Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Gédéon: Etude biblique (Juges 6 et 7) (PDF) Edition PDF

Gédéon: Etude biblique (Juges 6 et 7)



La Bible et tout spécialement l’Ancien Testament est pleine d’histoires qui nous montrent la façon dont Dieu a fonctionné avec plusieurs hommes. L’un d’eux était Gédéon. Cet article est une étude biblique sur sa vie.

Gédéon: Arrière-plan (Juges 6:1-10).

En ce qui concerne l’époque de notre histoire, nous sommes à l’époque où Israël était gouverné par des juges. Le dernier juge avant Gédéon était Déborah, une femme de Dieu par qui "le pays fut en repos pendant quarante ans" (Juges 5:31). Cependant, ce repos ne dura pas éternellement. Juges 6:1-6 nous dit:

Juges 6:1-6
"Les enfants d'Israël firent ce qui déplaît à l'Éternel ; et l'Éternel les livra entre les mains de Madian, pendant sept ans. La main de Madian fut puissante contre Israël. Pour échapper à Madian, les enfants d'Israël se retiraient dans les ravins des montagnes, dans les cavernes et sur les rochers fortifiés. Quand Israël avait semé, Madian montait avec Amalek et les fils de l'Orient, et ils marchaient contre lui. Ils campaient en face de lui, détruisaient les productions du pays jusque vers Gaza, et ne laissaient en Israël ni vivres, ni brebis, ni bœufs, ni ânes. Car ils montaient avec leurs troupeaux et leurs tentes, ils arrivaient comme une multitude de sauterelles, ils étaient innombrables, eux et leurs chameaux, et ils venaient dans le pays pour le ravager. Israël fut très malheureux à cause de Madian."

Après quarante ans de repos, Israël, à cause de Madian fut très malheureux. Comme le texte nous le dit, ils détruisirent leurs biens à un point tel qu’il ne leur restait "ni vivres, ni brebis, ni bœufs, ni ânes" (Juges 6:4). Cependant, toutes ces calamites n’arrivèrent pas par hasard. Juges 6:1 nous en donne la raison:

Juges 6:1
Les enfants d'Israël firent ce qui déplaît à l'Éternel ; et l'Éternel les livra entre les mains de Madian, pendant sept ans. "

"Les enfants d’Israël firent ce qui déplaît à l’Eternel". C’était la raison de leurs malheurs1, qui eurent néanmoins un résultat positif. En réalité, Juges 6:6 nous dit:

Juges 6:6
"Israël fut très malheureux à cause de Madian, et [comme résultat de leur oppression] LES ENFANTS D’ISRAEL CRIERENT A L’ETERNEL."

Comme ils étaient malheureux, les Israelites crièrent à l’Eternel. De nouveau, ce n’était pas la première fois qu’ils agissaient ainsi. En vérité, bien que souvent ils fassent ce qui déplaît à l’Eternel, louant de faux dieux, quand les calamités arrivaient, ils se remettaient à chercher le vrai Dieu2. Juges 6:7-10 nous dit comment Dieu répondit à leur appel:

Juges 6:6-10
"Israël fut très malheureux à cause de Madian, et les enfants d'Israël crièrent à l'Éternel. Lorsque les enfants d'Israël crièrent à l'Éternel au sujet de Madian, l’Éternel envoya un prophète aux enfants d'Israël. Il leur dit: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël: Je vous ai fait monter d'Égypte, et je vous ai fait sortir de la maison de servitude. Je vous ai délivrés de la main des Égyptiens et de la main de tous ceux qui vous opprimaient ; je les ai chassés devant vous, et je vous ai donné leur pays. Je vous ai dit: Je suis l'Éternel, votre Dieu ; vous ne craindrez point les dieux des Amoréens, dans le pays desquels vous habitez. Mais vous n'avez point écouté ma voix."

En réponse à l’appel d’Israël, Dieu envoya un prophète qui leur transmit Sa Parole, leur reprochant ce qu’ils avaient fait. Cependant, ce n’était que le début. Dans les sections qui suivent, nous allons voir ce que fit Dieu.

