Vérités Bibliques
Abonnez-vous

La parabole du semeur: « ce qui est tombé parmi les épines... » (PDF) Edition PDF

La parabole du semeur: «ce qui est tombé parmi les épines...»



La Parole de Dieu décrit clairement certaines choses qui rendent le cœur las et lourd, et la semence de la Parole stérile, infructueuse. Par exemple, bien que la semence soit présente, elle ne porte pas le fruit qu'elle est supposée donner. Voici ce que le Seigneur Jésus a dit dans Luc 21:34:

Luc 21:34
«Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s'appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l'improviste.»

Il existe certaines choses qui alourdissent nos cœurs, c'est à dire, qui les rend lourds et las, durs, indifférents et froids. Et bien que beaucoup d'entre nous peuvent ne pas avoir de problème lié à «l'excès de manger et de boire» (de toute façon, ceux-ci sont condamnés en tant que péchés évidents par la plupart des chrétiens et, de nombreuses fois, également par les non-chrétiens), qu'en est-il «des soucis de ce siècle»? Ce que le Seigneur nous dit ici est que les soucis de la vie quotidienne, les soucis pour la vivre, «survivre» dans cette vie peut rendre notre cœur lourd et dur, si vous êtes préoccupé à son propos aujourd'hui; si vous êtes trop occupé avec cette vie et ces soucis.

De même, le Seigneur nous dit dans la parabole du semeur concernant la troisième catégorie de ceux qui entendent la Parole:

Marc 4:18-19
«D'autres reçoivent la semence parmi les épines; ce sont ceux qui entendent la parole, mais en qui les soucis du siècle, la séduction des richesses et l'invasion des autres convoitises, étouffent la parole, et la rendent infructueuse

Le Seigneur établit clairement: la préoccupation pour les soucis de ce monde, les soucis de cette vie ainsi que la fourberie des richesses et l'invasion des autres choses sont les ennemis de la semence de la Parole à un point tel que s'ils prennent place dans notre cœur, qu'ils étoufferont la semence de la Parole et la rendront stérile et infructueuse. Autrement dit, les soucis de cette vie, les richesses et les désirs des autres choses NE PEUVENT PAS coexister dans nos cœurs avec la Parole de Dieu. L'un des deux doit céder la place. Il s'agit de l'un ou de l'autre. Mais non pas les deux. Cela correspond également avec ce que le Seigneur dit concernant l'argent:

Matthieu 6:24
«Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, où il haïra l'un et aimera l'autre; où il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon.»

Vous ne pouvez servir deux maîtres à la fois. Si vous souhaitez suivre Dieu, si vous désirez la vie et la paix, si vous voulez que la semence de la Parole grandisse et donne un fruit, alors vous devez renoncer à votre préoccupation ainsi qu'aux soucis, pour l'argent et les convoitises des autres choses, car la Parole ne peut croitre au côté de ces éléments. Vous ne pouvez pas être un voyageur et un étranger de cette terre (1 Pierre 2.11) et être à la fois une part intégrante du système de ce monde. Ce n'est pas possible! Malgré tout, si vous pensez que vous pouvez gérer les deux à la fois, alors vous vous trompez vous-même. Vous pouvez dire: «Oh frère, tu ne comprends pas ma situation.» Bien sûr que oui! J'ai également un travail et une famille avec 3 enfants en bas âge. Et ce que j'écris, je le fais d'expérience. Je ne peux pas travailler quotidiennement 12 heures et espérer grandir avec un temps de dévotion de 10 minutes chaque matin et avec le sermon du dimanche matin. Cela ne se produira pas! Nous n'avons pas simplement besoin d'un temps qualitatif avec le Seigneur (et ne nous leurrons pas, vous ne pouvez pas avoir 10 minutes d'un temps «qualitatif» avec le Seigneur alors que les 16 à 18 heures restantes où vous êtes éveillés, votre esprit est continuellement encombré par d'autres choses). Nous avons également besoin d'un temps quantitatif. Nous devons apprendre de la Parole pour être nourris. Nous devons transférer notre intérêt pour ce monde vers la Parole. Alors la croissance viendra exactement comme elle vient pour des enfants nouveau-nés lorsqu'ils boivent leur lait. Car la Parole dit:

1 Pierre 2:2
«Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut.»

Si vous ne buvez pas le lait de la Parole mais que vous vous nourrissez avec les déchets du monde, ne vous demandez pas pourquoi vous ne grandissez pas et pourquoi vous vous sentez faible et las. Seule la Parole de Dieu peut apporter une amélioration.

Le piège des soucis, des richesses et des convoitises pour les autres choses: ce qu'il faut faire.

