Vérités Bibliques
Abonnez-vous

Ésaïe 58 (PDF) Edition PDF

Ésaïe 58



J'ai lu Ésaïe 58 à de nombreuses reprises depuis que je suis chrétien et il est certainement l'un de mes passages favoris. Cependant, il ne m'avait par parlé si clairement avant ce matin. Et il s'agit vraiment d'un chapitre criant. Il dit même lors du premier verset:

Ésaïe 58:1
«Crie à plein gosier, ne te retiens pas, élève ta voix comme une trompette, et annonce à mon peuple ses iniquités, À la maison de Jacob ses péchés!»

Crie à pleins poumons! Ce message n'est pas destiné à rester quelque part caché. C'est un message qui doit être crié à plein gosier! C'est un message qui doit être entendu comme une trompette! Car je crois que la plupart d'entre nous ont les mêmes problèmes qu'Israël avait et qui sont décrits dans les trois premiers versets de ce chapitre:

Ésaïe 58:1-3
«Crie à plein gosier, ne te retiens pas, élève ta voix comme une trompette, et annonce à mon peuple ses iniquités, À la maison de Jacob ses péchés! Tous les jours ils me cherchent, ils veulent connaître mes voies ; comme une nation qui aurait pratiqué la justice et n’aurait pas abandonné la loi de son Dieu, ils me demandent des arrêts de justice, Ils désirent l’approche de Dieu. Que nous sert de jeûner, si tu ne le vois pas? De mortifier notre âme, si tu n’y as point égard?»

Israël recherchait Dieu! Israël prit plaisir à connaître les voies de l'Éternel! À l'approcher! Vous savez, ces personnes voulaient être proches de Dieu! Ils voulaient connaître Dieu, encore et encore! Ils jeunèrent! Ils «mortifièrent leurs âmes»! Et pourtant... c'est comme si Dieu était sourd à tout ceci! Ce fut comme s'il était aveugle, froid, ne prêtant pas attention à ce qu'ils faisaient et à leur grand intérêt supposé. Si c'étaient aujourd'hui, ils iraient à l'église, prendraient des séminaires, feraient des activités de "ministère". Et pourtant, Dieu ne voulait pas entendre ou voir! Avons-nous déjà assisté à ça aujourd'hui, probablement dans nos propres vies? Nous pouvons en quelque sorte manquer Dieu. Nous essayons de l'approcher ... par le jeûne, à travers la recherche pour plus de connaissance, à travers l'étude, etc. ... «Nous prenons plaisir à connaître ses voies». Pourtant, connaître les voies de Dieu ne signifie pas connaître Dieu, ni marcher dans ses voies! Jeuner ou prendre plaisir dans l'approche de Dieu ne signifie pas que nos cœurs soient nécessairement touchés. Et c'est ce que nous devons changer. C'est ici que la repentance et la transformation doivent survenir. Le renouveau de l'esprit (Romains 12:2) signifie le renouveau du cœur. Car le Seigneur nous dit dans 1 Samuel 16:7:

I Samuel 16:7
«L’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Éternel regarde au cœur.»

L'Éternel regarde au cœur. Ce n'est pas un rituel que nous devons suivre pour approcher Dieu: se réveiller à telle heure, faire telle chose, aller à l'église tous les dimanches, accomplir telle ou telle chose dans le ministère. Cela ne nous rapprochera pas de Dieu tant qu'il n'y pas de changement dans nos cœurs. Si nous allons à l'église, faisons ci et çà et ayons de nombreuses activités, et pourtant, dans nos vies personnelles, nos cœurs, nous vivons quelque chose d'autre, alors quoique nous puissions faire, cela n'aidera pas. Nous pouvons tout à fait pleurer comme les israélites "pourquoi ne vois-tu pas?" Et la raison pour laquelle il ne voit pas de mensonges dans le cœur. Voici ce qu'il a dit au peuple d'Israël:

Ésaïe 58:3-5
«Voici, le jour de votre jeûne, vous vous livrez à vos penchants, Et vous traitez durement tous vos mercenaires. Voici, vous jeûnez pour disputer et vous quereller, Pour frapper méchamment du poing ; Vous ne jeûnez pas comme le veut ce jour, Pour que votre voix soit entendue en haut. Est-ce là le jeûne auquel je prends plaisir, Un jour où l’homme humilie son âme? Courber la tête comme un jonc, Et se coucher sur le sac et la cendre, Est-ce là ce que tu appelleras un jeûne, Un jour agréable à l’Éternel?»

