Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

2 Pierre 2 «C'aurait été préférable pour eux de ne jamais avoir connu la justice»



Il reste les deux derniers passages “les plus chargé” de ce chapitre qui sont d'ailleurs similaire: 2 Pierre 2 et Jude. Commençons avec 2 Pierre. L'épitre a trois chapitres. Le plus grand des trois est consacrée à la description de certaines personnes très dangereuses liés au sujet dont nous discutons ici. Nous avons vu trois parties de ce chapitre dans une section précédente. Maintenant, lisons une grande partie de ce chapitre.

2 Pierre 2:1-19
“Or il y a eu aussi de faux prophètes parmi le peuple, comme aussi il y aura parmi vous de faux docteurs qui introduiront furtivement des sectes de perdition, reniant aussi le maître qui les a achetés, faisant venir sur eux-mêmes une prompte destruction; et plusieurs suivront leurs excès: et à cause d'eux la voie de la vérité sera blasphémée; et, par cupidité, ils feront trafic de vous avec des paroles artificieuses; mais leur jugement, dès longtemps, ne demeure pas oisif, et leur destruction ne sommeille pas". Car, si Dieu n'a pas épargné les anges qui ont péché, mais, les ayant précipités dans l'abîme, les a livrés pour être gardés dans des chaînes d'obscurité pour le jugement; -et s'il n'a pas épargné l'ancien monde, mais a préservé Noé, lui huitième, prédicateur de justice, faisant venir le déluge sur un monde d'impies; et si, réduisant en cendres les villes de Sodome et de Gomorrhe, il les a condamnées par une totale subversion, les établissant pour être un exemple à ceux qui vivraient dans l'impiété; et s'il a délivré le juste Lot, accablé par la conduite débauchée de ces hommes pervers, (car ce juste qui habitait parmi eux, les voyant et les entendant, tourmentait de jour en jour son âme juste à cause de leurs actions iniques,) -le Seigneur sait délivrer de la tentation les hommes pieux, et réserver les injustes pour le jour du jugement, pour être punis, mais spécialement ceux qui suivent la chair dans la convoitise de l'impureté et qui méprisent la domination. Gens audacieux, adonnés à leur sens, ils ne tremblent pas en injuriant les dignités, tandis que les anges, plus grands en force et en puissance, ne portent pas contre elles de jugement injurieux devant le Seigneur. Mais ceux-ci, comme des bêtes sans raison, purement animales, nées pour être prises et détruites, parlant injurieusement dans les choses qu'ils ignorent, périront aussi dans leur propre corruption, recevant la récompense de l'iniquité, estimant plaisir les voluptés d'un jour; -des taches et des souillures, s'abandonnant aux délices de leurs propres tromperies tout en faisant des festins avec vous; ayant les yeux pleins d'adultère et ne cessant jamais de pécher; amorçant les âmes mal affermies, ayant le cœur exercé à la cupidité, enfants de malédiction. Ayant laissé le droit chemin, ils se sont égarés, ayant suivi le chemin de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire d'iniquité; mais il fut repris de sa propre désobéissance: une bête de somme muette, parlant d'une voix d'homme, réprima la folie du prophète. Ce sont des fontaines sans eau et des nuages poussés par la tempête, des gens à qui l'obscurité des ténèbres est réservée pour toujours; car, en prononçant d'orgueilleux discours de vanité, ils amorcent par les convoitises de la chair, par leurs impudicités, ceux qui avaient depuis peu échappé à ceux qui vivent dans l'erreur; -leur promettant la liberté, eux qui sont esclaves de la corruption, car on est esclave de celui par qui on est vaincu”.