La bonne nouvelle est que, ce qui est décrit ci-dessus, est une situation qui peut changer et vous pouvez commencer à grandir et à donner un fruit de nouveau. Ce qu’il est nécessaire de faire est que vous arrêtiez d'être préoccupés avec les soucis, l'argent et les désirs pour d'autres choses, et que vous concentriez, au lieu de ça, votre attention sur Dieu et Sa Parole. En fait, je crois qu'il y a un chemin inverse: en libérant de l'espace pour Dieu et Sa Parole, vous perdrez l'intérêt que vous aviez au sujet de l'argent, des désirs terrestres, des ambitions et des soucis. Cet intérêt se fanera, car vous commencerez à boire le lait de la Parole et vous vous concentrerez sur Dieu comme étant votre première et plus importante priorité. Et, en faisant cela, la croissance, la vie et la paix reviendront de nouveau. Vous devez être occupé avec la Parole et ses enseignements. Désormais, pour être en mesure d'accomplir ceci, vous pouvez avoir besoin de faire quelques ajustements. Par exemple, vous pourriez avoir besoin de ralentir au travail et d'imposer des limites. Laissez-moi être clair ici: je ne dis pas que travailler est mauvais. Car la Parole dit au contraire: «Si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus» (2 Thessaloniciens 3:10). Par conséquent, travailler comme un moyen de gagner votre pain ne représente pas un problème. En fait, c'est quelque chose qui est vraiment béni. Ce que je crois toutefois être un problème - en dehors de ne pas travailler - est de sur-travailler, et par là, j'entends travailler beaucoup et au-dessus ce dont vous avez besoin pour gagner votre pain, au point qu'en dehors du travail, il n'y de place pour rien d'autre dans votre vie. Le travail est une bénédiction, mais être un bourreau de travail est un problème. Vous pouvez également avoir besoin de gérer votre temps de meilleure façon, prendre de votre temps dévolu à regarder la TV, à surfer sur des sites terrestres ou à une trop grande indulgence à vos loisirs. Si vous vous rendez au travail, vous devez trouver les bons enseignements de la Parole (et non pas les enseignements religieux qui servent à être «chrétien», pourtant ceux-ci sont simplement religieux, des enseignements sans vie) et à les écouter ((Voici un site web qui m'a considérablement nourri: http://www.awmi.net/ et regroupe des centaines de MP3 gratuits). Vous devez changer. Rester infructueux n'est pas une option et se trouve complètement à l'opposé de ce que le Seigneur dit:

Jean 15:16
«Ce n'est pas vous qui m'avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure»

Nous avons été choisis pour porter du fruit. Pourtant, comme nous le disions, cela ne se produira pas si vous permettez à la semence de la Parole d'être étouffée par les épines des richesses, par les convoitises des autres choses et par les soucis de cette vie.

Le Seigneur a traité les questions des soucis et des richesses dans plus de passages que ceux que nous avons vus précédemment. Voici un autre passage révélateur:

Luc 12:22-31
«C'est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus. La vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement. Considérez les corbeaux: ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'ont ni cellier ni grenier; et Dieu les nourrit. Combien ne valez-vous pas plus que les oiseaux! Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? Si donc vous ne pouvez pas même la moindre chose, pourquoi vous inquiétez-vous du reste? Considérez comment croissent les lis: ils ne travaillent ni ne filent; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux. Si Dieu revêt ainsi l'herbe qui est aujourd'hui dans les champs et qui demain sera jetée au four, à combien plus forte raison ne vous vêtira-t-il pas, gens de peu de foi? Et vous, ne cherchez pas ce que vous mangerez et ce que vous boirez, et ne soyez pas inquiets. Car toutes ces choses, ce sont les païens du monde qui les recherchent. Votre Père sait que vous en avez besoin. Cherchez plutôt le royaume de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.»

Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus. Dieu prend soin de vous, frères et sœurs. Vous n'avez pas besoin de vous inquiéter au sujet de telles choses, ni au sujet des richesses et des autres choses. Les personnes dans le monde s'inquiètent au sujet de tels éléments. Leur attention se porte sur la manière de réaliser les choses aujourd'hui, et une fois cela fait, sur la façon de devenir riche et d'acquérir plus de matériel. Mais nous sommes différents. Nous appartenons à un royaume différent. Nous avons notre merveilleux Dieu et Père qui prend soin de nous. Pour nous, la priorité la plus importante n'est pas la manière de réussir dans ce monde, d'être riche ou d'obtenir une maison ou une voiture plus luxueuse. Au lieu de ça, notre priorité absolue est, et devrait être, Dieu et Son Royaume. «Cherchez plutôt le royaume de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.»(Luc 12:31) dit la Parole. Cependant, si au lieu d'être préoccupé par la Parole, vous êtes préoccupés par les soucis de ce monde, les richesses et les convoitises des autres choses, ne jetant que quelques miettes à Dieu (5 minutes dévotionnelles et aller à l'église le dimanche matin en donnant quelques dollars pour soulager votre conscience), alors la semence qui a été semée dans votre cœur devient sèche. Vous le deviendrez avec elle également. Et cela ne doit pas arriver! Voyez ici l'avertissement solennel de notre Seigneur:

Jean 15:1-2
«Je suis le vrai cep, et mon père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit.»

