Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Téléchargez gratuitement la version PDF de l'étude optimisé pour votre lecteur électronique / ordinateur de bureau / Smartphone: Livres électroniques gratuit. Edition PDF

1 Timothée 5:8: «il a renié la foi et il est pire qu'un incrédule»



Pour voir un exemple de la façon dont Paul voyait la foi et que pour lui, ce n'était pas seulement une confession, mais une manière de vivre, passons à 1 Timothée 5. La, Paul écrit à Timothée au sujet des veuves et les obligations que les enfants et petits enfants ont envers eux. Verset 3 et 4 nous dit:

1 Timothée 5:3-4
“Honore les veuves qui sont vraiment veuves; mais si quelque veuve a des enfants ou des descendants, qu'ils apprennent premièrement à montrer leur piété envers leur propre maison et à rendre à ceux dont ils descendent les soins qu'ils en ont reçus, car cela est agréable devant Dieu”.

Dieu se soucie des veuves et Il a donné l'ordre que les enfants et petits enfants doivent premièrement prendre soin de leur besoins. Voici la parole déclarée de Dieu. Maintenant supposons qu'un croyant avec des veuves dans sa famille refuse de le faire. Paul parle de ce cas en termes clairs dans 1 Timothée 5:8:

“Mais si quelqu'un n'a pas soin des siens et spécialement de ceux de sa famille, il a renié la foi et il est pire qu'un incrédule.”

Je ne pense pas que quelqu'un parlera ainsi aujourd'hui. Aujourd'hui, les gens ont peur de dire la vérité afin de ne pas offensé quelqu'un. Mais Paul n'avait pas de tels problèmes et je suis sure qu'il aimait le peuple probablement plus que nous tous. En effet, je crois qu'il n'avait pas de telles préoccupations exactement parce qu'il les aimait. Paul et les autres apôtres et avant tout le Seigneur Lui-même, n'a jamais considéré la foi comme quelque chose qui ne peut être reniée, pas plus qu'ils ne considèrent personne fidèle, simplement parce qu'il le disait. Quand Paul a dit aux Corinthiens de s'examiner s’ils étaient dans la foi, il ne faisait pas allusion à des gens qui avaient refusé verbalement le Seigneur. Ceux-ci n'étaient PAS dans la foi. Au contraire, il faisait allusion aux croyants, à des gens qui pensaient qu'ils étaient dans la foi et peut-être refusaient de le pratiquer, refusant par exemple de prendre soin des membres de leur famille, y compris leur mère ou grand-mère veuve. De telles personnes n'étaient pas dans la foi et bien qu'ils n'avaient pas renié verbalement le Seigneur, ils l'ont fait en pratique, par leurs actes. Par conséquent, renier la foi ne voudrait pas dire que je me lève et je fais une confession avec ma bouche contre la foi (bien que cela puisse aussi arriver). Le plus souvent cela signifie que je refuse de la pratiquer, de faire - toujours et habituellement - ce qui accompagne la foi, la mettre en pratique. Paul, en utilisant l'exemple d'un soi-disant croyant qui a refusé de prendre soin de sa famille, a dit qu'il avait renié la foi et il est pire qu'un infidèle.

Section suivante: «Va, dorénavant ne pèche plus»: ce que le Seigneur attend des pêcheurs pardonné.

Auteur: Anastasios Kioulachoglou