Ces personnes jeûnaient, mais, ce même jour, exploitaient leurs travailleurs! Ils jeûnaient et pourtant se disputaient et se querellaient! Ils mortifiaient leurs âmes, leurs têtes se courbaient comme un jonc, ils avaient des sacs et se couchaient sur lui et pourtant, ils avaient la même tête dure! Savez-vous ce que le Seigneur a dit? Ceci n'est pas un jeûne!! Le vrai jeûne doit être accompli avec le changement en tête! Restez autant de jour que vous le souhaitez sans nourriture... si le cœur ne change pas, qu'importe. Cela ne signifie pas que le jeûne ne compte pas d'une façon générale. Cela signifie qu’un jeûne avec un cœur inchangé ne compte pas. Puis l'Éternel va pour dire à son peuple ce que la vérité du jeûne:

Ésaïe 58:6-7
«Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés, Et que l’on rompe toute espèce de joug ; partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile; Si tu vois un homme nu, couvre-le, Et ne te détourne pas de ton semblable.»

Voyez, il ne s'agit pas d'un état d'apathie. L'Éternel décrit ici une ACTION! Toutefois, non pas les actions au sein des pratiques religieuses, mais celles au sein de la justice, en accomplissant sa volonté! Il ne s'agit pas du portrait d'un individu qui s'est compromis avec le monde et vit pour lui-même, ne se souciant pas des autres. Et pourtant, il existe de nombreuses églises dont les frères agissent de cette façon. Ils accomplissent leurs devoirs religieux ou ministères, puis ils pensent qu'ils ont justifié de vivre comme ils l'entendent. Beaucoup vivent une double vie... une vie avec ceux à l'extérieur (église, travail, etc.) et une autre à leur domicile. De nombreux autres disent: «j'ai donné ma dîme, j'accomplis mes ‘œuvres ministérielles’, je ne comprends donc pas pourquoi Dieu a un problème avec moi». La raison est que, malgré l'accomplissement de leurs devoirs, le cœur ne change pas. Le cœur doit changer, il doit être humble, afin de partager le pain avec les pauvres et il faut le ramener dans son foyer! Il doit changer pour ne pas accomplir la chose la plus facile au monde: être indifférent. Il doit changer pour perdre ses chaînes de faiblesse et sous de lourdes charges. Il doit changer pour que nos voies soient entendues du dessus. Nous ne devons pas changer nos pratiques religieuses. Nous devons changer nos cœurs. Et bien que rien ne soit possible sans l'aide de Dieu, c'est NOUS qui sommes responsables de ce changement à la fin. C'est NOUS qui devons prendre la décision concernant la voie que nous souhaitons emprunter. C'est NOUS qui prendrons la décision et pourrons dire: «je veux changer». Alors Dieu nous aidera. Dieu ne viendra pas dans notre zone si nos cœurs ne le veulent pas. Nous lirons dans une minute: «Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous». Dieu viendra seulement si nous le voulons sincèrement dans nos cœurs. La Parole de Dieu dit dans Jacques 4:

Jacques 4:1-10
«D’où viennent les luttes, et d’où viennent les querelles parmi vous? N’est-ce pas de vos passions qui combattent dans vos membres? Vous convoitez, et vous ne possédez pas; vous êtes meurtriers et envieux, et vous ne pouvez pas obtenir; vous avez des querelles et des luttes, et vous ne possédez pas, parce que vous ne demandez pas. Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions. "Adultères que vous êtes! Ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu." Croyez-vous que l’Écriture parle en vain? C’est avec jalousie que Dieu chérit l’Esprit qu’il a fait habiter en nous. Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente, c’est pourquoi l’Écriture dit: Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles. Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus. Sentez votre misère; soyez dans le deuil et dans les larmes; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse. Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera. Soumettez-vous donc à Dieu.»

N'avez-vous jamais pensé que ces paroles ne s'adressent pas au peuple du monde, mais aux chrétiens, aux frères et sœurs dans la foi (Jacques 1:2-3)?!!! Ils eurent des disputes, des querelles, la convoitise, le meurtre, et peut-être les autres fruits de la chair décrits dans Galates 5:19-21! Ne nous étonnons pas qu'ils ne pussent pas approcher Dieu. Vous ne pouvez pas espérer avoir un cœur inchangé et au même moment que Dieu se rapproche de vous, simplement car vous avez pris plaisir à la connaître ou même à l'approcher. Cela n'est pas suffisant pour espérer l'approcher, d'être heureux à cette pensée! Il n'est pas suffisant d'avoir de bonnes intentions! Vous devez le faire! Vous devez changer! Vous devez arrêter d'aller d'un jour à l'autre sans prendre de décision! La véritable approche de Dieu vient seulement lorsque le cœur change dans cette direction. Jacques ne dit pas: «allez à l'église plus souvent... commencez plus d'activités... jeûnez pendant deux jours et lisez le chapitre 4 de la Parole chaque jour». Il ne le dit pas! Non pas parce que ces choses sont incorrectes, malfaisantes ou mauvaises. Il ne donne pas de telles instructions, car celles-ci seules ne peuvent vous rapprocher de Dieu tant que le cœur n'a pas changé! Au contraire, voici ce qu'il nous dit ici à travers l'Esprit de l'Éternel:

Jacques 4:7-10
«Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus. Sentez votre misère; soyez dans le deuil et dans les larmes; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse. Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera.»