Plusieurs s'opposent à l'idée que ceux dont nous avons lu étaient des croyants. Et en réalité, jusqu'à ce point, d'aucun pourront dire que peut être ce n’est pas à 100% claire si les personnes donc Pierre parle étaient des chrétiens ou pas, bien qu'il y a quelques indications: ils ont renié le Maitre qui les a rachetés. De même, comme nous avons lu: “Ayant laissé le droit chemin, ils se sont égarés”. Comment quelqu'un aurait-il pu abandonner le droit chemin s'il n'avait jamais été sur le droit chemin? Toutefois, les versets de 2 Pierre qui suivent ne laissent aucun doute quant au fait que ces personnes s'étaient convertis mais éventuellement se sont éloignés et sont retournés à la souillure du monde:

2 Pierre 2:20-22
“Car, si, après avoir échappé aux souillures du monde par la connaissance du Seigneur et Sauveur Jésus Christ, étant de nouveau enlacés, ils sont vaincus par elles, leur dernière condition est pire que la première; car il leur eût mieux valu n'avoir pas connu la voie de la justice, que de se détourner, après l'avoir connue, du saint commandement qui leur avait été donné; mais ce que dit le proverbe véritable leur est arrivé: le chien est retourné à ce qu'il avait vomi lui-même, et la truie lavée, à se vautrer au bourbier”.

A partir des faits précédents, il est évident que ces personnes avaient été des croyants.

i) ils avaient échappés les souillures du monde par la connaissance du Seigneur et Sauveur Jésus Christ. Ici on parle de la connaissance du Seigneur et on ne peut pas Le connaitre sans la foi. Même en tant que croyants, connaitre le Seigneur Jésus-Christ est un objectif et non quelque chose qui arrive automatiquement.

Que ces personnes ont une fois fait partie de la famille des croyants ayant une connaissance personnelle du Seigneur devient indéniable par l'utilisation du mot grec "epignosis". Ce mot ne signifie pas seulement une connaissance intellectuelle ou une connaissance simple. En revanche, ça signifie une connaissance précise qui est appliqué en pratique. Voici comment le dictionnaire Vine défini ce mot:

Epignosis: "désigne" une connaissance exacte ou complète, le discernement, la reconnaissance, “l'expression d'une connaissance plus pleine ou pleine”, une plus grande participation du “connaisseur” dans l'objet “connu”, donc l'influencer plus fortement» (soulignement ajouté)

Epignosis est la forme nominale du verbe "epiginosko". Au sujet du verbe, Vine dit:

"il désigne “observer, tout percevoir, avis attentivement, discerner, reconnaître” et suggère généralement une directive, une reconnaissance plus spéciale de l'objet «connu» plus que [ginosko]; elle peut également suggérer la «connaissance» avancée ou reconnaissance particulière; ainsi, dans Romains 1:31, “connaitre le commandement de Dieu” (epiginosko) signifie “connaitre très bien” tandis que dans Romains 1:21 “connaitre Dieu” (ginosko) suggère simplement qu'ils ne pouvaient pas éviter la perception. Parfois, epiginosko signifie une participation spéciale dans l'objet “connu” et donne une plus grande importance à ce qui est établit. Par conséquent, dans Jean 8:33 “vous connaitrez la vérité”, ginosko est utilisé, tandis que dans 1 Tim. 4:3, “ceux qui croient et connaissent la vérité”, epiginosko met l'emphase sur la participation dans la vérité”. (Soulignement ajouté)

Un non croyant pourrait entendre parler de Dieu mais si la Parole n'entre pas dans son cœur, ça ne conduira jamais à la vraie connaissance de Jésus Christ, encore moins une pleine perception comme le mot "epignosis" le désigne.

Pour plus de compréhension, voici quelques exemples où le mot "epignosis" est utilisé en connexion avec la connaissance de Dieu et le Seigneur Jésus Christ:

Ephésiens 4:11-14
“et lui, a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs; en vue de la perfection des saints, pour l'œuvre du service, pour l'édification du corps de Christ; jusqu'à ce que nous parvenions tous à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature de la plénitude du Christ: afin que nous ne soyons plus de petits enfants, ballottés et emportés çà et là par tout vent de doctrine dans la tromperie des hommes, dans leur habileté à user de voies détournées pour égarer”;

Ephésiens 1:17
“Afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père de gloire, vous donne l’esprit de sagesse et de révélation dans sa connaissance, [epignosis]

Colossiens 1:9-10
“C'est pourquoi nous aussi, depuis le jour où nous en avons ouï parler, nous ne cessons pas de prier et de demander pour vous que vous soyez remplis de la connaissance [epiginosko] de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d'une manière digne du Seigneur pour lui plaire à tous égards, portant du fruit en toute bonne œuvre, et croissant par la connaissance [epignosis] de Dieu”.

