Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

1 Timothée 6:10-16: l'amour de l'argent



Dans 1 Timothée 6:10, nous voyons un autre exemple des personnes qui se sont éloignées de la foi, ceux qui aimaient l'argent.

1 Timothée 6:10
“Car c'est une racine de toutes sortes de maux que l'amour de l'argent: ce que quelques-uns ayant ambitionné, ils se sont égarés de la foi et se sont transpercés eux-mêmes de beaucoup de douleurs”.

"Se sont égarés" est le mot grec "apeplanithisan" et ça signifie “être égaré, être séduit”. Les personnes qui se sont égarés marchaient une fois sur le droit chemin, mais à cause d'une déception au quelle ils ont donné suite, ils se sont égarés, ils ont erré loin. Comme Paul le dit, ceux dont il parle ici “se sont égarés de la foi”, ce qui voudrait dire qu'ils étaient dans la fois.

La séduction des richesses amènera ceux qui sont trompés par elle à s'éloigner de la foi. Pour utiliser la parabole du cep dans Jean 15, c'est égale à s'éloigner de la vigne. En retour, ils seront infructueux -troisième catégorie de la parabole du semeur - car on ne peut porter des fruits sans demeurer dans la vigne1. Enfin, s'il n'y a pas de vrai repentance et un retour, la fin sera la suppression de la vigne et la classification de ces «sarments» avec ce qui va être brûlé (Jean 15:2, 6).

Par rapport à l'amour de l'argent, il est évident que c'est un ennemi fatal de la foi; c'est un tueur de foi de la première catégorie. Quand l'amour de l'argent fait son entrée, la foi disparait. Dieu donne les bénédictions matérielles pour combler nos besoins, mais le désir de la richesse, vouloir être "béni" avec des richesses n'est pas quelque chose que nous devons faire.

Hébreux 13:5-6
Que votre conduite soit sans avarice, étant contents de ce que vous avez présentement; car lui-même a dit: "Je ne te laisserai point et je ne t'abandonnerai point"; en sorte que, pleins de confiance, nous disions: "Le Seigneur est mon aide et je ne craindrai point: que me fera l'homme”.

Le faisons-nous? Nous contentons-nous de ceux que nous avons? Notre vie est-elle sans amour de l'argent ou courrons-nous après les richesses? Réfléchissons et faisons des ajustements nécessaires.

Section suivante: Considérer Dieu comme une machine de bénédiction. Est-Il vraiment comme ça?

 



Notes de bas de page

1. Dans tous les cas, la séduction des richesses est explicitement mentionnée dans la parabole du semeur comme une épine et une cause de stérilité.

Auteur: Anastasios Kioulachoglou