Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

2 Timothée 2:11-13: «si nous le renions, lui aussi nous reniera»



Le prochain passage que nous allons étudier c'est 2 Timothée 2:11-13. Nous y lisons:

2 Timothée 2:11-13
“Cette parole est certaine; car si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui; si nous souffrons, nous régnerons aussi avec lui; si nous le renions, lui aussi nous reniera; si nous sommes incrédules, lui demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même”.

Le mot "lui" évidemment se rapporte à Christ car c’est Lui qui est mort et qui règnera. Maintenant pouvons-nous renier Christ? Encore, si une telle possibilité n'existait pas, Paul ne l'aurait jamais mentionné. Alors oui, c'est possible que quelqu'un puisse Le renier. Il ne doit PAS le renier mais à force d'être trompé, pourra finir par le faire. Que se passera-t-il dans ce cas? La Parole ne laisse aucun espace pour des spéculations: “si nous le renions, lui aussi nous reniera”.

Pour éviter ces simples paroles, plusieurs vont au verset 13 et disent: “mais voyez le verset 33: “si nous sommes incrédules, lui demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même”. Ils essayent d'utiliser ce verset pour soutenir le fait que si nous Le renions, ce n’est pas terrible car Il est fidèle et Il ne nous reniera pas. Mais une telle interprétation est évidemment fausse. Car au verset qui précède nous le lisons clairement et simplement: si nous Le renierons, Il nous reniera. Ce que le verset 13 nous dit c'est qu'Il est toujours fidèle, mais ne voudrait pas dire qu'Il nous accepte même lorsque nous Le renierons car dans le verset qui précède, Paul avait déjà résolu la question. C'est un contraste entre nous, si nous sommes infidèles, Lui est toujours fidèle. Christ ne sera jamais infidèle. Nous pourrons choisir d'être infidèle mais Il ne le sera jamais. Il est toujours fidèle.

Section suivante: Jacques 5:19-20: Le frère égaré

Auteur: Anastasios Kioulachoglou