Soumettez-vous donc à Dieu!! Résistez au diable! Nettoyez vos mains. Ceci n'est pas seulement un nettoyage physique, mais concerne ces mains qui accomplissent en relation avec les actions! Purifiez vos cœurs!! Il ne dit pas: «restez comme vous êtes et Dieu vous changera!» Il dit: purifiez VOS cœurs. C'est à NOUS de la faire. Souhaitez-vous avoir une relation incroyable avec l'Éternel? La clé est simple: changez votre cœur! Revenons à Israël et à Ésaïe. Une fois que l'Éternel leur a dit quoi faire, il leur expliqua ce qui adviendra s'ils suivent ses paroles et changent leurs cœurs:

Ésaïe 58:8-14
«Alors ta lumière poindra comme l’aurore, Et ta guérison germera promptement; Ta justice marchera devant toi, Et la gloire de l’Éternel t’accompagnera. Alors tu appelleras, et l’Éternel répondra; Tu crieras, et il dira: Me voici! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, Les gestes menaçants et les discours injurieux, Si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, Si tu rassasies l’âme indigente, Ta lumière se lèvera sur l’obscurité, Et tes ténèbres seront comme le midi. L’Éternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, Et il redonnera de la vigueur à tes membres; Tu seras comme un jardin arrosé, Comme une source dont les eaux ne tarissent pas. Les tiens rebâtiront sur d’anciennes ruines, Tu relèveras des fondements antiques; On t’appellera réparateur des brèches, Celui qui restaure les chemins, qui rend le pays habitable. Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, Pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, Si tu fais du sabbat tes délices, Pour sanctifier l’Éternel en le glorifiant, Et si tu l’honores en ne suivant point tes voies, En ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours, Alors tu mettras ton plaisir en l’Éternel, Et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, Je te ferai jouir de l’héritage de Jacob, ton père; Car la bouche de l’Éternel a parlé.»

Souhaitez-vous dire «Dieu» et l'entendre dire «me voici»? Souhaitez-vous l'appeler et l'entendre répondre? Le moyen est simple..., faites ce qu'Ésaïe 58 et Jacques 4 d'une autre manière nous disent:

perdez les chaînes de la faiblesse ;

Défaites-vous des lourds fardeaux ;

laissez l'oppressé devenir libre ;

cassez tout joug ;

partagez votre pain avec l'affamé ;

ramenez à la maison le pauvre qui est sans toit ;

lorsque vous voyez le nu, couvrez-le ;

ne vous cachez pas de votre propre chair ;

enlevez le joug du milieu de vous, le pointage du doigt et la parole méchante ;

étendez votre âme à l'affamé ;

satisfaites l'âme affligée ;

Si la relation avec Dieu n'est pas vivante, si elle est pauvre, n'est pas ce qu'elle était auparavant, il existe un seul et unique remède: le cœur doit changer. Et ceci est votre engagement. Vous devez prendre une décision pour le faire. Dieu le veut plus que toute autre chose. Mais vous devez prendre une décision pour le faire. Dieu ne peut pas être présent dans tout ce que vous n'avez pas décidé de faire! Dieu vous aidera, mais vous devez en premier lieu prendre la décision pour aller vraiment de l'avant. Dieu souhaite que tous les hommes soient sauvés et accèdent à la connaissance de la vérité, mais c'est à l'homme de prendre la décision. Purifiez le cœur, changez-le, prenez cette décision et tenez-vous-y, et il viendra lorsque vous l'appellerez. Il sera là où il était et même plus proche que vous ne l'aviez jamais vu auparavant. Si près que vous ne pourriez en rêver! Ceci n'est pas une assomption. Ceci est la sureté et le dernier verset de ce chapitre l'affirme, car: «la bouche de l'Éternel a parlé». Ceci est sa promesse envers vous. Ceci est ce que sa bouche a dit et c'est ce qui se produira! Cela fonctionne de la même façon, au contraire: vous pouvez faire toutes les activités religieuses que vous voulez, jeûner tous les jours, lire et mémoriser l'ensemble de la Bible, aller à de nombreux séminaires, etc. Mais rien n'arrivera si vous ne changez pas votre cœur, car l'Éternel ne se soucie pas de l'extérieur, mais de l'intérieur, du cœur! Il veut être aimé en son sein, avec tout votre cœur (Matthieu 22:37)! Que ces jours soient des jours de transformation pour nous tous.

Anastasios Kioulachoglou