité ne sont PAS les seuls témoins de sa résurrection. Excepté ces derniers, il existe un autre témoin: le Saint-Esprit que Dieu donne à ceux qui croient dans le Seigneur Jésus et dans sa résurrection, et qui peut également être manifestée dans les neufs moyens répertoriés dans 1 Corinthiens 12:8-10. Sincèrement, à chaque fois que vous faites fonctionner cet esprit, vous savez que Christ a été ressuscité d'entre les morts. Car s'il n'avait pas été ressuscité, vous ne pourriez pas avoir le Saint-Esprit, et par conséquent vous ne pourriez pas l'utiliser. Avons-nous par conséquent une preuve vivante de la résurrection? OUI: Le Saint-Esprit et les manifestations qui l'accompagnent.

2. Les preuves infaillibles de la résurrection

Bien que nous nous sommes concentrés dans la partie ci-dessus sur le fait que la présence et les manifestations du Saint-Esprit sont les témoins vivants de la résurrection, ceci ne signifie pas que les témoins visuels sont insignifiants. Consultons Actes 13 afin d’étudier certains des éléments dont la Bible parle concernant ce type de témoins. Dans cette partie, Paul prêche dans la synagogue d'Antioche, une ville d'Asie Mineure. En commençant à partir du verset 27, nous y pouvons lire:

Actes 13:27-31
«En effet, les habitants de Jérusalem et leurs chefs n'ont compris ni qui était Jésus, ni les paroles des prophètes qui sont lues chaque jour de sabbat. Et voici qu'en condamnant Jésus, ils ont accompli ces prophéties. Ils n'ont trouvé chez lui aucune raison de le condamner à mort, et pourtant, ils ont demandé à Pilate de le faire exécuter. Après avoir réalisé tout ce que les Écritures avaient prédit à son sujet, ils l'ont descendu de la croix et l'ont déposé dans un tombeau. Mais Dieu l'a ressuscité des morts. Pendant de nombreux jours, Jésus s'est montré à ceux qui étaient montés avec lui de la Galilée jusqu'à Jérusalem et qui sont maintenant ses témoins devant le peuple.»

Dieu a ressuscité Christ des morts. Le chef pria et les pharisiens placèrent des gardes pour surveiller la tombe. Ils la scellèrent également. Mais tout ceci fut en vain. Car Christ fut ressuscité d'entre les morts, et «pendant de nombreux jours, s'est montré à ceux qui étaient montés avec lui de la Galilée jusqu'à Jérusalem». Je souhaiterais souligner ici le mot «nombreux» qui est utilisé dans ce passage, et qui, comme nous le savons, fait toujours état d'abondance. Dans notre cas, il signifie l'abondance de jours dans lesquels le Christ ressuscité a été vu. Ceci est la première indication de l'abondance des preuves concernant la résurrection: le Christ ressuscité a été vu de nombreux jours, ne laissant aucun doute sur sa résurrection. Toutefois, ceci ne constitue pas la seule abondance de preuves que nous possédons. Les trois versets d'ouverture des Actes nous apprennent:

Actes 1:1-3
«Cher Théophile, Dans mon premier livre, j'ai exposé tout ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner jusqu'au jour où il fut enlevé au ciel après avoir donné, par le Saint-Esprit, ses instructions à ceux qu'il s'était choisis comme apôtres. Après sa mort, il se présenta à eux vivant et leur donna des preuves nombreuses de sa résurrection. Il leur apparut pendant quarante jours et leur parla du règne de Dieu.»