Gédéon: le commencement (Juges 6:11-35)

Après que Dieu eut envoyé un prophète pour faire des reproches à Israël, Sa deuxième réaction fut d’approcher un homme appelé Gédéon. Juges 6:11-12 nous dit:

Juges 6:11-12
"Puis vint l'ange de l'Éternel, et il s'assit sous le térébinthe d'Ophra, qui appartenait à Joas, de la famille d'Abiézer. Gédéon, son fils, battait du froment au pressoir, pour le mettre à l'abri de Madian. L'ange de l'Éternel lui apparut, et lui dit: " L'Éternel est avec toi, vaillant héros!"

Quand nous lisons qu’un ange est apparu à Gédéon, ne nous imaginons pas un être blond vêtu de blanc, volant dans les airs avec deux grandes ailes blanches. Qu’un ange ressemble à cela, ce n’est qu’un mythe et le fruit de l’imagination. En vérité, la Bible ne dit nulle part que les anges ont des ailes ou qu’ils portent des vêtements blancs ou qu’ils sont blonds. Ce que la Bible dit c’est qu’ils sont "au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut" (Hébreux 1:14).

Pour en revenir à notre sujet, voyons comment Dieu, par ses anges, salua Gédéon. Il l’appela "vaillant héros". Et pourtant, Gédéon était un pauvre homme battant le blé pour le cacher aux yeux des Madianites. Cependant, pour Dieu, il était un vaillant héros, un homme qui, comme nous le verrons, croyait et suivait Dieu, exécutant aveuglément tout ce qu’Il lui commandait. Les versets qui suivent donnent la réponse de Gédéon à la salutation de l’ange:

Juges 6:13-14
"Gédéon lui dit: Ah! Mon seigneur, si l'Éternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées? Et où sont tous ces prodiges que nos pères nous racontent, quand ils disent: L'Éternel ne nous a-t-il pas fait monter hors d'Égypte? Maintenant l'Éternel nous abandonne, et il nous livre entre les mains de Madian! L'Éternel se tourna vers lui, et dit: Va avec cette force que tu as, et délivre Israël de la main de Madian ; n'est-ce pas moi qui t'envoie?"

Gédéon voulait savoir comment Dieu était avec eux quand toutes ces calamités leur étaient arrivées. Cependant, ce n’était pas que Dieu n’était pas avec eux, MAIS EUX qui n’étaient pas avec Dieu. Pour répondre à la question de Gédéon, Dieu lui dit d’avancer, lui assurant que ce serait lui qui délivrerait Israël. " N'est-ce pas moi qui t'envoie?" Lui dit-il? En vérité, c’était Dieu qui l’avait envoyé. Cette mission n’avait pas été inventée par Gédéon. Il était en train de battre le blé pour le cacher aux Madianites! Juges 6:15-16 nous donne la réponse de Gédéon:

Juges 6:15-16
" Gédéon lui dit: Ah! Mon seigneur, avec quoi délivrerai-je Israël? Voici, ma famille est la plus pauvre en Manassé, et je suis le plus petit dans la maison de mon père. L'Éternel lui dit: Mais je serai avec toi, et tu battras Madian comme un seul homme."

Les gens suivent facilement des gens qui ont déjà un poste important comme un roi ou un général. Mais qui pourrait suivre Gédéon? Il était un inconnu. Peu importe, car une fois de plus Dieu lui assura qu’IL serait avec lui. "Mais je serai avec toi, et tu battras Madian comme un seul homme", dit Il. C’est pourquoi Gédéon n’avait aucune vraie raison de craindre. Mais Gédéon avait toujours des doutes:

