Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Dans le pays des Gadaréniens (PDF) Edition PDF

Dans le pays des Gadaréniens



Dans Matthieu 8:28-34 nous trouvons l’histoire de la visite du Seigneur au pays des Gadaréniens:

Matthieu 8:28-34
“Quand Il fut à l’autre bord [à savoir à l’opposé de Capernaüm, où Il se trouvait dans Matthieu 8:5-27], dans le pays des Gadaréniens, deux démoniaques, sortant des sépulcres, vinrent au-devant de lui. Ils étaient si furieux que personne n'osait passer par là. Et voici, ils s'écrièrent: Qu'y a-t-il entre nous et toi, Fils de Dieu? Es-tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps? Il y avait loin d'eux un grand troupeau de pourceaux qui paissaient. Les démons priaient Jésus, disant: Si tu nous chasses, envoie-nous dans ce troupeau de pourceaux. Il leur dit: Allez! Ils sortirent, et entrèrent dans les pourceaux. Et voici, tout le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer, et ils périrent dans les eaux. Ceux qui les faisaient paître s'enfuirent, et allèrent dans la ville raconter tout ce qui s'était passé et ce qui était arrivé aux démoniaques. Alors toute la ville sortit à la rencontre de Jésus; et, dès qu'ils le virent, ils le supplièrent de quitter leur territoire.”

Jésus vint au pays des Gadaréniens. Il aimait ces Gadaréniens de la même manière qu’il aime chaque homme sur cette terre. C’est ainsi qu’il vint, sans même être invité. Il quitta Capernaüm et il vint dans leur pays. Il commença Sa visite avec la délivrance de deux personnes possédées de démons. Alors qu’on parlerait d’une entrée en la matière des plus formidables, voici comment est décrite la réaction de ces Gadaréniens: “quand ils Le virent, ils Le prièrent de sortir de leur région”! Le Fils de Dieu vint pour être avec eux. Et pourtant toute la ville sortit, avant même qu’Il ait pu entrer, pour Lui demander de partir! La raison? Je crois que c’était à cause de la perte de leurs porcs. Ils craignaient que cette “perte” ne se répète. Pour ces Gadaréniens, entre le Fils de Dieu et leurs “porcs” impurs, ils choisirent les porcs. Le Fils de Dieu partit.

As-tu aujourd’hui des choses pour lesquelles tu dis: “Seigneur, veuille bien te tenir à l’écart de ceci. Ça c’est mon affaire”, parce que tu crains ce qu’Il peut faire? Y a-t-il dans ta vie des “porcs” que tu préfères cacher plutôt que de permettre au Seigneur de te visiter? Ne sois pas Gadarénien. Paul dans Philippiens 3:4-6 donne son bref CV concernant ses prouesses pré-chrétiennes:

Philippiens 3:4-6
“Si quelque autre croit pouvoir se confier en la chair, je le puis bien davantage, moi, circoncis le huitième jour, de la race d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d’Hébreux; quant à la loi, pharisien; quant au zèle, persécuteur de l’Eglise; irréprochable, à l’égard de la justice de la loi.”

Paul était selon la justice qui est de la loi, sans reproche! Il n’y en aurait pas beaucoup qui pourraient faire une telle déclaration. Mais il le pouvait! Et pourtant…. voici sa conclusion au sujet de toutes ces “prouesses”

Philippiens 3:7-14
“Mais ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ. Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l'excellence de la connaissance de Jésus Christ mon Seigneur, pour lequel j'ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, et d'être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s'obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, si je puis, à la résurrection d'entre les morts. Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j'ai été saisi par Jésus Christ. Frères, je ne pense pas l'avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ.”

Paul a souffert de la perte de toutes choses. D’un grand homme qu’il était dans sa communauté, son cercle religieux, il s’est retrouvé en train d’aller de ville en ville prêchant l’Evangile sous d’atroces persécutions de la part de son propre peuple. Sa vie était constamment en péril. Et pourtant, il a compté toutes ses réalisations dans le passé comme de la boue en comparaison de la connaissance du Seigneur, en persévérant dans la bataille sans reculer, à cause de la gloire à venir, tendant de toutes ses forces vers le but pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Christ Jésus.

Continuons-nous d’avoir des choses, des domaines de notre vie aujourd’hui auxquels nous préférerions que le Seigneur ne touche pas? Si oui, faisons le contraire de ce que la chair nous dicte. Ne continuons pas ce jeu de cache-cache avec Lui, mais ouvrons-Lui grandement nos cœurs. Soyons entièrement transparents devant Lui, au lieu de le renvoyer comme le firent les Gadaréniens. Abandonnons-Lui le contrôle de nos vies, en Lui exprimant nos désirs mais tout en Lui laissant la liberté d’agir dans nos vies selon Sa volonté. IL EST LE SEIGNEUR!

Anastasios Kioulachoglou

Français: Christine Bodart (Christian-translation.com)