Jésus lui-même s'est présenté en donnant des preuves nombreuses. Afin de mieux comprendre la signification d'une preuve, disons que j'ai fait quelque chose de mal et que la police m'a arrêté au moment exact où j'ai accompli cette action. Dans un tribunal, cela constituerait une preuve infaillible. Elle ne pourrait être cassée. Même si j'embauche quelques faux témoins afin de raconter certains mensonges, leurs témoignages ne pourraient pas tenir car il est rendu invalide par la preuve infaillible. La résurrection de Jésus Christ est un événement qui est basé sur des preuves infaillibles, c'est-à-dire, sur des preuves qui ne peuvent pas être contredites. Et pas seulement sur une preuve ou deux mais sur plusieurs, c'est-à-dire une abondance!!

Il apparaît clairement du passage ci-dessus que la résurrection n'était pas un événement secret pour lequel nous ne possédons que des bribes d'informations douteuses. Au contraire, comme Pierre le dit dans Actes 10:39-41:

Actes 10:39-41
«Nous sommes les témoins de tout ce qu'il [Jésus] a fait, dans le pays des Juifs et à Jérusalem, où ils l'ont mis à mort en le clouant à la croix. Mais Dieu l'a ramené à la vie le troisième jour et lui a donné de se montrer vivant, non à tout le peuple, mais aux témoins que Dieu avait lui-même choisis d'avance, c'est-à-dire à nous. Et nous avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d'entre les morts.»

Dieu a donné à Jésus de se montrer vivant. La résurrection ne fut pas un événement caché. Au contraire, à travers l'abondance des apparitions de Jésus, Dieu a établi de façon claire et irréfutable que Son Fils était vivant.

Bien que nous ayons désormais vu que Jésus apparut de nombreux jours, et avec de nombreuses preuves infaillibles, nous n'avons pas encore examiné le nombre de fois auquel il s'est manifesté, c'est-à-dire, le nombre de témoins de sa résurrection. Pour répondre à cette question, consultons 1 Corinthiens 15:3-82. Nous pouvons y lire:

3 Corinthiens 15:1-8
«Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ; il a été enseveli, et il est ressuscité le troisième jour selon les Écritures, et qu'il est apparu à Céphas [Pierre], puis aux douze. Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts. Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. Après eux tous, il m'est aussi apparu à moi

Dans l'une de ses apparitions, Jésus a été vu par plus de cinq cents personnes!! Si ceci ne représente pas une abondance de témoins visuels, qu'en est-il? Revenons à notre exemple du tribunal, un témoin visuel est bien souvent suffisant pour prouver la réalité d'un événement. La résurrection de Jésus Christ n'a pas été observée par un ou même un petit nombre de témoins visuels, mais par plus de cinq cents, sans compter les témoins des autres apparitions.

Par conséquent, pour conclure, la résurrection de Jésus Christ a été observée par deux types de témoins. En premier lieu, le Saint-Esprit et les manifestations qui l'accompagnent, puis les témoins visuels de la résurrection. Ces derniers étant enregistrés dans la Parole de Dieu. Comme nous l'avons vu ci-dessus: le Christ ressuscité est apparu à de nombreuses personnes, de nombreux jours, et avec un grand nombre de preuves infaillibles, ne laissant ainsi aucun doute sur sa résurrection.

Combien d'événements connaissez-vous présentant une telle abondance de preuves, et pour lesquels, en dehors de tout témoin, vous possédez également un témoin VIVANT (le Saint-Esprit)? Personnellement, en dehors de la résurrection, je n'en connais aucun.

3. La résurrection: ressuscité tous ensemble avec Jésus!

Après avoir observé les témoins de la résurrection et le fait que, suite à cette dernière, le Saint-Esprit a été rendu disponible, étudions désormais un nombre supplémentaire de ces effets. Pour commencer, allons dans Actes 3:26. Le passage concerné constitue une partie d'une prédication de Pierre faite aux Juifs.

Actes 3:26
«C'est à vous premièrement que Dieu, ayant suscité son serviteur, l'a envoyé pour vous bénir, en détournant chacun de vous de ses iniquités.»