Juges 6:17-24
" Gédéon lui dit: Si j'ai trouvé grâce à tes yeux, donne-moi un signe pour montrer que c'est toi qui me parles. Ne t'éloigne point d'ici jusqu'à ce que je revienne auprès de toi, que j'apporte mon offrande, et que je la dépose devant toi. Et l'Éternel dit: Je resterai jusqu'à ce que tu reviennes. Gédéon entra, prépara un chevreau, et fit avec un épha de farine des pains sans levain. Il mit la chair dans un panier et le jus dans un pot, les lui apporta sous le térébinthe, et les présenta. L'ange de Dieu lui dit: Prends la chair et les pains sans levain, pose-les sur ce rocher, et répands le jus. Et il fit ainsi. L'ange de l'Éternel avança l'extrémité du bâton qu'il avait à la main, et toucha la chair et les pains sans levain. Alors il s'éleva du rocher un feu qui consuma la chair et les pains sans levain. Et l'ange de l'Éternel disparut à ses yeux. Gédéon, voyant que c'était l'ange de l'Éternel, dit: Malheur à moi, Seigneur Éternel! Car j'ai vu l'ange de l'Éternel face à face. Et l'Éternel lui dit: Sois en paix, ne crains point, tu ne mourras pas. Gédéon bâtit là un autel à l'Éternel, et lui donna pour nom l'Éternel paix"

C’est la première fois que nous lisons que Gédéon a demandé et obtenu un signe de la part de Dieu. Cependant, ce n’est pas la seule fois. Il y a plus de choses que nous verrons en lisant plus loin. Parmi ces choses, il y a l’histoire bien connue de la toison. Nous ferons des commentaires au moment où nous parlerons des signes que Gédéon a demandés et l’habitude de demander des signes en général plus tard. En ce moment, il suffit de dire qu’avant de demander un signe, Gédéon connaissait la volonté de Dieu à ce sujet. Il ne demandait pas un signe pour comprendre la volonté de Dieu. Au lieu de cela, il a demandé le signe pour confirmer ce que Dieu lui avait déjà dit et qui donc était la volonté de Dieu. Dieu a répondu positivement à cette demande de Gédéon, lui donnant ce qu’il avait demandé.

La conversation entre Dieu et Gédéon continua également la nuit. Juges 6:25-27 nous dit:

" Dans la même nuit, l'Éternel dit à Gédéon: Prends le jeune taureau de ton père, et un second taureau de sept ans. Renverse l'autel de Baal qui est à ton père, et abats le pieu sacré qui est dessus. Tu bâtiras ensuite et tu disposeras, sur le haut de ce rocher, un autel à l'Éternel ton Dieu. Tu prendras le second taureau, et tu offriras un holocauste, avec le bois de l'idole que tu auras abattue. Gédéon prit dix hommes parmi ses serviteurs, et fit ce que l'Éternel avait dit ; mais, comme il craignait la maison de son père et les gens de la ville, il l'exécuta de nuit, et non de jour."

Dieu dit à Gédéon de renverser l’autel de Baal et d’abattre le pieu qui est dessus. L’existence de l’autel et du pieu ainsi que la réaction des gens qui, comme nous le verrons plus tard étaient furieux que ceux-ci avaient été détruits (voir Juges 6:28-30), confirme que le mal qu’Israël faisait aux yeux de Dieu était l’idolâtrie. Cela montre également que pas tout Israël mais seulement une partie revint au Seigneur, le cherchant. Mais en raison du groupe qui s’était tourné vers le Seigneur, Dieu délivra toute la nation.

Ayant vu comment Dieu apparut à Gédéon après que les Israelites l’aient cherché et comment Il lui fit connaître qu’Il délivrerait Israël, avançons pour voir ce qui est arrivé ensuite:

Juges 6:33-35
" Tout Madian, Amalek et les fils de l'Orient, se rassemblèrent ; ils passèrent le Jourdain, et campèrent dans la vallée de Jizréel. Gédéon fut revêtu de l'esprit de l'Éternel ; il sonna de la trompette, et Abiézer fut convoqué pour marcher à sa suite. Il envoya des messagers dans tout Manassé, qui fut aussi convoqué pour marcher à sa suite. Il envoya des messagers dans Aser, dans Zabulon et dans Nephthali, qui montèrent à leur rencontre."