Également 1 Jean 2:15-17
«N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui. Car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.»

Prenons ces problèmes sérieusement, et sortons-nous des pièges des soucis, des richesses et des désirs des autres choses.

En ce qui concerne la tromperie des richesses, et les convoitises des autres choses en particulier, je ne comprends pas vraiment pourquoi tant de personnes courent après elles en les nommant «prospérité» alors que la Parole dit:

1 Timothée 6:7-10
«Car nous n'avons rien apporté dans le monde, et il est évident que nous n'en pouvons rien apporter. Si donc nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira. Mais ceux qui veulent s'enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. Car l'amour de l'argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments.»

Frères et sœurs: avez-vous de la nourriture et des vêtements? Si oui, alors soyez heureux!! Vous n'avez pas besoin de plus!! Mais si vous désirez être riche, si vous convoitez des choses, alors vous vous conduisez tout droit dans un piège. Vous n'avez pas besoin d'accumuler le luxe et les richesses. Vous n'appartenez pas à ce monde et vous n'emmènerez pas ces choses avec vous. Vous avez simplement besoin d'être couvert, et pour cela, vous n'avez pas besoin de vous inquiéter. Dieu vous a donné une promesse: Recherchez en premier lieu le royaume de Dieu et sa justice, et ce dont vous avez besoin vous sera donné.

Conclusion

Pour résumer: nous sommes des voyageurs et des étrangers dans ce monde. Ce monde n'est pas notre domicile comme le dit un hymne. Nous sommes les citoyens des cieux, appelés par Dieu pour aller de l'avant et porter le fruit. Pourtant, la Parole de Dieu qui a été semée dans nos cœurs possède un ennemi mortellement subtil qui peut la rendre stérile. Il s'appelle: «les soucis de cette vie, la fourberie des richesses et les convoitises des autres choses.» La plupart d'entre nous sommes préoccupés par ces choses, et malgré la sécheresse et la faiblesse, nous voyons en conséquence, que nous n'attribuons pas réellement le problème à nos soucis des mauvaises choses. De même, l'église ne semble pas condamner explicitement ce fait (spécialement la charge des soucis). Ainsi, de nombreux chrétiens qui remplissent les églises le dimanche sont en fait faibles et secs, car le problème n'est pas révélé ouvertement et sa solution n'est pas donnée. Mais ceci ne doit pas rester inchangé. La vie chrétienne signifie la paix et la vie. Veuillez-vous rappeler la joie, la paix, la vie que vous aviez lorsque vous veniez de croire dans le Seigneur. Ceci est supposé être avec vous pour toujours! Et si ce n'est plus le cas, il peut revenir de nouveau. Tout ce dont vous devez vous rappeler est de changer vos priorités et de rechercher Dieu comme étant votre priorité la plus importante et absolue. Dieu et Sa Joie n'ont pas changé. Vous avez changé et c'est pourquoi la joie a disparue. Vous devez être nourri par la Parole, quotidiennement, avec de grandes doses, vous y adonnant, au lieu de vous livrer aux soucis, richesses et convoitises des autres choses. Alors le changement surviendra et sera rapide.

Désormais, pour clore cet article, regardons vers Hébreux 11:13. Ici, il est dit une fois la Parole parlée dans les versets précédents au sujet des Saints de l'Ancien Testament qui marchaient dans la foi:

Hébreux 11:13-16
«C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises; mais ils les ont vues et saluées de loin, reconnaissant qu'ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. Ceux qui parlent ainsi montrent qu'ils cherchent une patrie. S'ils avaient eu en vue celle d'où ils étaient sortis, ils auraient eu le temps d'y retourner. Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c'est-à-dire une céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité.»

Nous, tout comme eux, sommes des voyageurs et des étrangers sur la terre. Pour nous, tout comme pour eux, il y a une patrie différente que le pays qui est indiqué sur votre passeport. Il y a un château construit pour nous dans les cieux. Faisons autant de fruits que possible dans nos vies, car le temps est court (notre vie - qui est de 70, 80 ou 90 années - passe vraiment rapidement). Si vous avez au-dessus de 40 ans, peut-être que vous comprenez mieux ce que je veux dire. Laissons la fin de notre vie nous trouver comme Paul le dit:

2 Timothée 4:7-8
«J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi: Désormais la couronne de justice m'est réservée; le Seigneur, le juste juge, me le donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement.»

Et Jean 14:2-3
«Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi.»

 

Anastasios Kioulachoglou

Français: Christine Bodart (Christian-translation.com)