Colossiens 2:1-2
“Car je veux que vous sachiez quel combat j'ai pour vous et pour ceux qui sont à Laodicée, et tous ceux qui n'ont point vu mon visage en la chair, afin que leurs cœurs soient consolés, étant unis ensemble dans l'amour et pour toutes les richesses de la pleine certitude d'intelligence, pour la connaissance [epignosis] du mystère de Dieu”.

Colossiens 3:9-10
“Ne mentez point l'un à l'autre, ayant dépouillé le vieil homme avec ses actions ayant revêtu le nouvel homme qui est renouvelé en connaissance, [epignosis] selon l’image de celui qui l'a créé”.

2 Timothée 2:24-25
“Et il ne faut pas que l'esclave du Seigneur conteste, mais qu'il soit doux envers tous, propre à enseigner, ayant du support; enseignant avec douceur les opposants, attendant si Dieu, peut-être, ne leur donnera pas la repentance pour reconnaître [epignosis] la vérité”.

Je pense que nous ne pouvions pas soutenir sérieusement que l'un de ces passages se référant à la connaissance (epignosis) de Dieu et de Son Fils pourrait également s'appliquer aux non-croyants. Je me demande alors pourquoi certains s'opposent si farouchement à l'idée que ces personnes de 2 Pierre étaient autrefois des croyants, quand il est clairement écrit dans la Parole qu'ils retournent aux souillures du monde, après avoir d'abord y échappé “à travers la connaissance [epignosis] de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ”, la même connaissance qui est notre but et la prière pour nous tous, les croyants? Je nous encourage, au lieu de combattre ce qui est clairement écrit dans la Parole de Dieu afin de soutenir quelques doctrines chère, nous devrons nous soumettre à la Parole et l'accepter comme des petits enfants, d'autant plus qu’à Lui, la Parole vivante de Dieu, nous allons un jour rendre des comptes.

ii) Que ces personnes de 2 Pierre étaient autrefois des croyants est également évident par le fait que “les saints commandements leur avait été donné”. Un saint commandement pouvait-il être donné aux non croyants? Je ne le pense pas. Parlant de commandement apporte à l'esprit ce que Paul a dit à Timothée:

1 Timothée 6:12-14:
“Combats le bon combat de la foi; saisis la vie éternelle, pour laquelle tu as été appelé et tu as fait la belle confession devant beaucoup de témoins. Je t'ordonne devant Dieu qui appelle toutes choses à l'existence, et devant le Christ Jésus qui a fait la belle confession devant Ponce Pilate, que tu gardes ce commandement, sans tache, irrépréhensible, jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus Christ”.

Vraiment, pourquoi Paul demanderais à Timothée de garder ce commandement sans tâche si c'était impossible de le tâché?

Revenons à ceux de 2 Pierre. Ils étaient les bénéficiaires du “saint commandement”, qui, au sens large pour moi signifie la Parole de Dieu et le commandement qu'elle nous donne. Par exemple 1 Jean 3:23 nous dit:

“Et c'est ici son commandement, que nous croyions au nom de son Fils Jésus Christ et que nous nous aimions l'un l'autre, selon qu'il nous en a donné le commandement”.

De plus, ces personnes ont connu le chemin de la justice. Un fois de plus le mot “connaitre” est la traduction du mot grec "epigninosko", c'est-à-dire, ce n'est pas une simple connaissance que l'on entend, mais une bonne connaissance assez profonde du chemin de la justice. Ceci aurait-il pu arriver à des non croyants? Je ne le pense pas. Ce que les faits disent clairement, et je le crois, c'est que ces personnes appartenaient à l'origine à la famille des croyants mais ils ont abandonnés leur foi. L'apostasie signifie appartenir quelque part et le trahir, se détourner, s'en éloigner. De tels apostats étaient également ceux de 2 Pierre 2.

Quel sera la fin de ces personnes? La réponse se trouve dans les parties suivantes de 2 Pierre 2:

“Car il leur eût mieux valu n'avoir pas connu la voie de la justice, que de se détourner, après l'avoir connue, du saint commandement qui leur avait été donné”.

Et

“Faisant venir sur eux-mêmes une prompte destruction”.

Section suivante: Jude: «qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution» - un avertissement très important

Auteur: Anastasios Kioulachoglou