Les ennemis d’Israël, "les Madianites et les Amalékites et les fils de l’Orient", étaient tous réunis ensemble au même endroit. A cette époque, Dieu poussa Gédéon à envoyer des messagers appelant les Israélites à se rassembler derrière lui. Remarquez ici que c’est Dieu qui poussa Gédéon à finalement se décider à commencer le combat à cette époque, le poussant à appeler le peuple. De nouveau, cela montre que Dieu était le planificateur du combat alors que Gédéon était l’exécuteur du plan de Dieu. Si Dieu ne lui avait pas dit quoi faire, Gédéon n’aurait su en aucune façon ce que Dieu voulait qu’il fasse. Si Gédéon n’avait pas cru ce que Dieu lui disait de faire, et agi en conséquence, la volonté de Dieu n’aurait pas été faite. C’est pourquoi, le succès de l’opération dépendait de la coopération entre Dieu, le commandant et Gédéon, l’exécuteur du plan de Dieu. Ce n’était pas Gédéon qui avait décidé et exécuté mais Dieu qui avait décidé et Gédéon qui avait exécuté. Ce principe est le même, chaque fois que nous voulons faire la volonté de Dieu: Dieu est celui qui doit nous faire connaître Sa volonté – ce qu’Il fait par Sa Parole écrite ou par révélation – et nous sommes ceux qui devons faire cette volonté.

Gédéon et la toison (Juges 6:36-40)

Après qu’Israël se soit rassemblé derrière Gédéon, il demanda de nouveau un signe à Dieu. Juges 6:36-38 nous dit:

Juges 6:36-40
"Gédéon dit à Dieu: Si tu veux délivrer Israël par ma main, COMME TU L’AS DIT, voici, je vais mettre une toison de laine dans l'aire ; si la toison seule se couvre de rosée et que tout le terrain reste sec, je connaîtrai que tu délivreras Israël par ma main, comme tu l'as dit. Et il arriva ainsi. Le jour suivant, il se leva de bon matin, pressa la toison, et en fit sortir la rosée, qui donna de l'eau plein une coupe. Gédéon dit à Dieu: Que ta colère ne s'enflamme point contre moi, et je ne parlerai plus que cette fois: Je voudrais seulement faire encore une épreuve avec la toison: que la toison seule reste sèche, et que tout le terrain se couvre de rosée. Et Dieu fit ainsi cette nuit-là. La toison seule resta sèche, et tout le terrain se couvrit de rosée."

