Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

«De toute façons, celui qui a commencé en vous une bonne œuvre, l'achèvera»



Philippiens 1:6 est un autre passage utilisé pour soutenir le fait qu'une fois que quelqu'un a cru, il ne peut plus tomber. Voici ce que le passage dit:

“Étant assuré de ceci même, que celui qui a commencé en vous une bonne œuvre, l'achèvera jusqu'au jour de Jésus Christ”.

Alors certaines personnes prennent ce passage et disent: “Dieu a commencé l'œuvre et il l'achèvera” et ajoutent implicitement: “indépendamment de ce que je fais”. C'est un argument semblable à celui que nous avons vu dans Jude 1:24. Et comme dans Jude 1:24 et plus tôt dans Jean 10:28, ici aussi le contexte est ignoré. Toutefois, avant de considérer le contexte, j'aimerais souligner que Paul parle de confiance. Être confiant de quelque chose signifie que je crois quelque chose et je le crois fortement, mais cela ne signifie pas que je suis sûr à 100% à ce sujet. J'en suis confiant. Maintenant, pourquoi Paul était-il confiant? Est-il confiant à propos de tout le monde, tout les chrétiens comme il l'était des Philippiens? Si c'était juste le fait qu'ils croyaient autrefois, qui lui a donné une telle confiance, alors il aurait été tout aussi confiant de tous les croyants. Mais il ne l'était pas. Comparez la confiance ci-dessus concernant les Philippiens avec les évaluations ci-dessous aux Galates:

Galates 4:11
Je crains quant à vous, que peut-être je n'aie travaillé en vain pour vous”.

Au lieu d'être confiant, il avait peur. Au lieu d'une œuvre terminée, il parle d'un travail en vain. Les Galates et les Philippiens étaient des croyants. Mais la confiance n'est pas la même concernant les deux, ce qui montre que la confiance de Paul n'était pas tout simplement parce que autrefois, ces gens croyaient et par conséquent, c'était sûr que Dieu allait finir le travail en eux, indépendamment de ce qu'ils ont fait. Alors, pourquoi Paul était-il si confiant des Philippiens? Nous devons seulement lire le prochain verset pour le savoir. Alors le verset 7 nous dit:

Philippiens 1:7
“Comme il est juste que je pense ainsi de vous tous, parce que vous m'avez dans votre cœur, et que, dans mes liens et dans la défense et la confirmation de l'évangile, vous avez tous été participants de la grâce avec moi”.

Barnes explique le passage ci-dessous ainsi:

“Il y a une raison pourquoi je devrais chérir cet espoir que j'ai de vous, et cette attente confiante que vous serez sauvés. Cette raison se trouve dans la preuve que vous avez donnée que vous êtes des chrétiens sincères. Ayant cette preuve, il est bon que je dois croire que vous pourrez enfin atteindre le ciel”.

Paul a vu le fruit de ces croyants et à la suite, il était confiant qu'ils continueront comme ça. Sa confiance est comme la confiance que vous avez quand vous connaissez quelqu'un et que vous êtes satisfait de ce qu'il fait. C'est la confiance que Paul avait en ces croyants: il les connaissait, il avait vu leurs fruits et il était confiant qu'ils seraient là à la fin. Il était convaincu qu'ils allaient se conserver dans l'amour de Dieu et Dieu, qui est capable de les préserver de toute chute, allait terminer le travail qu'il avait commencé en eux. Je crois que c'est un moyen plus précis pour comprendre ce passage. Si nous l'utilisons pour dire “Dieu va finir le travail en moi, indépendamment de si oui ou non je m'accroche à sa Parole ou me conserve dans son amour”, alors, nous en abusons.

En effet, Paul, avec toute la confiance qu'il avait au sujet des Philippiens, a continué à leur donnés des instructions:

Philippiens 2:12-16
“Ainsi donc, mes bien-aimés, de même que vous avez toujours obéi, non seulement comme en ma présence, mais beaucoup plus maintenant en mon absence, travaillez à votre propre salut avec crainte et tremblement: car c'est Dieu qui opère en vous et le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. Faites toutes choses sans murmures et sans raisonnements, afin que vous soyez sans reproche et purs, des enfants de Dieu irréprochables, au milieu d'une génération tortue et perverse, parmi laquelle vous reluisez comme des luminaires dans le monde, présentant la parole de vie, pour ma gloire au jour de Christ, en témoignage que je n'ai pas couru en vain ni travaillé en vain”.

En résumé: La confiance de Paul était le résultat des fruits que les Philippiens avaient démontrés. Ce n'était pas une confiance abstrait pour tout le monde. Et il exhorte même ces Philippiens fructueux à s'accrocher à la Parole, ce qui signifie qu'il y avait une possibilité - en dépit de toute la confiance de Paul - qu'ils le feraient pas. Dans ce cas, son travail serait en vain.

Section suivante: «Je peux faire ce que je veux et toujours être sauvé. Au jour du jugement, mes œuvres de péché pourraient être brulés mais je vais toujours m'en sortir».

Auteur: Anastasios Kioulachoglou