Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Honore ton père et ta mère (PDF) Edition PDF

Honore ton père et ta mère



Exode 20 nous donne les dix commandements que Dieu donna au peuple d’Israël. Le cinquième (Exode 20:12) concerne les parents:

Exode 20:12
“Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne.”

Dieu commanda au peuple d’Israël d’HONORER leur père et leur mère. Que signifie “honore ton père et ta mère”? Voici comment un commentateur le définit:

“Ceci était un commandement clair de Dieu, écrit de Sa propre main, et qui leur était délivré par Moïse; il était moral par nature, et éternel de par son obligation: et pour être compris, non simplement dans le sens du devoir de respect des enfants envers des parents très considérés, et du langage respectueux et des gestes qui doivent être utilisés à leur égard, et de l’obéissance docile à leur réserver; mais aussi de l’honneur à leur faire avec leur substance, nourriture, vêtement, et l’approvisionnement dans les produits de première nécessité, quand ils en ont besoin; ce qui n’est qu’un service raisonnable, pour tous les soins, toutes les dépenses, et tous les troubles consentis, en les élevant dans le monde” (Exposé de l’ensemble de la Bible par John Gill, Dr. John Gill 1690-1771)

Honorer les parents se rapporte à la haute estime, à la révérence et à l’assistance. Cela signifie que vous êtes là pour eux, vous prenez soin d’eux. Contrairement aux autres commandements, où il n’y a aucune promesse spécifique y attachée directement, Dieu, en donnant ce commandement, a également ajouté une promesse spécifique. Selon qu’il est écrit, “honore ton père et ta mère afin que tes jours se prolongent dans le pays que Dieu te donne”. Mais Il ne s’est pas arrêté là. Deutéronome 5:16 déclare le même commandement mais avec une autre promesse y attachée:

Deutéronome 5:16
«Honore ton père et ta mère, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné, afin que tes jours se prolongent [promesse 1], et que tu sois heureux dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. [promesse 2].»

Paul répète ce commandement dans Ephésiens 6:2-3:

“Honore ton père et ta mère," (c’est le premier commandement avec une promesse), afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre.”

Paul dit que c’est le “premier commandement avec une promesse”. Le premier commandement que Dieu donna et qui contenait une promesse était le commandement d’honorer nos parents! Et quelle promesse, en fait! Vous vivrez longtemps sur la terre et vous y serez heureux! Voulez-vous vivre longtemps sur la terre? Voulez-vous être heureux? Être heureux pour vous signifie: honorez vos parents et c’est ce qui se passera.

Comme dans le cas des autres commandements, ainsi en est-il ici, Dieu révèle ce qu’il arriverait si quelqu’un ne respectait pas ce commandement. Jésus fait le sommaire à la fois du commandement et de ce qu’il adviendrait s’il n’était pas gardé, dans Marc 7:

Marc 7:10
"Car Moïse a dit: Honore ton père et ta mère; et: Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort.”

Le verbe “maudire” dont il est question ici en grec est le verbe “kakologeo” ce qui signifie “parler en mal”. Quiconque parlait en mal contre son père ou sa mère était puni de mort.

Pour voir un exemple du non respect des parents, continuons dans le passage ci-dessus de Marc:

Marc 7:11-13
"Mais vous, vous dites: Si un homme dit à son père ou mère: Ce dont j’aurais pu t’assister est corban, c’est-à-dire, une offrande à Dieu, vous ne le laissez plus rien faire pour son père ou sa mère, annulant ainsi la Parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie. Et vous faites beaucoup d’autres choses semblables."

Le mot “Corban” est un mot hébreu qui signifie une “offrande donnée à Dieu”. C’est ce mot qui est utilisé dans Lévitique 1:2 par exemple, où il est dit:

Lévitique 1:2
“Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur: Lorsque quelqu’un d’entre vous fera une offrande [korban] à l’Eternel, il fournira du bétail, du gros ou du menu bétail.”

Le mot “offrande” ici est le mot Korban que le Seigneur a aussi utilisé en parlant de ces juifs qui n’honoraient pas leurs parents. En essence ce que ces juifs disaient à leurs parents était “tout ce dont vous auriez pu profiter de moi, mes biens, mes revenus, est Corban, à savoir consacré à Dieu et je ne peux rien vous donner”. Cela était un vœu qu’ils utilisaient pour éviter d’assister leurs parents. Ils prenaient un vœu pour consacrer tout à Dieu, et par conséquent ils pouvaient prétendre qu’ils n’avaient rien pour assister et se dispensaient donc d’accorder du soutien à leurs parents. Comme Barnes l’explique:

“Une fois qu’il avait consacré sa propriété, une fois qu’il avait déclaré que c’était “Corban,” ou une offrande à Dieu –cela était impossible de se l’approprier même pour assister un parent. Si un parent était dans le besoin et pauvre, et s’il demandait à son fils une assistance, et le fils pouvait répondre, bien qu’étant sous l’effet de la colère, “c’est consacré à Dieu; ce bien dont tu as besoin, et par lequel tu étais censé tirer profit de moi, est “Corban” – je l’ai donné à Dieu;” les juifs disaient que le bien ne pouvait pas être récupéré, et le fils n’était pas obligé d’aider un parent avec cela. Il avait fait une chose plus importante en le donnant à Dieu. Le fils était dispensé de ce devoir. On ne pouvait pas exiger de lui de faire quelque chose pour son père après cela. Ainsi, il pouvait, en un moment, se libérer de l’obligation d’obéir à son père ou à sa mère» (Notes d’Albert Barnes sur la Bible, Albert Barnes (1798-1870))

Notre Seigneur Jésus Christ a condamné l’usage du prétexte de “Corban” – offrande à Dieu – pour éviter d’aider les parents.

En résumé:

C’est un commandement de Dieu d’honorer nos parents avec tout ce que cet honneur comporte. Le commandement d’honorer nos parents est le premier commandement avec une promesse et quelle promesse, en fait: Vivre longtemps sur terre et être heureux! La plupart des gens ne désireraient rien de mieux que cela! Eh bien, c’est la promesse. Elle n’est pas pour autant inconditionnelle! Elle comporte une condition et elle ne sera accordée qu’à ceux qui honorent leurs parents. Le commandement d’honorer nos parents était si important que celui qui essayait de parler en mal de ses parents subissait la mort. Oui, aujourd’hui nous vivons sous l’âge de la grâce mais le commandement du Seigneur et Sa promesse sont là. Et ce défi vaut également pour nous de la même façon:

Ephésiens 6:2-3
“Honore ton père et ta mère (c’est le premier commandement avec une promesse), afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre.”

Anastasios Kioulachoglou

Français: Christine Bodart (Christian-translation.com)