Le passage ci—dessus qui décrit ce que l’on connaît comme l’histoire de la "toison de Gédéon", a été malheureusement mal compris en grande partie puisque beaucoup de gens l’utilisent pour justifier la pratique de chercher des signes pour déterminer la volonté de Dieu. Par exemple, certains décident de la volonté de Dieu en jetant une pièce. D’autres par le …."bingo de la Bible " ouvrir la Bible au hasard) et d’autres par d’autres moyens semblables. Peu importe, mettre en rapport ce genre de pratiques avec la "toison de Gédéon" est une erreur. La raison en est que par le signe de la toison, Gédéon n’a pas essayé de chercher la volonté de Dieu. Au contraire, en mettant la toison, il voulait confirmer ce qu’il savait déjà, par révélation, que c’était la volonté de Dieu. En vérité, Juges 6: 36 nous dit: "Gédéon dit à Dieu, si tu veux délivrer Israël par ma main, comme tu l’as dit,.................". La phrase comme tu l’as dit" montre que Gédéon connaissait déjà la volonté de Dieu. Donc, il n’a pas demandé un signe pour déterminer la volonté de Dieu. Au contraire, il l’a demandé pour confirmer ce qu’il savait déjà comme étant la volonté de Dieu. Concernant les signes, autre chose qu’il faut souligner c’est que nulle part la Parole de Dieu n’oblige Dieu à nous donner un signe, alors qu’Il a déjà fait connaître Sa volonté par Sa Parole écrite ou par révélation. Il nous a déjà fait connaître Sa volonté par Sa Parole écrite ou par révélation. Quand nous ne connaissons pas la volonté de Dieu, nous essayons de la connaître. Nous étudions la Bible et nous prions Dieu de nous la révéler, s’Il ne l’a pas déjà révélée dans la Bible. Nous ne devrions pas mettre de restrictions ou prédéterminer le moment et le type de réponse de Dieu. La Parole de Dieu n’oblige pas Dieu à nous donner la réponse que nous préférons, ni à nous répondre quand nous le voulons le plus. Par contre, Dieu est obligé par sa nature de Dieu d’amour, de nous donner la meilleure réponse au temps qu’Il considère le meilleur. En ce qui concerne l’habitude de demander des signes, ce que nous pouvons dire avec certitude en nous basant sur la Parole de Dieu, c’est que Dieu nous aidera certainement à suivre Sa volonté (si bien sûr nous voulons la faire). Cependant, personne ne peut Le forcer à nous aider comme nous le voulons. Quand une chose fait partie de la volonté de Dieu, Dieu aidera en tout, même s’il faut qu’une toison reste sèche quand la terre est mouillée, ou nous donner un passage de la Bible bingo pour nous aider ou faire autre chose nécessaire pour nous aider à croire et à faire Sa volonté. Personne ne dit que Dieu n’utilise pas des signes pour nous aider à faire sa volonté. CEPENDANT, quand ils sont donnés, ils sont donnés non comme substituts à la Parole de Dieu mais pour nous aider à croire la volonté de Dieu qui a déjà été déclarée – par la Bible ou par révélation - .

Pour aller plus loin dans cette discussion, je crois que le plus grand signe pour savoir si quelque chose vient de Dieu ou non c’est la façon dont l’information circule. Tout ce qui vient de Dieu est en harmonie avec la Parole de Dieu. Comme Proverbes 10:22 nous dit:

Proverbes 10:22
"C'est la bénédiction de l'ETERNEL qui enrichit, Et il ne la fait suivre d'aucun chagrin."

Ephésiens 3:20 nous dit aussi de Dieu:
"Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons "

En outre Jacques 1:16-17 ajoute:
"Ne vous y trompez pas, mes frères bien-aimés: toute grâce excellente et tout don parfait descendent d'en haut, du Père des lumières, chez lequel il n'y a ni changement ni ombre de variation."

Tout ce qui vient de Dieu est un DON PARFAIT. C’est plus que ce que nous demandons ou nous pensons. IL NE LE FAIT SUIVRE D’AUCUN CAGRIN. C’est parfait à court terme, à moyen terme et à long terme. Par contre, ce qui vient du diable, finira tôt ou tard par avoir l’effet opposé c.à.d. par provoquer des larmes, de la douleur et des blessures3. Ce que je viens de dire ne signifie en aucun cas que si quelque chose est accompagné de persécutions, cela ne vient pas de Dieu. La Parole est claire: “Vous aurez des tribulations dans le monde” (Jean 16:33). Cependant, même dans les tribulations nous aurons le réconfort et l’encouragement de Dieu pour ceux qui le suivent et l’accompagnent. Personne ne peut empêcher cela.

Gédéon: la défaite de Madian (Juges 7)

Revenons-en à Gédéon, après le miracle de la toison, il s’est senti fortifié. Cependant, le temps de la bataille n’était pas encore arrivé. En vérité, après la réunion des Israélites et malgré le fait qu’ils faisaient face à une grande armée, Dieu suggéra à Gédéon de réduire son armée! Juges 7:1-2 nous dit:

"Jerubbaal, qui est Gédéon, et tout le peuple qui était avec lui, se levèrent de bon matin, et campèrent près de la source de Harod. Le camp de Madian était au nord de Gédéon, vers la colline de Moré, dans la vallée. L'Éternel dit à Gédéon: Le peuple que tu as avec toi est trop nombreux pour que je livre Madian entre ses mains ; il pourrait en tirer gloire contre moi, et dire: C'est ma main qui m'a délivré."