Dieu a ressuscité Jésus et l'a envoyé pour nous bénir. Seules les bénédictions Toutefois, sans la résurrection, ceci ne pourrait pas se produire. Et pas seulement ceci. 1 Corinthiens 15:17 établissant clairement:

1 Corinthiens 15:17
«Et si Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés!»

Avant qu'un individu ne croie dans le Seigneur Jésus et dans sa résurrection, il est décrit comme «mort par vos offenses et par vos péchés» (Éphésiens 2:1). Cette situation change seulement une fois qu'il croit. Cependant, comme le passage supérieur l'établit clairement, si Christ n'avait pas été ressuscité, alors cette croyance ou cette foi serait futile, vaine! De plus, nous serions toujours dans nos péchés! Mais heureusement, tout ceci ne se produirait que si Jésus n'avait pas été ressuscité d'entre les morts. Et je dis heureusement, car:

1 Corinthiens 15:20
«Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, et il est les prémices de ceux qui sont morts.»

Christ est ressuscité d'entre les morts. Nous ne restons pas plus longtemps dans nos péchés. Notre croyance n'est pas vaine. Car Éphésiens 2:1, 4-8 nous dit également:

Éphésiens 2:1, 4-8
«Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés........Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c'est par grâce que vous êtes sauvés); il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l'infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus Christ. Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.»

Désormais, Jésus Christ est vivant. Nous ne sommes pas plus longtemps morts dans nos péchés. Lorsque Jésus a été ressuscité, nous nous sommes élevés avec lui. Lorsqu'il a été rendu vivant, nous avons été rendus vivants avec lui. Lorsqu'il s'est assis dans les lieux célestes, nous nous sommes assis ensemble avec lui. L'utilisation du passé dans le passage ci-dessus montre que du point de vue de Dieu, l'ensemble de ces éléments est considéré comme une réalité accomplie à partir du jour où il ressuscita Jésus d'entre les morts. Évidemment, si Christ n'avait pas été élevé d'entre les morts, aucune de ses réalités ne se serait possiblement produite.

4. Conclusion

En concluant cette courte étude, je crois que la réalité de la résurrection et des éléments que nous possédons en conséquence apparaissent clairement. En raison de la résurrection, nous possédons le Saint-Esprit, qui avec ses manifestations et les témoignages, constituent la preuve que Jésus est vivant. En raison de la résurrection, nous sommes considérés comme ressuscités à ses côtés dans les lieux célestes. En raison de la résurrection, nous avons Christ en nous (Colossiens 1:27) pour nous bénir. En raison de la résurrection, notre croyance n'est pas vaine et nous ne vivons pas plus longtemps dans nos péchés. En raison de la résurrection, ceux qui sont morts en croyant en Christ ne périront pas, mais seront ressuscités de nouveau lors de sa venue. Il existe seulement un petit nombre de ses choses que nous possédons en raison de la résurrection et il est conseillé au lecteur d'étudier pour lui-même la Parole de Dieu afin d'en apprendre plus3. Toutefois, je crois qu'elles sont suffisantes pour faire apparaître clairement l'importance de cet événement. La chrétienté ne possède pas un leader mort dont nous suivons les philosophies et les théories. Au contraire, il est un chef VIVANT, un de ceux qui vivent éternellement ; celui que Dieu a approuvé en le ressuscitant des morts (Romains 1:1, 3-4, Actes 17:29-31) et qui doit revenir un jour pour emmener ceux qui l'attendent, et nous nous trouvons également parmi eux!

Anastasios Kioulachoglou

 



Notes de bas de page

1. D'autres ont également été ressuscités d'entre les morts, par exemple, Lazare, mais ils moururent de nouveau.

2. Excepté les apparitions rapportées dans 1 Corinthiens 15:3-8, il en existe d'autres présents dans les évangiles, tels que l'apparition à Marie Madeleine, aux deux hommes qui allèrent à Emmaüs, et aux onze sans Thomas le soir du «premier jour de la semaine».

3. Voir également l'article: la résurrection de Jésus.