Dieu voulait montrer aux Israelites qu’IL EST DIEU, un Dieu capable de délivrer malgré la taille de l’ennemi. Alors Il ordonna à Gédéon de réduire l’armée. Juges 7:3-8 nous dit:

"Publie donc ceci aux oreilles du peuple: Que celui qui est craintif et qui a peur s'en retourne et s'éloigne de la montagne de Galaad. Vingt-deux mille hommes parmi le peuple s'en retournèrent, et il en resta dix mille. L'Éternel dit à Gédéon: Le peuple est encore trop nombreux. Fais-les descendre vers l'eau, et là je t'en ferai le triage ; celui dont je te dirai: Que celui-ci aille avec toi, ira avec toi ; et celui dont je te dirai: Que celui-ci n'aille pas avec toi, n'ira pas avec toi. Gédéon fit descendre le peuple vers l'eau, et l'Éternel dit à Gédéon: Tous ceux qui laperont l'eau avec la langue comme lape le chien, tu les sépareras de tous ceux qui se mettront à genoux pour boire. Ceux qui lapèrent l'eau en la portant à la bouche avec leur main furent au nombre de trois cents hommes, et tout le reste du peuple se mit à genoux pour boire. Et l'Éternel dit à Gédéon: C'est par les trois cents hommes qui ont lapé, que je vous sauverai et que je livrerai Madian entre tes mains. Que tout le reste du peuple s'en aille chacun chez soi. On prit les vivres du peuple et ses trompettes. Puis Gédéon renvoya tous les hommes d'Israël chacun dans sa tente, et il retint les trois cents hommes. Le camp de Madian était au-dessous de lui dans la vallée."

Finalement après la sélection de Dieu, seulement 300 hommes restèrent. Par leur intermédiaire, Dieu voulait vaincre la grande armée des Madianites et leurs alliés. Le fait qu’en dépit de la grande différence en nombre le combat fut gagné par Israël était sûr d’après ce que Dieu avait dit à Gédéon. En vérité comme Il lui avait dit: "C'est par les trois cents hommes ……, que je vous sauverai et que je livrerai Madian entre tes mains" (Juges 7:7). C’est pourquoi il était certain que si Gédéon croyait et suivait les instructions de Dieu, Israël aurait la victoire dans ce combat, car Dieu l’avait promis. Cependant, non seulement Dieu donna Son assurance d’une victoire mais Il aida aussi Gédéon à croire à Sa promesse et à avancer. Juges 7:9-14 nous dit:

Juges 7:9-14
"L'Éternel dit à Gédéon pendant la nuit: Lève-toi, descends au camp, car je l'ai livré entre tes mains. Si tu crains de descendre, descends-y avec Pura, ton serviteur. Tu écouteras ce qu'ils diront, et après cela tes mains seront fortifiées: descends donc au camp. Il descendit avec Pura, son serviteur, jusqu'aux avant-postes du camp. Madian, Amalek, et tous les fils de l'Orient, étaient répandus dans la vallée comme une multitude de sauterelles, et leurs chameaux étaient innombrables comme le sable qui est sur le bord de la mer. Gédéon arriva ; et voici, un homme racontait à son camarade un songe. Il disait: J'ai eu un songe ; et voici, un gâteau de pain d'orge roulait dans le camp de Madian ; il est venu heurter jusqu'à la tente, et elle est tombée ; il l'a retournée sens dessus dessous, et elle a été renversée. Son camarade répondit, et dit: Ce n'est pas autre chose que l'épée de Gédéon, fils de Joas, homme d'Israël ; Dieu a livré entre ses mains Madian et tout le camp. "

Non seulement Dieu fit connaître Sa volonté à Gédéon mais Il l’ aida aussi à plusieurs reprises à y croire. Et voyez de quelle manière merveilleuse Il fit cela: Il l’envoya au camp de ses ennemis pour entendre de ses propres oreilles la description de sa bataille contre Madian!!!!Le résultat de son aide est décrit au verset 15. Nous y lisons:

Juges 7:15
"Lorsque Gédéon eut entendu le récit du songe et son explication, il se prosterna, revint au camp d'Israël, et dit: Levez-vous, car l'Éternel a livré entre vos mains le camp de Madian."

Dès que Gédéon entendit le songe et son interprétation, il fut sûr que l’Eternel avait livré le camp de ses ennemis entre ses mains.

Juges 7:16-22
"Il divisa en trois corps les trois cents hommes, et il leur remit à tous des trompettes et des cruches vides, avec des flambeaux dans les cruches. Il leur dit: Vous me regarderez et vous ferez comme moi. Dès que j'aborderai le camp, vous ferez ce que je ferai ; et quand je sonnerai de la trompette, moi et tous ceux qui seront avec moi, vous sonnerez aussi de la trompette tout autour du camp, et vous direz: Pour l'Éternel et pour Gédéon! Gédéon et les cent hommes qui étaient avec lui arrivèrent aux abords du camp au commencement de la veille du milieu, comme on venait de placer les gardes. Ils sonnèrent de la trompette, et brisèrent les cruches qu'ils avaient à la main. Les trois corps sonnèrent de la trompette, et brisèrent les cruches ; ils saisirent de la main gauche les flambeaux et de la main droite les trompettes pour sonner, et ils s'écrièrent: Épée pour l'Éternel et pour Gédéon! Ils restèrent chacun à sa place autour du camp, et tout le camp se mit à courir, à pousser des cris, et à prendre la fuite. Les trois cents hommes sonnèrent encore de la trompette ; et, dans tout le camp, l'Éternel leur fit tourner l'épée les uns contre les autres. Le camp s'enfuit jusqu'à Beth Schitta vers Tseréra, jusqu'au bord d'Abel Mehola près de Tabbath."

Gédéon selon un plan audacieux et sur le point de combattre une grande armée avec seulement 300 hommes, armés de …..trompettes, de lampes et de cruches, ont finalement vaincu une grande armée. Maintenant, si quelqu’un demande pourquoi il a voulu combattre Madian, la réponse la plus évidente, c’est parce que Dieu le lui a dit. En vérité, si nous nous souvenons bien c’est Dieu qui lui a dit qu’Il allait délivrer Israël. C’était aussi Dieu qui avait dit à Gédéon de suivre le plan que ce dernier avait suivi cette nuit-là. Le résultat fut une victoire éclatante pour les Israélites. Comme dit le texte: "; et, dans tout le camp, l'Éternel leur fit tourner l'épée les uns contre les autres. Le camp s'enfuit jusqu'à Beth Schitta vers Tseréra, jusqu'au bord d'Abel Mehola près de Tabbath." Les versets 23-25 nous décrit la fin de cette super victoire pour les Israélites:

Juges 7:23-25
"Les hommes d'Israël se rassemblèrent, ceux de Nephthali, d'Aser et de tout Manassé, et ils poursuivirent Madian. Gédéon envoya des messagers dans toute la montagne d'Éphraïm, pour dire: Descendez à la rencontre de Madian, et coupez-leur le passage des eaux jusqu'à Beth Bara et celui du Jourdain. Tous les hommes d'Éphraïm se rassemblèrent et ils s'emparèrent du passage des eaux jusqu'à Beth Bara et de celui du Jourdain. Ils saisirent deux chefs de Madian, Oreb et Zeeb ; ils tuèrent Oreb au rocher d'Oreb, et ils tuèrent Zeeb au pressoir de Zeeb. Ils poursuivirent Madian, et ils apportèrent les têtes d'Oreb et de Zeeb à Gédéon de l'autre côté du Jourdain. "

Comme on peut le voir dans la phase finale de la bataille, les autres Israélites participèrent également. Le verset 28 du chapitre huit nous donne l’ampleur du triomphe que Dieu octroya à Israël par le biais de Gédéon:

Juges 8:28
"Madian fut humilié devant les enfants d'Israël, et il ne leva plus la tête. Et le pays fut en repos pendant quarante ans, durant la vie de Gédéon."

Quand les Israélites faisaient ce qui déplaît à l’Eternel, l’abandonnant et louant de faux dieux, ils récoltaient l’affliction et la misère. Cependant, quand ils revenaient et cherchaient la délivrance, Il leur envoya un prophète qui les blâma au moyen de Sa Parole. En outre, Il plaça Gédéon pour qu’il les dirige. Lui, bien qu’il était un homme pauvre et inconnu, voulait faire la volonté de Dieu et Dieu de son côté l’aida en tout pour réussir sa mission qui consistait à délivrer Israël. Le résultat fut une grande délivrance pour Israël et la tranquillité pendant toutes les années de la vie de Gédéon. Gédéon bien sûr était très béni. Comme Juges 8:29-32 nous dit:

Juges 8:29-32
"Jerubbaal,(Gédéon), fils de Joas, s'en retourna, et demeura dans sa maison. Gédéon eut soixante-dix fils, issus de lui, car il eut plusieurs femmes. Sa concubine, qui était à Sichem, lui enfanta aussi un fils, à qui on donna le nom d'Abimélec. Gédéon, fils de Joas, mourut après une heureuse vieillesse ; et il fut enterré dans le sépulcre de Joas, son père, à Ophra, qui appartenait à la famille d'Abiézer."

Gédéon eut une longue vie tranquille, il n’a plus essayé de cacher le blé à la vue de l’ennemi mais il vécut en paix avec sa famille.

Gédéon: conclusion

En conclusion: le départ de l’Eternel n’est que source d’oppression et de calamités. Cependant même si c’est déjà fait, Dieu est toujours là, prêt à pardonner et délivrer quiconque revient à Lui.

Hormis ceci, une autre leçon à tirer de cela c’est que quand Dieu dit quelque chose, Il nous aide aussi à l’accomplir. Les signes quand il y en a s’ils viennent de Dieu sont en accord avec Sa Parole et confirment une volonté de Dieu déjà déclarée. Dieu nous a donné Sa Parole et les manifestations de l’Esprit pour nous faire connaître Sa volonté. Si nous avons besoin d’aide pour l’accomplir, nous recevrons avec certitude l’aide dont nous avons besoin. Je ne sais pas comment cette aide se manifestera. Ce que je sais par contre c’est qu’elle viendra et qu’elle sera suffisante pour nous aider, exactement tout comme cela s’est passé pour Gédéon.

Anastasios Kioulachoglou

Français: Christine Bodart (Christian-translation.com)

 



Notes de bas de page

1.Malheureusement, ce n’est pas le seul endroit où l’on rencontre dans la Bible, la phrase "les enfants d’Israël firent ce qui est mal aux yeux de l’Eternel". Il y a beaucoup d’autres passages (voir par exemple Juges 2:11-15 4:1-2, 10:6, 13:1, I Rois 11:6, Néhémie 9:28) qui en outre nous montre que le mal que faisait Israël était de l’idolâtrie et l’abandon de Dieu qui s’ensuivait. En outre, comme on le remarque en lisant ces passages, le mal était toujours suivi par la destruction, des calamités et l’oppression.

2.Voyez par exemple Juges 3:7-9, 3:12-15, 4:3, 10:10, Néhémie 9:28.

3.Le diable peut aussi fournir des signes mais des faux dont l’objectif est de nous faire tomber dans ses pièges. C’est pourquoi nous devrions faire très attention aux signes. Ce qui doit nous guider ce ne sont pas les signes mais la Parole de Dieu. Ce qui est en accord avec la Parole de Dieu, vient de Dieu. Ce qui est contraire à la Parole de Dieu vient du diable. Les signes ne sont valables que s’ils répondent à une situation qui est en harmonie complète avec la Parole. Sinon ils n’ont aucune valeur.